Dark Paradise


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [OK] Max Traum (Ancien Dieu de la mort ^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max Traum
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 26
Date d'inscription : 26/11/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: Terrar
Informations:

MessageSujet: [OK] Max Traum (Ancien Dieu de la mort ^^)   Ven 14 Déc - 1:06

Apparaissant sur votre tombe :

Nom : Traum
Prénom : Max
Date et lieu de naissance : Au milieu du Désert d'Euram, cinquième mois de l'année 1237
Date et lieu de mort : Place publique de la capitale de la République Démocratique Gruftienne, 15e jour du troisème mois de l'année 1263


Autres infos :

Surnom : L'Assassin du Président / Muart (Ancien nom de Dieu de la Mort)
Age de mort (donc de renaissance) : 26 (Age de mort de son enveloppe mortelle)
Sexe : Masculin
Race : Homme (Incarnation mortelle du Dieu de la mort)

Monde d'origine :
Au début de toute chose, il y avait Azza, Dieu, le Créateur suprême, selon le nom par lequel on le désigne. Azza existait avant toute chose et existera après. Rien ne peut être sans lui, même pas le Néant, car Azza est simultanément toute chose et son exact contraire. Donc, il y avait Azza. Puis il donna naissance à Traum, Dieu de l'Energie et de la Matière, qu'il décida de limiter par Muart, Dieu de la Fin et de la Destruction, l'exact opposé donc de Traum. En effet Azza respectait dans toutes ses créations un principe essentiel d'équilibre (Attention, il ne faut pas surtout croire que ce principe existait avant ou indépendamment d'Azza, au contraire il n'existe que par la simple volonté d'Azza), dotant chaque chose de son exact contraire, chaque affirmation de sa négation, chaque force d'une force inverse. Afin que ce principe soit toujours respecté, il donna ensuite naissance à Orzd, Dieu de l'Ordre et de l'Equilibre, opposé naturellement à Dzro, Dieu du Chaos et du Déséquilibre. Par la suite Azza créa aussi Mael, Dieu de la Masculinité, et Leam, Dieu de la Féminité. Les autres divinités découlent toutes de ces six Dieux Originels et de divers croisement entre elles. (J'expliquerai peut-être tout le Parthénon une autre fois)

Sur Terrar, la seule planète habitable de cet univers, on trouve trois continents (Careshy, Gureft et Euram) et de nombreuses petites îles, dont beaucoup restent encore inexplorées. Sur ces terres aux reliefs variés, de nombreux régimes politiques (monarchie, empire, république...) se sont succèdés et avec eux, les frontières ont été déplacées de nombreuses fois. En l'an 1237, Careshy est partagé entre le Royaume nain dans les montagnes du Nord et les Territoires Orques Unifiés dans les landes du Sud ; Gureft est dominé par la République Démocratique Gureftienne, dont les principaux dirigeants sont humains ; Euram enfin est une terre isolée dont la majeure partie du territoire est occupé par le désert Euramien, où l'on peut parfois creuser quelques troupes d'artistes itinérants ou des chercheurs attirés par les légendes qui courent sur ces terres.

Caractère :

Max est un brin orgueilleux -tout le monde n'est pas un ancien Dieu de la Mort !- mais c'est surtout quelqu'un de très sombre et mystérieux qui cache bien son jeu. Il est redoutablement intelligent, un stratège hors-pair et ne connaît pas la peur, surtout pas la peur de la mort puisqu'au contraire il la considère comme le meilleur sort qui puisse arriver. Cette absence de peur lui procure une détermination sans faille pour accomplir ce qu'il voit comme sa mission : Tuer le plus possible de gens. C'est ce but qui motive la plupart de ses actions et s'il épargne quelqu'un, c'est généralement parce qu'il pense que laisser vivre cette personne lui permettra d'en tuer plus encore.

Description physique :

Max est un jeune homme dont la silhouette, assez petite et fluette, n'attire pas trop l'attention. Son visage est orné de cheveux bruns et courts, d'une fine moustache et d'une légère barbe. Mais ce sont ces yeux qui attirent le plus l'attention car leur prunelle est entièrement noire, d'un noir profond, si profond qu'il peut paraître effrayant. Son corps qui peut sembler à première vue assez maigre est en fait bien musclé, suite à un entraînement acharné. Il porte généralement des vêtements simples et sombres, qui peuvent lui permettre de devenir extrêmement discret dans l'obscurité.


Signes particuliers ou remarques diverses :

Si, en devenant humain, Max a perdu toute capacité extraordinaire, tout pouvoir magique, il a étudié les principaux styles de combats existants, particulièrement ceux des assassins, qui savent tuer sans se faire repérer, et est aujourd'hui un combattant redoutable, pas tant à cause de son corps, certes bien musclé mais pas non plus de façon monstrueuse, que grâce à son absence de peur face à la mort et son esprit de fin stratège.

Motivations : Je recherchais un JdR par forum pour y participer. Je suis tombé sur celui-là et le concept assez particulier m'a intéressé, c'est pourquoi je me suis inscrit. Créer tout un univers et tout un personnage, même si l'un n'est pas utile et l'autre condamné à mourir, c'est plus qu'intéressant ! (Désolé du temps que j'ai mis à préparer ma fiche ^^)

Quoi d'autre ? : Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.


Dernière édition par le Ven 14 Déc - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Traum
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 26
Date d'inscription : 26/11/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: Terrar
Informations:

MessageSujet: Re: [OK] Max Traum (Ancien Dieu de la mort ^^)   Ven 14 Déc - 1:07

Biographie :

Les dieux se disputaient sans cesse. Leurs conflits avaient pris une telle ampleur qu'ils finirent par sortir Azza de son divin sommeil. Celui-ci décida donc pour les punir de les incarner en humains. Ils se retrouvaient ainsi dénués de tous pouvoirs, totalement impuissants et devant découvrir la vie et les ressorts du monde mortel par eux-mêmes. Cette leçon devrait leur apprendre l'humilité. Cette période fut plus tard appelé par les moines Archivistes « La grande chute ».

Une chute. Une chute sans fin. L'impression de tomber sans jamais s'arrêter. L'impression de tout perdre, de perdre tous ses repères, de changer complètement et de devenir autre. Plus que quelqu'un d'autre. Quelque chose d'autre, de radicalement différent. Quelque chose considéré comme si inférieur qu'il ne fallait même pas s'en préoccuper. Et maintenant...
Quelles sont ces sensations que je ressens ? Quel est ce corps auquel mon esprit est lié ? Est-ce... Des bras ? Des jambes ? Est-ce un torse qui se soulève sous le phénomène de ma propre respiration ? Est-ce sur des yeux que la lumière vient s'écraser ? Voilà que je les ouvre et que je vois -quelle perception étrange et si limitée !- tout autour de moi un immense désert. A perte de vue, il n'y a que des dunes de sable. Et ce vent qui fouette mon corps nu, si chétif et si faible, si... mortel. Que faire maintenant ? Où aller ? Dans cette étendue unie, il n'y avait aucune direction. Pas d'avant, pas d'arrière. Et, avec le vent, le paysage changeait sans cesse, il était donc absolument impossible d'avoir des repères. Tout ce que je peux faire, c'est marcher et attendre de voir ce que je rencontre. Au bout d'un certain temps, je sens une étrange sensation -encore une!- creuser mon ventre et, petit à petit, m'affaiblir encore plus jusqu'à m'empêcher de marcher. Je finis par m'écrouler, épuisé.
Deuxième réveil. Cette expérience est encore assez étrange pour moi. De plus, c'est différent de la première fois. Je sens à mes côtés une chaleur qu'il n'y avait pas avant. J'ouvre les yeux et découvre que mon corps est recouvert d'un tissu et repose près d'un feu. Je vois aussi des caravanes autour. Soudain une personne vient me parler. Il s'agit d'un homme dont le corps est entièrement recouvert d'un long vêtement et le visage caché par une étoffe enroulée autour de son visage.

« Salut. On t'a trouvé dans le désert. Je me demande bien ce qu'un type pouvait faire à se balader à poil dans le désert mais ça ne me concerne pas. La plupart des gens ici ont un passé dont ils ne préféraient pas parler donc on évite de poser des questions. Je m'appelle Jonas Reuters et je suis le chef de cette troupe de Gardiens du désert. Tu dois bien avoir un nom.
- Un nom... Je... Je... ne me souviens plus. Un nom...
- Je vois. C'est pas grave. On va t'en trouver. Disons Traum, en l'honneur du Dieu de l'Energie, le plus puissant sans doute. Et le prénom... Max, ça te va ? Et voilà, c'est fait. Tu t'appelles Max Traum maintenant.
- Euh... Oui... Pourquoi pas ? »

Au fur et à mesure que je parle, je découvre les mots que j'utilise. En même temps que cet homme me parle, qu'il me donne un nom, je sens en moi une étrange répulsion face à ce prénom et un étrange désir naître en moi. Le désir de le tuer. Le détruire. J'y repense et, en y réfléchissant encore et encore, je finis par découvrir ma véritable identité. Je suis Muart. Je suis la Mort. Je suis le Néant. Celui qui finit par tout posséder. Je suis... Plutôt, j'étais. Car maintenant il ne semble pas faire de doute que je suis un homme, une créature à laquelle je n'aurais jamais fait attention avant. Avant... Tout ça à cause de ce fichu Créateur suprême, Azza comme ils l'appellent. Je saurai me venger, retrouver ma puissance divine et tout détruire. En attendant, il fallait faire avec ce corps, ce monde, apprendre à le connaître, apprendre à le maîtriser pour le faire disparaître.

Je passais quelques temps avec cette troupe de Gardiens, chargés de parcourir le désert afin de sauver les rares personnes qui s'y égaraient. Chaque jour le désir de les tuer était plus fort et il devenait de plus en plus dur de lui résister. Mais il le fallait. J'avais besoin d'eux. J'avais tant à apprendre et ils savaient tant de choses. Le chef notamment, Jonas, avait parcouru le monde entier et savait tant sur tant de choses. Quand je saurais tout ce qu'il y a à savoir alors je pourrai le tuer. Paas avant. Mais je sens que ça ne va pas tarder.
Nous sommes arrivés au Grand Port de l'Est, une grande ville où chaque jour des navires quittent les terres arides euramiennes ou au contraire viennent y accoster. Aujourd'hui la troupe de Jonas doit voir un marchand afin de remplir leurs stocks de nourriture. Aujourd'hui il va me proposer de rester avec eux ou de partir explorer le monde. Je le sais. Il est si fier de tout ce qu'il a pu m'apprendre. Ma curiosité sans fin lui rappelle peut-être sa jeunesse. S'il savait vraiment le fond de mes pensées... Aujourd'hui je vais le tuer. Lui et toute la troupe. Et tous les gens que je pourrais avant d'embarquer clandestinement sur un énorme navire gureftien que j'ai repéré. S'il savait...

Depuis combien de temps sillonne-je ce monde ? Combien de personne ai-je tuées ? Ca ne servirait à rien de les compter. Pas assez, c'est tout ce je sais. C'est tout ce qu'il y a à savoir. Pour moi, elles se ressemblent toutes. Elles ne constituent qu'un élément de mes nombreux meurtres. Excepté un. Le premier. Il m'arrive souvent de repenser à la mort de Jonas. Nous étions seuls dans sa caravane. Il voulait m'annoncer ce que je savais déjà, c'est-à-dire la possibilité qu'il m'offrait de rester avec lui ou de partir. Il disait à quel point il avait été fier de pouvoir m'enseigner tant de choses etc. Il en avait carrément les larmes aux yeux. L'imbécile ! Son spectacle pitoyable me dégoûtait. Je n’hésitais pas une seconde avant de lancer ma main dans sa poitrine et d'arracher son coeur. Lorsque je sentis l'organe battre entre mes doigts, alors qu'il ne lui restait plus que quelques instants à vivre, je crus apercevoir sur son visage une impression de surprise, vite dissipée par un sourire plein de sérénitude sérénité. Comme s'il savait ce qu'il l'attendait et acceptait tranquillement son sort. Par la suite, je ne vis jamais une telle expression sur le visage d'un mortel. Ce n'était pas juste qu'il ne regrettait pas de mourir mais on aurait vraiment cru qu'il savait que ça allait se passer, voire même qu'il attendait ce fameux moment. Comment était-ce possible ? Mon désir de tuer était-il devenu si grand qu'il avait pu s'en rendre compte ? Non, c'était impossible. Mais comment alors ? Je ne fis pas trop attention à cela sur le moment et me mis à tuer l'ensemble de la troupe de Gardiens et de nombreux marins, marchands ou voleurs que je croisais dans les rues. Le lendemain, le soleil s'était levé sur une ville en sang tandis que moi, je dormais paisiblement dans les cales de l'énorme navire en direction de Gureft.
Ensuite j'ai parcouru le monde afin de mieux le connaître encore mais étrangement je n'appris pas grand chose de plus que ce que m'avait enseigné Jonas. Quelques détails sans réelle importance. En y repensant, il savait vraiment énormément de choses, même sur des sociétés qui se voulaient secrètes. Un autre mystère à son sujet, mystère que je ne pourrais sans doute jamais éclairer puisque l'autre était mort. Tant pis. J'avais appris de nombreuses techniques de combats, des plus classiques aux plus exotiques et je m'étais notamment montré très intéressé par l'art des Assassins, qui pouvaient tuer de mille façons différentes et sans jamais se faire remarquer. J'en savais aussi beaucoup sur les modes de fonctionnement des différentes sociétés et des relations qui existaient entre elles, suffisamment pour avoir préparé un plan machiavélique. Grâce à une suite de meurtres bien précis, attribués à telle ou telle autre organisation adverse, je réussirais à faire sombrer tout le monde mortel dans une guerre sans fin, qui emporterait des milliards de vie, jusqu'à ce qu'il finisse submergé sous son propre sang et que la planète entière ne soit plus qu'une gigantesque étendue rouge. Aujourd'hui, il ne me reste plus qu'un meurtre à accomplir. La dernière pierre. Ensuite tout se déclencherait de soi-même et je n'aurais plus qu'à achever moi-même les quelques vies qui tenteraient de fuir le massacre. Rien que d'y penser, je me régale.
Je me trouve dans le prestigieux palais du président gruftien. Une fois celui-ci éliminé, il était probable qu'il serait remplacé par un ancien dirigeant de l'armée, représentant d'un parti extrêmement répressif et belliqueux, parti autrefois totalement minoritaire, presque ridicule, et qui avait énormément gagné en popularité suite aux nombreux meurtres qui avaient décimé le pays. Ce nouveau dirigeant prendrait les rênes du pouvoir pour lui seul et déclencherait sous peu de nombreuses guerres contre toutes les puissances qu'il ne considèrera pas comme ses alliés. Et à partir de là... Me voilà au-dessus du corps du président, dormant paisiblement, ignorant tout ce qui va se passer. Il ne le saura jamais, l'imbécile. J'enfonce lentement la lame dans sa poitrine et la ressort, recouverte de son sang royal. Tout cela sans le moindre bruit. C'est bien
Mais qu'est-ce que cette lumière ? Il fait nuit, tout le monde doit dormir. Alors pourquoi de la lumière ? Et ce bruit ? Des bruits de plaques de métal s'entrechoquant. Le bruit que fait l'armure d'un garde qui court. Plusieurs gardes. Ils viennent de partout. Impossible de s'échapper ou de se cacher. Je suis fait.

Pendant les longs mois où ils m'ont retenu prisonnier, j'ai longuement été torturé. La douleur était horrible. Mon enveloppe mortelle était à bout. Pourtant je n'ai rien dit. J'ai su résister. Je devais laisser le mystère planer afin de n'écarter personne de la liste des suspects. Comme je l'avais prévu, à la mort du président, les élections ont couronné le Général, qui s'est rapidement doter des pleins pouvoirs. Les menaces de déclarations de guerre fusent déjà. Et ça, ce n'est que ce que je peux entendre au fond de ma geôle humide et froide. Je crois d'ailleurs que je vais bientôt sortir. Ils ont dû comprendre qu'il n'y avait rien à tirer de moi.
C'est le grand jour ! Enfin ! Les gardes m'ont bandé les yeux, n'ont répondu à aucune de mes questions et pourtant je sais où ils m'emmènent. La potence ! Ils me retirent le bandeau. Tout autour du gibet se presse une foule de badauds attirés par l'exécution de l'assassin du président. Dire que bientôt ils connaîtront tous le même sort. On plaque ma tête contre un rondin de bois. La hache du bourreau s'élève dans les airs. Je souris. Soudain j'aperçois un visage dans la foule. Jonas ! C'est impossible. Je l'ai tué. Et pourtant... Ce n'est pas le même visage mais je sens qu'il s'agit de lui. Comment...


Dernière édition par le Ven 4 Jan - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: [OK] Max Traum (Ancien Dieu de la mort ^^)   Dim 16 Déc - 16:16

Etant donné que l'admin en chef n'est pas très présente en ce moment, je me permet de me substituer à elle pour valider cette nouvelle fiche Wink .

Bienvenue à toi Very Happy

Une deuxième fiche en un si court laps de temps c'est étonnant ! Vous vous connaissez ?

Sinon une fiche très riche et agréable à lire, inventive. Le personnage est un rien surpuissant mais je pense que tu sauras gérer ce détails Smile.

20 fautes (en bleu )pour une fiche aussi longue c'est pas mal du tout, pense à tes accents circonflexes (au passage, sérénitude est un bien joli mot, sauf qu'il n'existe pas^^).

J''éspère que le dieu de la mort foulera bientôt la terre du même nom Smile

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Max Traum
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 26
Date d'inscription : 26/11/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: Terrar
Informations:

MessageSujet: Re: [OK] Max Traum (Ancien Dieu de la mort ^^)   Dim 16 Déc - 18:10

Je conteste moins de 20 fautes. J'ai remarqué que parfois (pas toujours mais quand même) tu transformais une orthographe correcte en une fausse. [indépendEmment ; je n'hésitai] Pour sérénitude... Vive Ségolène Royal !! ^^

Non, je connais pas Murphy. Je me suis inscrit depuis un moment et j'ai juste manqué de temps pour faire ma fiche. Désolé.^^

Ouai, j'espère aussi que je saurai gérer mon personnage sans jouer les gros-bill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: [OK] Max Traum (Ancien Dieu de la mort ^^)   Dim 16 Déc - 20:00

Max Traum a écrit:
J'ai remarqué que parfois (pas toujours mais quand même) tu transformais une orthographe correcte en une fausse. [indépendEmment ; je n'hésitai]

Je vois mal quand ? Donne-moi un exemple.

Au fait pense à faire ta signature Smile

Ps: on dit bien indépendamment (je ne suis pas sûr d'avoir bien compris "je n'hésitai")

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Max Traum
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 26
Date d'inscription : 26/11/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: Terrar
Informations:

MessageSujet: Re: [OK] Max Traum (Ancien Dieu de la mort ^^)   Lun 17 Déc - 0:15

Bah justement les deux fautes que j'ai trouvées sont celles que je t'ai montrées. Certes on dit indépendamment mais on écrit indépendemment, tout comme on dit famme mais on écrit femme. Pour "hésitai", je pense que le passé simple est plus approprié que l'imparfait (d'où l'absence de s)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: [OK] Max Traum (Ancien Dieu de la mort ^^)   Mar 18 Déc - 0:27

Je viens de vérifier l'orthographe de indépendamment, on l'écrit bien avec un "a" Rolling Eyes

Sinon pour "hésitai "je ne parlais pas du temps (je ne suis pas si tatillon^^) mais juste que je ne comprenais ce que tu voulais dire...

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Max Traum
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 26
Date d'inscription : 26/11/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: Terrar
Informations:

MessageSujet: Re: [OK] Max Traum (Ancien Dieu de la mort ^^)   Mar 18 Déc - 1:28

Si tu le dis, je suis obligé de te croire. Au temps pour moi. Veux-tu bien accepter mes plus plates excuses ? Ca me gêne vraiment, étant donné que je suis moi-même correcteur d'orthographe sur un autre forum. Découvrir que des orthographes qu'on a toujours considérées comme justes, comme humiliEté (que je trouve beaucoup plus beau ainsi d'ailleurs ^^ ) ou chÛte, c'est effrayant. Enfin, mieux vaut tard que jamais et donc un grand merci à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [OK] Max Traum (Ancien Dieu de la mort ^^)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[OK] Max Traum (Ancien Dieu de la mort ^^)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande pour Thanatos dieu de la mort
» [combat] Arès, Dieu de la Guerre VS Thanatos Dieu de la Mort
» Thanatos, Dieu de la mort - Hadès [ok]
» [VIIeme Tournoi] Finale: Orion, Chevalier d'Or du Bélier VS Thanatos Dieu de la Mort
» Thanatos, Dieu de la Mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Paradise :: Section Pré-RP et Administration :: Fiches de personnages-
Sauter vers: