Dark Paradise


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Dim 13 Mai - 16:10

Les paupières encore collées, la respiration lente et régulière, Ziassan reprit conscience petit à petit. Sa tête était lourde, et son corps endolorie.

*Bouarf... Ce n’était qu’un rêve...enfin... un cauchemar... Je me demande qu’est-ce qui a pu me faire rêver ça... Il serait intéressant que je me penche sur ce sujet... Bon, c’est pas tout ça, mais... *

-"...mais qu’est-ce que je fiche ici ? s’écria t-il en ouvrant les yeux."

Il se releva et s’assit, le cerveau encore embrumé, ferma les yeux et réfléchit...

*Oula... Qu’est ce qui se passe... C’est bizarre... Je ne me rappelle pas m’être couché hier... Ah...Outch... Et ce cauchemar qui persiste*

Il se concentra et chassa cette mauvaise pensée.

*Bon... courage...*

Il respira un grand coup, et rouvrit les yeux.
Il pouvait voir au loin s’étaler une grande plaine, terminée par une plage de sable fin. A sa gauche était plantée une maison, et derrière se trouvait une grande forêt.

-" Mais ? Je ne connais pas cet endroit ? "

Il baissa la tête.

-" Ahh ! Mais je suis dans un cimetière ! Il... Tiens ? Il va pleuvoir... euh... mais...au fait... comment se fait-il que je me trouve ici ? Ce n’est pas mon genre de me saouler au point de dormir dehors. Surtout sur... sur une île... et dans un cimetière ! Rajouta t-il en haussant la voix. Où est ce que je peux bien être ? Bon... Récapitulons...Je me trouve sur une île, enveloppée d’un brouillard dense, comportant une forêt et une plaine d’herbe humide... D’après ce que je peux voir... et sentir... C’est un paysage typiquement Celtique ! Probablement sur la Manche... Mais pourquoi, pourquoi suis-je ici ?"

Il remarqua alors la phrase gravée sur la pierre à sa droite...

-" Ziassan Sarisiël ? Mais c’est moi ? C’est une blague ? Je ne suis pas mort pourtant... Enfin, je ne crois pas... Pas que je sache... "

Il se souvint alors de son ‘’cauchemar’’.

*Non... Ce n’est pas possible...Impossible... Une simple coupure de courant ne peut... Mais ? Et Nodestrum ? Où est-elle ? Je ne pourrais pas survivre pas sans elle ! Euh... En plus c’est vrai je ne pourrais pas penser normalement... Elle est donc vivante... mais où ?*

-"Nodestrum ! NODESTRUM !"

*Zias ! Enfin... J’arrive... Mais où es-tu ? Au dessus de la forêt, j’arrive... Aussi loin ? Mais comm... C’est étrange je sais, mais je peux maintenant m’éloigner à ma guise... Tu sais que... Oui...*

Quelques minutes passèrent, pendant lesquels Ziassan put réfléchir...

*Elle est toujours reliée à moi pourtant, je la sens dans ma poitrine... mais qu’est-il arrivé ? Nous sommes mort... Il y a aurait donc une vie après la mort... Si c’est vrai... J’ai la réponse à de nombreuses questions... Je suis sûrement là pour l’infinie... oh...*

Cette pensé le fit frissonner, ainsi avant qu’il n’ai pu faire quoique se soit, son daemon arriva...

"-Zias !

-Nod !"

Il prit la chouette entre ses bras, et toutes les inquiétudes s’échappèrent de son corps. Il se sentait... vide. Plus de questions auxquelles il n’y avait pas de réponses, plus de tracas, plus de problèmes, plus de réflexions inutiles, plus... plus rien. C’est comme s’il pouvait enfin réfléchir, comme si son cerveau n’était plus entravé de chaînes spirituelles.

Même si ce n’était pas explicable, il l’acceptait, les questionnements viendraient après. Il devait d’abord savourer ce moment de renaissance et de pureté. Finalement, il était presque heureux. Nodestrum sur son épaule, il se leva pour de bon, prêt à affronter cette nouvelle vie.

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps


Dernière édition par le Mer 16 Mai - 16:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Westian Herbson
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 06/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: Le royaume de Brez
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Dim 13 Mai - 18:51

Les yeux de Westian papillonnaient sous l’effet d’un cauchemar. Il revoyait sans cesse les dernières minutes de son combat. Ressentait la lame lui perforant l’estomac. Entendant la foule scander le nom de son bourreau, désireuse déjà de le voir à nouveau combattre. Puis, peu à peu, lui parvint une autre voix. Une voix qui commença à prendre plus de place dans sa conscience. Une voix qui ne s’adressait pas à lui, mais qui semblait plus réelle que la foule. Puis il commença à ressentir la vent sur sont visage.

Reprenant subitement conscience, il se releva en se tenant le ventre et en regardant tout autour de lui. Dans le ciel, de nombreux nuages. Autour de lui, de nombreuses tombes et un peu plus loin, un homme tenant un chouette. Se relevant avec prudence, il prit appuis sur la tombe la plus proche et remarqua quelque chose d’étrange. Son nom était marqué dessus. Il était donc bien mort dans l’arène.

"Ou suis-je ?" Fut sa première question. L’endroit était tellement bizarre. Ce n’était pas le cimetière de Mhôrizon. Trop petit. Et les tombes n’étaient pas les même. Il se passa une main sur son ventre, à l’endroit de la blessure mais il ne sentit rien. Ce pourrait il qu’il soit dans le monde des esprits ? Son crâne posait milles questions. Son regard croisa de nouveau l’homme et sa chouette qui ne semblait pas l’avoir remarquer. Il s’avança vers lui. Il remarqua ses étranges vêtements. Ou les avait il trouver ? Jamais il n’en avait vu de tel.

« Heu, bonjour. Êtes-vous d’ici ? Je, heu. Pouvez-vous me dire ou nous sommes ? »

Sywyn se demanda si l’homme comprendrait seulement ce qu’il disait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://portesdufantastique.bbflash.net/index.htm?sid=865adeb4fce
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Dim 13 Mai - 19:23

Alors qu'il s'apprêtait à quitter le cimetière, un homme l'interpella. Ziassan ne l'avait pas vu, car une pierre le lui avait caché. Cet homme était à peu près de la même taille que Ziassan, portait les cheveux court et marrons, assortis à ses yeux. Mais la ressemblance s'arrêtait là. En effet, cet homme était vêtu bizarrement.

*Ces vêtements sont anciens, je dirais du 7ième siècle...*

Il s'aperçu soudain que l'homme lui avait parlé.

"- Bonjour... Je ne suis pas d'ici non, mais je pense savoir où nous sommes. Ce lieu sert de recrudescence à notre enveloppe physique à partir de notre caractère psychique. Mais ce n'est qu'une hypothèse, car de nombreuses questions essentiels restent à résoudre. Mais ça prouve au moins qu'il il y a un lien entre enveloppe corporelle et conscience."

Il se rendit compte que l'individu lorgnait avec étonnement sa blouse blanche.

"- Vous n'avez jamais vu de blouses de labo ? C'est moi qui devrait m'étonner, vous avez vu votre accoutrement ? Vous revenez du carnaval ? En tout cas je vous félicite, c'est une très bonne reproduction. On dirait de l'authentique. rajouta t-il avec un sourire... De quoi êtes vous mort en faîtes ?"

*C'est étrange, pourquoi lui et pas des millions d'autre mort... C'est vrai, il y a une choses qui reste incompréhensible... Mais regarde sa tête, c'est étrange, ça ne correspond pas à la morphologie habituelle... comme si il n'était pas de notre époque... j'y ai pensé, mais il parle la même langue que nous, c'est donc impossible... *

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Westian Herbson
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 06/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: Le royaume de Brez
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Dim 13 Mai - 22:24

Le discours de L’homme plongea Sywyn dans la confusion. Il comprenait ce qu’il disait, mais il ne comprenait pas certains mots qu’il employait.

"Carnaval ? Blouse ? Labo ? "

Et apparemment, la tenue de Westian semblait étrange aux yeux de l’homme. Tout comme sa blouse l’était à ses propres yeux. Mais le plus important, c’était que l’homme semblait également croire qu’ils étaient morts. A dire vrai, il semblait en être persuadé. Pour Westian, tout cela ressemblait encore à un rêve. Il était perdu et cela se voyait. Il regardait sans cesse autour de lui. Il finit cependant par répondre.


« J’ai perdu contre Kosué. Le champion de l’arène. Je. C’était un piège. La guilde des voleurs s’est arrangée pour que je meurs. La guilde des voleurs de Mhôrizon est très rancunière. Ajouta-t-il en guise d’explication. Mais vous. Comment êtes vous arrivé là. Vous aussi vous êtes mort ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://portesdufantastique.bbflash.net/index.htm?sid=865adeb4fce
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Dim 13 Mai - 22:30

"-J'avoue que je ne vous comprend... pas très bien... De quelle guilde parlez-vous ? Où est Mhôrizon ? Mais pour vous répondre, je suis en effet mort, ou tout du moins je le crois, lors d'une expérience malheureuse avec mon daemon."

Comme pour appuyer ses paroles, la chouette s'envola de son épaule et se percha sur une pierre tombale, celle de Ziassan. Elle tourna ensuite la tête vers Westian, comme si elle s'interessait à cet étrange humain.

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Westian Herbson
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 06/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: Le royaume de Brez
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Dim 13 Mai - 22:44

« Un daemon ? C’est votre chouette ? Et vous ne connaissez pas Mhôrizon ? Cela veut dire que vous n’habitiez pas le royaume. Vous viviez dans les terres de L’est ? Pourtant vous n’en avez pas le physique. »

L’homme était une vraie énigme pour Westian. Jamais il n’avait eu l’occasion de s’instruire et il avait l’occasion que cela était en train de lui faire défaut. La tenue de l’homme, sa chouette daemon. Surement venait-il d’un quelconque pays du nord.

« Êtes-vous un mage des pays du Nord. Vivez-vous au delà des royaumes de Brez et de Bröm ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://portesdufantastique.bbflash.net/index.htm?sid=865adeb4fce
Rex Mizuhashi
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Dim 13 Mai - 23:08

Un vide sidéral l’entourait, cotonneux et flottant comme un nuage. Elle se sentait flotter, dériver, on ne savait où, n’ayant aucune conscience de l’apesanteur…Elle ne sentait même plus son corps, aucune envie, aucune curiosité…elle était juste « là. »
Etait-ce cela qu’on appelait le « coma » ? Et cela devait-il durer éternellement ? Ce fut les deux seules questions qu’elle parvint à se poser, quand soudain des étincelles irridescentes jaillirent devant ses yeux, tourbillonnant autour d’elle dans un kaléidoscope de couleur, et elle sentit la panique affluer tandis qu’une angoisse sourde se diffusait en elle.
Elle se réveilla en sursaut.


**Ooooh…ma tête…**

Rex se redressa lentement, ses yeux embués de sommeil. Son regard tout d’abord ne comprit pas ce qu’elle voyait, puis elle identifia l’endroit où elle se trouvait comme étant un cimetière, plongé dans la brume. On entendait, au loin, le roulis des vagues, et l’odeur iodée de l’écume venait doucement caresser ses narines. Une plage ? Un cimetière ? Mais…comment était-elle arrivée ici ?
Clignant lentement des yeux, elle posa son regard sur Stern qui venait de s’éveiller lui aussi, roulé en boule à son côté.


"Où sommes-nous ? " demanda le grand canidé en observant le lieu pour le moins morbide.

"Je ne sais pas…pas où on était juste avant, en tout cas…tu te souviens de la bataille ? Bon, moi aussi. Mais là… "

Rex se leva, sentant ses articulations craquer comme si elle était restée 1000 ans dans un sommeil de pierre. Alors qu’elle faisait volte-face pour observer les alentours, son regard se posa sur la tombe qui indiquait son identité et ses dates…Elle écarquilla ses yeux d’obsidienne, effleurant la pierre du bout de ses doigts d’albâtre, l’air effaré…

"Hein ? C’est une blague ? "

Bien que tout cela ressembler affreusement à un canular, elle sentit une légère angoisse monter en elle et elle eu chaud. Pas étonnant, puisqu’elle portait un parka fait spécialement pour les expéditions polaires…elle retira donc le vêtement, dévoilant une robe rouge écarlate qui lui arrivait au dessus des genoux. Morte ? Non…ce n’était pas possible ? Et pourtant…si elle avait été tout simplement tuée dans la bataille ? Il y aurait donc une vie après la mort ? Inquiète, Rex remonta ses vêtements et observa sa poitrine, la où la flèche l’avait transpercée. Il n’y restait qu’une cicatrice. Elle sentit son souffle et son rythme cardiaque s'accélérer.
Le regard doré de Stern se posa sur elle.


"Calme-toi…si nous sommes véritablement morts, il n'y a pas de raison de s'affoler…Viens, allons plutôt explorer les lieux. "

La jeune fille approuva et s’élança sur les talons du grand loup. Bientôt, celui-ci leva la tête et renifla l’air.

"Il y a quelqu’un ici… "

Alors que le brouillard se faisait moins dense, Rex et Stern tombèrent nez à nez avec deux jeunes hommes, châtains aux cheveux mi-longs et aux yeux havanes, l’un portant sur son épaule un rapace ; peut-être avait-il aussi le don de communiquer avec les animaux ? Sans hésitation, et voyant là une opportunité de se situer, la jeune fille s’approcha des inconnus.

"Bonjour…je m’appelle Mizuhashi, voici Stern…excusez-moi mais…on est où ici, au juste ? "

En attendant une réponse, elle les détailla. L'un semblait plus âgé que l'autre, et il portait des vêtements plus familiers à Rex que le plus jeune, vêtu d'un étrange vêtement immaculé...Plus étonnant encore, elle remarqua que les deux inconnus, à l'instar de son propre état d'esprit, semblaient tout à fait perdus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Mar 15 Mai - 10:01

"-Je ne pense pas savoir plus de choses que vous ne sauriez déjà...
Nous sommes sur une île au paysage celtique, qui nous sert de lieu
''d'après vie''. Un paradis, en quelque sorte, bien que le terme ne
corresponde pas tout à fait à l'idée que beaucoup ont du paradis. Mais
je ne me suis pas présenté... Je me nomme Ziassan, et voici Nodestrum.
" Dit-il en désignant la chouette. "Votre daemon est assez impressionnant".
Il se tourna vers l'homme." D'ailleurs, où est le votre ? Il visite le
territoire ? J'aimerais bien le voir... Mais avant, je pense que la
situation impose une petite clarification."
Il s'assit en tailleur. "Je
propose que chacun de nous raconte comment il est mort, ce qu'il pense
de cet endroit, etc... "

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Westian Herbson
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 06/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: Le royaume de Brez
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Mar 15 Mai - 11:01

Les paroles de Ziassan étaient sensées. Aussi, s’assit-il à son tour. Voyant que ses deux compagnons essayaient de faire le point, Westian entreprit de commencer son histoire.

« Je me nomme Westian Herbson. Là d’où je viens. Je veux dire. Dans le pays ou je suis né, ou j’ai vécu, nous n’avons pas ce que vous appelez des daemons. En fait, c’est la première fois de ma vie. » Son regard se porta sur les tombes autour de lui et un masque de tristesse passa sur son visage avant de disparaitre tout aussi vite. « C’est la première fois que j’en entends parler. »

Il se racla la gorge avant de continuer. <<Je suis né dans le compté de Mhôrizon, le 13ém duché du royaume de Brez. Un endroit où il ne fait pas bon vivre. J’ai voulut m’installer ailleurs, le plus loin possible de cette ville maudite. Et pour cela j’ai été obligé de combattre dans l’arène. J’étais sur le point d’avoir suffisamment d’argent quand le piège de la guilde des voleurs s’est refermé sur moi. Ils ont soudoyé les organisateurs pour que j’affronte Kosue. C’est le meilleur combattant de l’arène, capable de vaincre des adversaires cinq fois supérieur en nombre. Je n’étais pas de taille. »

Westian fit une pause durant laquelle il respira l’odeur du sel marin charrié par un vent de mer.


« Quand à cet endroit, il semble triste et un mystère semble s’y cacher. Mais je vous avouerais que le calme qui y règne me va très bien par rapport aux derniers événements que j’ai vécus. Je voulais quitter Mhôrizon et il semblerait que les dieux aient exaucés mes vœux. Pas comme je l’envisager, mais pour le moment, je n’ai plus à me méfier qu’un poignard se cache dans chaque coin sombre. »


Son récit terminé, Westian se tue et regarda ses compagnons pour voir comment ils réagissaient à son histoire. Tout ce qu’il avait dit était vrai. D’une certaine façon, il était toujours vivant et il était loin de Mhôrizon. Il imaginait difficilement comment sa vie pourrait être pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://portesdufantastique.bbflash.net/index.htm?sid=865adeb4fce
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Mar 15 Mai - 14:38

*Incroyable... Il ne connaît pas les daemons... comment est-ce possible ? Il est prouvé que l'on naît forcément avec un daemon.... Quand à tous ces lieux... certains me disent quelque choses, mais ce qu'il dit est étrange...*

-"J'avoue que je ne comprends pas très bien... Le royaume de Brez n'existe plus depuis longtemps. De plus, il est impossible de naître et de vivre sans daemon... Ce serait comme vivre sans conscience... Inconcevable... Ou en tout cas pas humain... Il y a quelque chose que je ne saisis pas..."
Voyant que cet homme n'avait pas l'air de comprendre, il s'adressa à Rex.
"Expliquez lui, j'ai l'impression qu'il ne me comprend pas....."


*Et si il n'était pas de... Non, c'est impossible... C'est pourtant la seule expliquation...*

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Rex Mizuhashi
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Mar 15 Mai - 18:31

Décidément, c’était fort ! Voilà qu’elle se réveillait dans un endroit inconnu après un mystérieux sommeil dont elle ne parvenait à saisir ni la nature ni la durée, et qu’elle découvrait son identité complète inscrite sur une tombe, mais, cerise sur le gâteau, l’homme en face d’elle venait d’annoncer que ce lieu était probablement l’endroit post-mortem. Pourtant, cela ne ressemblait en rien à un paradis. Pire même, l’endroit était morbide et lugubre.
L’inconnu se présenta comme étant Ziassan, et il dit à Rex que son daemon était impressionnant. Celle-ci le regarda avec des yeux intrigués.


**Mon… daemon ?…c’est…quoi au juste ?**

Apparemment, les deux hommes étaient aussi perdus qu’elle. Aussi, quand Ziassan s’assit en tailleurs, proposant de faire une synthèse pour élaborer une conclusion explicative, la jeune femme approuva d’un hochement de tête. Cependant elle resta debout, jouant de la pointe de son pied avec le sol humide. Seul Stern s’assit sur son céans, observant les deux hommes d’un regard de marbre.

Rex fut étonnée. Elle ne connaissait aucun des endroits mentionnés par Westian…après la fin de son récit, elle resta quelques instants songeuse, puis déclara :


"Je suis née dans une petite contrée paumée du pays de Theris…Mais j’ai été élevée dans la 7ème division du réputé dojo d’Ale Dermona. J’y ai vécu jusqu’à 16 ans, puis j’ai voyagé un peu partout…jusqu’à l’Ouest et le Sud, dans les royaumes d’Ethaniel et de Fenryr, et à la frontière de l’empire Malzakan. Je suis morte…(enfin je crois)…dans un raid qui a attaqué ma caravane lors d’une expédition polaire…et…je me suis retrouvée ici, allongée près de ma propre tombe, avec Stern."


Finalement, elle avait bien besoin de s’asseoir…ce qu’elle fit délicatement sur le bord d’une pierre tombale pourrie de mousse, en soulevant soigneusement sa robe écarlate.
Visiblement, Westian et Ziassan avaient beaucoup de mal à se comprendre l’un l’autre. Pour sa part, Rex se sentait déjà plus repères familiers avec le gladiateur de Mhôrizon, l’homme vêtu de ce mystérieux et étonnant habit blanc l’intriguant beaucoup…


"Excusez moi, mais…j’avoue ne pas trop saisir moi non plus…qu’est-ce au juste qu’un « daemon » ? Et comment pouvons-nous être surs qu’on est morts ? Nous respirons, pourtant, notre cœur bat, nous sentons le vent ou les odeurs…on ne ressemble en rien à des morts, et cet endroit en rien au paradis…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Mar 15 Mai - 21:23

"-J’ai de bonnes raisons de le croire… D’abord, nous nous sommes tous retrouvés là à la suite d’une aventure, une aventure dangereuse, et je pense mortelle. Et aussi, nous venons apparemment d’endroits très différents… Si nous nous retrouvons là, c’est donc sûrement suite à notre mort… Mais au fait, vous avez dis ne pas savoir ce qu’est un daemon, alors que vous en avez un juste là… Peut-être que vous employez un autre nom chez vous… Vous savez, pour la créature qui naît avec vous et qui fait partie de vous… comment dire ? Ce avec quoi vous vous posez des questions… ce qui vous rappelle à l’ordre parfois avec sagesse…"


_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Rex Mizuhashi
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Mar 15 Mai - 22:32

Morte ou non, Rex pouvait dire avec certitude que cette nouvelle aventure lui réservait bien des surprises…et qu’elle n’était d’ailleurs pas au bout. Visiblement, Ziassan ne semblait pas douter du fait que toutes les personnes ici soient mortes. Malgré ses paroles qui étaient sensées, un certain doute subsistait dans l’esprit de la jeune fille…

Lorsque l’homme lui dit qu’elle avait un daemon « juste là », Rex porta un regard étonné sur Stern, qui lui rendit le sien neutre et envoûtant. Une entité à laquelle on posait des questions ? Qui nous rappelait à l’ordre avec sagesse ?…La jeune femme secoua la tête négativement, signe qu’elle ne comprenait pas.


"Voyez-vous…Stern n’est pas né avec moi, et ne fait pas non plus partie de moi…je l’a rencontré lors d’une expédition dans le Nord il y a quelques années…"

Elle se remémora les paroles de Ziassan. La première partie lui évoquait quelque chose. Soudain, le visage de Rex s’éclaira et elle s’exclama :

"Oh ! mais…je crois savoir de quoi vous parlez…quelque chose qui « est né avec nous, fait parie de nous »…nous en avons un dans notre monde, aussi, même si ce n’est pas sous la même forme. Nous l’appelons « don ». Chacun reçoit le sien à la naissance, et ils sont tous différents. Le mien a été de pouvoir communiquer avec les animaux…c’est ainsi que j’ai rencontré Stern…Le don est présent très tôt, mais avec l’âge il s’affine et se spécialise, et vers la puberté, il prend une sorte d’aspect définitif…c’est un peu comme le daemon, non ? Le don lui en tout cas, est lié à une particule descendante qui ressemble à de la lumière. On peut la voir si on regarde son propre reflet dans une solution à base d’ions Ag. Dans mon monde, cette découverte à été récente et faite par les polymathes d’Ale Dermona…L’Eglise s’est accaparée la recette et maintenant, elle exerce son autorité sur tout…voilà ce qu’il en est dans mon monde. "

Rex marqua un temps d’arrêt. Elle avait en effet appris, durant ses nombreux séminaires, que les particules de Fergan, comme on les appelait, étaient liées à la puissance du don qui s’acquierait au fil des années…

"Mais et vous, Ziassan ? D’où venez vous ? Alors cet oiseau, c’est votre daemon, n’est-ce pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Mer 16 Mai - 16:10

‘’-Cet oiseau est en effet mon daemon, mais ce n’est pas un pouvoir. Vous semblez connaître la Poussière, c’est l’un des noms qu’on lui donne. C’est pourtant peu connu en dehors du monde scientifique. Enfin pour le moment. Mais, ce qui me surprend le plus, c’est que vous semblez ne pas avoir de daemons. C’est inexplicable. D’où pouvez vous bien venir ? ‘’



*Et si tu avais raison...C’est maintenant plus que probable si tu as bien écouté ses paroles...Je vais lui demander*



''-Dis moi, Mizuhashi, en quelle année êtes tu morte ? Nous voudrions vérifier quelque chose... '' Demanda Nodestrum. Elle tourna sa tête vers l’homme...'' Et toi aussi...''

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Rex Mizuhashi
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Mer 16 Mai - 18:53

Tout en écoutant Ziassan répondre à la question, Rex enfouit sa main dans le pelage abondant de Stern et lui gratta tendrement la tête. Le grand loup écoutait en silence tout ce qui se disait, même si il n’avait compris que les paroles de sa jeune compagne humaine. L’homme en blouse blanche répondit par l’affirmative, décrétant que l’oiseau de proie était bien son « daemon ».

Quand il lui dit qu’elle connaissait la Poussière, elle fit une moue un peu atterrée. Avait-on idée d’affubler des particules élémentaires d’un nom si abstrait, si basique ? Décidément, Rex avait encore beaucoup à apprendre de l’endroit d’où venait Ziassan…ce dernier allait peut-être lui en parler ?

Lorsqu’il acheva ses paroles sur une note un peu perdue, demandant d’où Rex et Westian pouvaient donc bien venir, celle-ci hésita et répondit, un peu dans le vague :


"Eh bien…pour ma part…je viens de la Terre…mais…"

Une voix encore inconnue la fit brusquement sursauter. Qui donc avait parlé ? En s’adressant à elle, en plus ! La jeune femme regarda autour d’elle d’un air un peu bête avant de comprendre que c’était en réalité la chouette qui lui avait adressé la parole. Rex écouta attentivement et répondit, cherchant ses mots :

"…Je suis morte pendant le sixième décan de l’année 529…environ 128 ans après le début de l’ère d’Arturno-Sernum. Chez moi"
expliqua t-elle plus en détail "les années sont divisés en huit décans qui correspondent à autant de saisons. Le nombre de décans varient selon la latitude mais nous utilisons la référence universelle pour nous repérer. Pourquoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Mer 16 Mai - 19:58

Ziassan fut interloqué par ces paroles. Il ne connaissait rien de tout ce que Mizuhashi venait de mentionner.



- Mais... Je ne connais rien de cela... Où est-ce que ça peut bien être... Pour ma part, je viens de Angers, en France. Dans mon pays ainsi que dans une grande partie de reste du monde, nous sommes en l’an 2015 du calendrier Grégorien, basé sur la naissance de Jésus Christ. D’ailleurs, il n’est pas vraiment né cette année là, mais bon. Je faisait des recherches divers et variées avant de mourir suite à l’une d’elles. Mais l’année de que vous venez de mentionner est elle celle du système universelle ou de votre pays ?



*Ca confirme ce que l’on pensait... Ce que je pensais... J’imagine déjà le rapport que je vais pouvoir faire... C’est la plus grande découverte du millénaire... Euh, Zias, on est mort je te rappelle... A oui, pff... Zut... C’est dommage quand même...*


_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Rex Mizuhashi
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Mer 16 Mai - 21:59

Après avoir parlé, Rex écouta très attentivement ce qui venait de lui dire Ziassan. Les paroles du jeunes hommes terminées, elle n’eut plus aucun doute. Il ne restait que le témoignage de Westian pour confirmer son hypothèse, mais elle en était déjà sûr : ils venaient tous de mondes différents.
C’était une découverte prodigieuse ! Même si il était évident qu’il y avait quelque part dans l’univers une autre forme de vie, il aurait été impossible de la rencontrer. Hors dans la mort, ce rêve devenait réalité. Ils auraient tant de chose à se raconter ! Bien que, malgré leurs divergences d’origines, les principes fondamentaux semblaient rester les mêmes.


"Cette année est celle du système universel"
répondit Rex à Ziassan. "Avant, les pays étaient indépendants les uns des autres et ne communiquaient pas entre eux. Par conséquent ils avaient tous des dates et des systèmes de mesure très différents. Mais un jour l’empereur Viverène Ier a fait beaucoup de conquêtes, et il a uni tous les pays en un seul et même royaume : ce fut l’an 0, et le début de la première ère. Dès lors le système universel qu’on connaît encore aujourd’hui a été adopté, et les années ont été divisés en huit décans : la saison des Fruits, la saison des Pluies, la saison des Feuilles, la saison du Brouillard, la saison de la Neige –la plus longue- la saison des Oiseaux, la saison des Fleurs et la saison du Soleil. Quant à l’ère d’Arturno-Sernum, elle correspond à l’extinction définitive de la descendance Viverène, la souveraineté étant revenue à l’Eglise, qui a vu son pouvoir renforcé par la solution dont je vous ai parlé tantôt…"

Rex se tut un instant. Maintenant qu’elle avait commencé, elle avait envie de raconter de plus en plus de choses sur son monde, que tout le monde sache, surtout ces deux inconnus, où elle avait vécu, dans quel environnement ; elle avait aussi envie de tout savoir du monde d’origine propre aux deux hommes, et que Ziassan lui parle de cette Poussière, les particules de Fergan, ou quelque soit leur nom…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sumiko Harashi
User/Modo/admin, la ligne est floue !
avatar

Féminin Nombre de messages : 182
Age : 27
Date d'inscription : 21/04/2007

Personnage
Race: humaine
Monde d'Origine: Sanshi/Fonuu
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Jeu 17 Mai - 20:15

Noir. Tout était noir. Il faisait froid aussi. Elle sentit sa peau se hérisser sur ses bras et ses jambes. Derrière ses paupières closes, la jeune fille voyait Kazuki. Il était là, rassurant dans ce monde tout noir. A l'abri de ses bras, c'était plus chaud, et elle était en sécurité. Elle bougea un peu pour mieux se lover au creux de ses bras. elle pouvait l'entendre parler. Il disait des trucs complètement incompréhensibles, une histoire de dates, de calendrier grégorien, et de saisons aux noms étranges. Sa voix changeait, mais elle ne s'en soucia pas. Il était là, et c'était tout ce qui comptait.

La jeune fille s'était matérialisée sur une tombe en marbre noir, pas si loin que ça du groupe, dans l'allée juste à côté pour être précise. Elle était vêtue d'un joli kimono blanc, avec une ceinture rouge. Ses cheveux blonds étaient impécablement attachés en deux petites couettes, juste derrière les oreilles. Il n'y avait plus aucune marque de ce qu'il s'était passé juste avant sa mort. Lorsqu'elle remua, le kimono produit un léger froissement, et sa main percuta un vase qui se mit à rouler. Il échoua au bord de la tombe, sans se casser. Mais le bruit qu'il avait produit en tombant pouvait attirer l'attention d'un quelconque visiteur.

Aie. Le genou de Kazuki lui avait fait mal. Il était rond, mais elle avait bouger sa main un peu vite, et l'avait cogné. Mais ce qui la dérangea, c'est qu'il était glacé, et qu'il faisait un drôle de bruit. Et puis, à bien y réfléchir, Kazuki était un peu dur... elle renversa sa tête en arrière pour le voir, comme elle l'avait fait tant de fois, et se rendit compte qu'il n'était plus là. Ou était-il passé? elle jeta des coups d'oeil partout autour d'elle, mais ne le vit pas. Le sol lui apparu glacé, comme l'avait été le genou de Kazuki. Elle se redressa, projetant de le retrouver vite fait, elle avait froid et peur. Enfin il entra dans son champ de vision. Mais il était bizarre. Il la regardait d'un air cruel, la main sur la garde de son sabre... Il dégaina, et Sumiko se mit à hurler, en fermant les yeux. Elle savait qu'il allait la tuer. Mais rien ne vint. Elle rouvrit les yeux, et vit alors ce qu'elle avait prit pour le reflet de la lune sur le sabre : des lettres argentées en face d'elle. Elle réalisa qu'elle était assise sur une tombe, et que ce n'était qu'un cauchemar. Pourtant, elle savait que c'était la réalité. Mais l'avait-il vraiment tuée ? elle se souvenait seulement s'être évanouie...
une autre question se posa à elle :que faisait-elle sur une tombe ? Elle tenta, avec ses maigres connaissances d'écriture, de déchiffrer le nom sur la tombe. Elle reconnu le Su de Sumiko, et de Ra de Harashi. Mais elle ne se doutait pas que c'était son propre nom. Et même si elle l'avait lu, elle aurait cru que c'était la tombe de sa mère, et non la sienne. C'était inconcevable qu'elle soit morte, puisqu'elle respirait, bougeait, n'était pas un fantôme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Jeu 17 Mai - 21:03

Je reprends peu à peu conscience, s’en sont ils rendu compte ? Il ne faut pas que je bouge, surtout pas… Et cette odeur qui m’agresse les narines, où suis-je ? Ce qui est sur c’est que je ne suis pas allongée sur du bitume défoncé, ça n’en a ni l’odeur, ni la consistance. Le sol est bien plus moelleux. Il a y a tout de même quelque chose d’étrange…Je n’ai plus mal nul part, mes genoux sont pourtant censés être brisés, cet épisode horrible était-il bien réel ? Ca n’était pas un rêve… peut être suis-je en train d’en faire un ? Cette odeur… c’est de la terre ?! Un seul moyen de vérifier, il vaut mieux y aller doucement. Mes membres sont peut être cassés et la douleur tellement forte que je suis complètement anesthésiée ? Je plisse légèrement les doigts et les enfonce de quelques centimètres dans le sol. De la terre mouillée vient se nicher sous mes ongles, j’en prend une poignée et la ramène sous mon nez. Je hume cette terre humide pleine d’humus, tant et tant que j’en éprouve un léger étourdissement. Non seulement c’est de la terre mais en plus je suis en vie, et seule… Aucun relent de sueur ne vient entraver la pureté de l’odeur. Je me relève doucement, en faite si… Un, deux, trois humains, pourquoi n’ai-je pas senti leur présence plus tôt ? Leur odeur est « neuve », comment expliquer ça ? C’est moins fort qu’en temps normal mais aussi plus doux, sans parfum artificiel, plus pur, plus appétissant.

Appétissant… La vision d’une gorge traversée par deux filets de sang s’impose à moi et le désir ardent de la mordre se fait ressentir violemment. Je le sens se propager du bout de mes lèvres à mon sang bouillonnant. Je réprime un hurlement de douleur, du sang… La faim me tenaille le ventre, de la sueur commence à dégouliner dans mon dos J’entrouvre les yeux, balayant rapidement du regard tout ce qui m’entoure. Un cimetière… je suis dans un cimetière ? Il n’est pas très grand, des tombes, des tombes et encore des tombes. Tout ce qu’il y a de plus normal en somme. Ah, je suis nue ?! Et à ma gauche une pile de vêtements blancs. Hmm, très pratique dans un cimetière où la terre est humide. C’est bien beau un T-shirt mais où je mets mes ailes… Waouh, c’est une bonne idée ça. Je peux ouvrir le dos pour glisser mes ailes ! Je retourne le T-shirt dans tous les sens, je n’avais jamais vu cela avant. Je gratte consciencieusement les tâches de terre sèche sur ma peau avant d’enfiler les quelques habits qui me sont destinés. Voyons qui a été mon compagnon de lit durant mon sommeil. C’est… ma tombe ? Avec mon nom, ma date de mort ?! C’est quoi ce délire ?

Zelda Rozova
5789-5824


Je suis… morte ? C’est une blague ? J’ai perdu tant de sang que ça… Pourquoi est ce que ça ne me fait rien ? Je reste ainsi prostrée assise dans ce qui est ma propre tombe pendant quelques minutes, mais bien en vie, bien en chair. Le ciel est magnifique, des éclairs silencieux le déchirent de toute part. Je crois voir trois silhouettes se dessiner au loin, je ne les vois que par à coups, dès que je commence à bien les discerner, le noir les enveloppe. Et le manège recommence. Le roulement des tambours célestes gronde semant l'inquiétude sur cette terre stérile. Malgré tout je me sens bien même s'il m'est impossible de me détendre complètement. L’odeur des humains titille malicieusement mes narines, ne pas penser que j'ai faim. Je ne fais que fantasmer sur ce que j’ai envie de leur faire, un élan de stupidité fait que j’ai envie de leur laisser encore quelques minutes de vie… Ce doit être frustrant de se faire surprendre par la mort sans crier gare, juste se trouver au mauvais moment au mauvais endroit. Servir de plat de résistance à une créature que nos ancêtres ont crée, quelle ironie ! Je devrais peut-être avoir pitié d’eux, après tout ce n’est pas leur faute. Qu’est ce qu’ils peuvent bien faire dans un endroit pareil ? Et moi-même… qu’est ce que j’y fais ? Peut être qu'ils savent, eux… Finalement je vais devoir aller leur parler et me retenir de leur sauter à la gorge : la partie est loin d’être gagnée. J'ai bien envie de me dégourdir les ailes, mais il faut éviter de les effrayer en atterrissant au milieu d’eux. Quoique ça pourrait être marrant, je ne suis pas sure que cela ferait bonne impression. J’opte finalement pour la solution la plus simple : les rejoindre à pied. Certains prénoms inscrits sur des tombes me sont totalement inconnus, comme s’ils ne venaient pas de la même région que moi. Mes pieds s’enfoncent dans le sol, la boue se colle à mes semelles. Mes pas sont silencieux, je slalomme entre les pierres tombales. Si j’arrive à l’improviste il vaut peut être mieux que je signale ma présence. Je m’éclaircis la gorge, je déteste imposer ma présence… Je n’ai pas réellement le choix.

« Heu, excusez moi… Bonjour !»

Il ne faut pas que je fasse de geste agressif ni que je les dévisage, ça peut les faire fuir. Voilà une des raisons pour lesquelles je préfère rester seule, un rien les effraie ces satanés humains ! L’homme aux cheveux noirs à gauche ne fera pas une proie facile… Non, pense à autre chose ! Il a un visage assez sec, pincé. Une carrure assez large, il m’a l’air fort. C’est son odeur qui domine toutes les autres. Je ne peux pas m’empêcher de saliver, je me passe la langue sur les lèvres sans le quitter du regard. Non ! Ce geste peut être interprété tout autrement. Espérons qu’il y ait vu de la sensualité plutôt qu’un vampire affamé. Allez, un léger sourire pour rattraper le coup.
Il ne faut plus que je le regarde… Mes yeux atterrissent sur les pieds d’un autre homme, je serre les dents pour m’empêcher tout geste inconsidéré. Cheveux mi-longs, à peu près la même carrure que l’autre homme, ils ne sont pas faits du même bois. Celui-ci est moins large d’épaule, moins impressionnant. Et la dernière… Elle est jeune, tout juste adulte. Je détourne les yeux, j’ai dû mal voir. Je vais craquer… Ce cou tout blanc, pourquoi est ce si tentant, dépêchez vous de me répondre je vous en prie ! Respirer lentement, tout va bien se passer. Ce silence est insupportable ! Les secondes sont interminables !

« Je suis perdue… »

Apitoyez vous sur moi, rejetez moi mais je vous en pris faites quelque chose. Si je sors mes ailes… peut être qu’ils verront ce que je suis et réagiront. Je danse d’un pied sur l’autre, mon regard se pose sur mes ailes. Ca m’occupera les mains, j’entreprends de me lisser les plumes tout en tendant l’oreille au cas où quelqu’un se déciderait à rompre le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarindaël Nénmacil
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Ven 18 Mai - 6:46

Le camion se rapprochait, de plus en plus, de plus en plus vite ...
Salrindaël avait les phares en pleine figure, elle plissait les yeux.
Elle aperçut la tête surprise du conducteur avant de fermer les yeux, attendant le choc ...
Mais rien, il n'y eu rien. Elle essaya de rouvrir les yeux, impossible ... Etrange ... Saly commençait à avoir peur ...


*C'est ça la mort ?*

Elle réessaya de rouvrir encore une fois les yeux ...
Ses paupières commencèrent à bouger, lentement elles se décolèrent, la lumière heurta ses pupilles. Elle était presque insupportble, trop forte mais elle continua d'ouvrir.
Sa vision mit environ 2 minutes à se stabiliser, à présent elle voyait clair. Elle était couchée sur le dos, regardant le ciel nuageux.
Doucement, elle se redressa, vérifiant qu'elle était en un seul morceaux.
Elle n'avait pas une égratinure, elle étendit et vérifia ses ailes, elles étaient nickel.
Elle commença alors à battre des ailes, s'envola d'une dizaine de centimètre et commença à observer les alentours.
Elle était sur une tombe, la pierre tombale indiquait son nom et ses dates et lieux de naissance et de décès. Elle ne s'en inquiéta point.


*C'est ça la mort ? Je me sens pourtant en vie, ça change pas grand chose de passer de l'autre côté de la frontière ...*

Elle finit par apercevoir le petit groupe, elle vola plus en hauteur pour pouvoir le voir en entier. Affolée, elle lacha sans s'en rendre compte :

"Des humains !"

*Un ange est avec eux, ils vient de la Cité ?*


Finalement, Saly restait là bouche-bée, ne comprenant pas grand chose à la scène, voletant à 1m au dessus de sa tombe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Westian Herbson
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 06/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: Le royaume de Brez
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Ven 18 Mai - 10:36

Westian regarda la nouvelle arrivante d’un œil inquisiteur. A première vue, elle n’avait rien de spécial. A part peut être de grands yeux verts perdus dans l’immensité de sa peau blanche. Belle, elle l’était assurément. Ses cheuveux noirs offraient un contraste saisissant avec la couleur de sa peau et renforçait ses traits de façon élégante. Néanmoins pas vraiment le genre de fille qui attirait Westian. Il répondit d’un signe de tête quand elle les salua. Son arrivée jeta un léger froid car la discutions s’arrêta tendis qu’ils se dévisageaient. Les ailes avaient quelque peut surprit Westian. Il avait vu beaucoup de chose dans sa vie, mais encore jamais de femme ailée. Puis elle passa sa langue sur ses lèvres avant de lui sourire quelques secondes plus tard. Le sang de Westian parut se glacer dans ses veines. Durant un moment, il lui sembla remarquer des crocs de vampire. Il en avait déjà rencontré un durant la guerre contre la guilde des voleurs. Le « Maître » lui avait donné comme mission d’aider le groupe de Westian durant l’attaque du QG ennemis. Elle sourit plus faiblement, découvrant une de ses canines. Westian ne réagit pas et elle étudia les deux autres membres du groupe. Avait-elle remarqué sa froideur ? Il aurait du faire quelque chose. Sourire en retour.

« Je suis perdue… »

Westian se décida finalement à parler.

« Comme nous tous ici. Nous étions justement en train d’essayer de comprendre ce qui nous arrivait. Peut être souhaiteriez vous vous joindre à nous ? il est plus facile de calmer sa peur de l’inconnue quand on est en groupe. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://portesdufantastique.bbflash.net/index.htm?sid=865adeb4fce
Rex Mizuhashi
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Ven 18 Mai - 16:42

Après son anecdote, Rex s’apprêtait à enchaîner sur une autre partie de l’histoire de son monde, quand elle se tut soudain, coupée dans son élan, la bouche ouverte.
Une demi-seconde plus tard, retentit un discret raclement de gorge, qui n’appartenait à aucune des personnes présentes ici. Rex fit volte-face, pour découvrir, se tenant debout devant le groupe, et vêtue de vêtements immaculés, une femme grande et mince, aux longs cheveux d’ébènes et aux yeux d’émeraude, dont la pâleur du teint rappelait celle des magnifiques ailes qui prenaient naissance dans son dos. Bien qu’elle leur ait sourit, elle semblait particulièrement nerveuse.

Rex s’en méfia aussitôt. Elle se leva vite de la tombe sur laquelle elle était assise, fronçant les sourcils. L’inconnue ne lui inspirait pas du tout confiance, et elle n’aurait su dire pourquoi. Peut-être ce sourire mécanique qui sonnait faux, ces habits trop purs, ou encore cette impression d’être observée et traquée, une sorte de sixième sens, un instinct animal, les réflexes des proies face aux prédateurs de la nature…Stern aussi se leva et, faisant face à l’inconnue, un grondement sourd, presque imperceptible, monta du fond de sa gorge.

Heureusement elle n’eut pas à répondre, car Westian le fit aussitôt et, au plus grand mécontentement de Rex, invita la belle brune à rejoindre leur petite communauté. Après réflexion, cette dernière se dit que finalement, c’était peut-être une bonne chose d’être accompagnée par cette personne. Au moins, elle n’aurait pas à regarder sans cesse derrière elle pour surveiller ses arrières…


"Nous sommes morts" répondit-elle simplement en écho à la question de la femme.

Concentrée uniquement sur la nouvelle venue, Rex ne remarqua pas que deux autres personnes étaient maintenant présentes dans le cimetière…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Ven 18 Mai - 21:53

Calmer ma peur de l’inconnu, si tu savais comme j’ai envie de te bouffer toi ! Je peux pas rester avec vous, même si c’est pas l’envie qui manque pour une fois. Etre seule j’ai l’habitude et je ne m’en porte que mieux, mais en terre inexplorée c’est une autre paire de manche. Qu’est ce que je réponds ? C’est le moment que choisit la seule fille du groupe pour répliquer à son tour. Je la remercie silencieusement, d’une part pour m’avoir épargné l’embarras du silence, et parce qu’elle confirme mes suppositions. Si c’est cela la mort, je vais donc devoir passer l’éternité dans cet endroit ? Hmm, je dois avouer que même si c’est peu chaleureux, l’obscurité du lieu me convient parfaitement. Mais si nous sommes morts est ce que ça veut dire que… ? D’où je suis-je peux aisément attraper la main de l’homme qui m’a répondu en premier, et y planter mes crocs. Je veux juste connaître le goût du sang d’un mort, rien que tremper mes lèvres dans ce sang au parfum si délicieux. D’un autre côté ce ne serait pas très intelligent de ma part, il m’a proposé de rester avec eux. Non, je ne veux plus… il ne faut pas que je crée de lien avec qui que ce soit. Ils me poseraient forcément des questions, je serai obligée de leur parler. Ma présence n’a de toute manière pas l’air d’enchanter tout le monde. La jeune fille s’est levée de la tombe, sa phrase est trop brève, le ton ne laisse filtrer aucun sentiment. Elle les enfouit la garce, elle a dû sentir que quelque chose ne tournait pas rond, si elle savait combien elle a raison de me fuir ! J’ai tellement envie de hurler, de lâcher une longue plainte comme les loups-garous les nuits de pleine lune. Le gémissement résonne dans ma tête, d’abord faible puis le son s’amplifie. Serait-ce possible que j’éprouve de la nostalgie pour ces jours passés ? Ces longues nuits à chasser ma nourriture, me heurtant à toute sorte de créature. Et la douce mélodie des hurlements des humains agressés par toute sorte d’animaux affamés ! C’est impossible que je regrette ça… Ce cimetière c’est le paradis à côté de cette ville corrompue jusqu’à la moelle.
Et cette main qui me nargue, juste une gorgée…

« Merci mais… Je déglutis, j’entends la voix de ma mère dans ma tête. Je sais très bien qu’elle répondrait oui sans hésitation. Cette occasion je ne dois pas la laisser passer, j’ai déjà trop parlé avec eux. Pourquoi m’ont-ils répondu ? Je me contredis… il y a quelques minutes j’étais suspendue à leurs lèvres. Partir avant que ça tourne mal, pourquoi mes jambes refusent-elles de m’écouter ? Pourquoi mes pieds restent-ils ainsi fichés dans le sol ? Si je ne bois pas je vais m’évanouir, je peux prédire à la seconde près comment les évènements se dérouleront une fois réveillée. L’un d’eux sera sans doute penché au dessus de moi, je ferai semblant d’être toujours inconsciente. Ensuite j’émettrai un léger gémissement de douleur pour paraître encore plus vulnérable. Il ou elle posera sans doute sa main sur mon front et me parlera pour me rassurer. Et à ce moment je lui sauterai à la gorge et le viderai de son sang. La question est : Peut on mourir deux fois ? Mais je préfère rester seule… »

Non, je voudrais rester avec vous, m’entendez vous ? Qu’est ce qui vous différencie de tous les humains que j’ai laissés livides, la gorge en lambeaux sur le pavé ? Je me prépare à m’envoler, fléchissant légèrement mon genou gauche pour me donner de l’élan, d’un battement d’aile je me retrouve un mètre au dessus du sol. Je me retourne une dernière fois vers le groupe que je viens de laisser. Mais pourquoi est ce que mon regard tombe encore sur cette main ? Elle remue légèrement, c’en est trop. Tout ce qui est autour de moi devient flou. L’homme me paraît soudain s'illuminer de l'intérieur, je ne vois plus que lui dans un halot de lumière qui n'existe que dans mon esprit. Toutes les autres odeurs sont annihilées par la sienne. Il n’y a plus que lui et moi, je remets doucement pied à terre. Ma voix retentit à nouveau à ma plus grande surprise, détendue, sure d’elle.

« Finalement je reste avec vous, c’est vrai qu'être seule dans cet endroit que je découvre tout juste... »

Je sais que ma voix est blanche, que sa douceur sonne faux. Elle doit sans doute être effrayante, elle tremble légèrement. Mes pensées se brouillent, mon corps agit seul, instinctivement. Ils sait exactement ce qu'il doit faire, ce geste répété tant de fois, il le connaît par coeur. Je m’approche de ma victime en plantant mon regard dans le sien. Mes doigts apportent délicatement son poignet à mes lèvres, je ne l’ai toujours pas quitté des yeux. Ce regard a le don d’immobiliser mes proies pour quelques temps, cela varie selon les personnes. Mes crocs transpercent la chair tout en douceur en même temps que mes paupières se ferment. Le liquide chaud se répand dans ma bouche, inondant ma gencive, débordant aux commissures de mes lèvres. C’est tellement délicieux, faites que ça ne s’arrête jamais. Une gorgée, deux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarindaël Nénmacil
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Ven 18 Mai - 22:46

Saly s'approcha rapidement en volant, intriguée par cet ange sombre.

*Un ange qui suce du sang ? Vampire ?*

Les humains, elle en avait vue passer une quantité incroyable, mais un ange-vampire, c'est tout de même plus rare.
Elle en avait lue des ouvrages chez le vieil alchimiste et elle n'avez jamais entendu parler d'une telle chose.
Dévisageant cette étrange créature, ignorant la sale besogne qu'elle effectuait, elle voletait tout autour de Zelda.


"Tu viens de la Cité ?"


C'était bien sur une question totalement déplacée en ce lieu et surtout en ce moment, mais la curiosité rongeait la pauvre fée.
Elle ne sentait pas le danger, d'ailleurs il n'y en avais surement aucun, vu le peu de sang que contenait son corps frèle.


"Est-ce qu'on est mort ?"


Déranger était bien le moindre de ses soucis, d'ailleurs cette question
s'adressait plus à elle même qu'à quelqu'un du groupe qui s'était formé.
Ahlala, inconsciente, surement trop naïve, Saly ne savait pas dans quoi elle s'aventurait.


"Où qu'on est ?"

Poser des questions, c'est surement une des choses qu'elle savait faire
le mieux et cela avait d'ailleurs pour don d'exaspérer tout ceux qui
l'avaient connu.
Elle observait tout le monde avec attention, essayant de cerner la pesonnalité de chacun, puis elle observa le décor avec cette même attention, se demandant ce que tout ces gens si différents pouvaient faire au même endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Westian Herbson
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 06/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: Le royaume de Brez
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   Sam 19 Mai - 12:11

La jeune femme était vraiment étrange. Bien que son physique le soit déjà, son comportement l’était encore plus. Westian ne pouvais pas se vanter de connaître la façon de penser des vampires. Mais celui qu’il avait rencontré était sûr de lui, orgueilleux et possessif. Rien à voir avec la vampire ailée. Hésitante, craintive. Westian resta tout de même sur la défensive. Elle ressemblait un peu à une bête sauvage hésitant entre instinct de chasseur et besoin de protection. Ce genre d’attitude était fréquent à Mhôrizon. En fait, Mhôrizon abritait un arc en ciel de comportement de suspicion, de crainte, de haine et de fausse confiance.
Westian était sur le point de lui dire au revoir puisqu’elle semblait avoir prit la décision de partir, mais elle changea subitement d’avis. Westian chercha à comprendre ce revirement soudain quand il remarqua qu’elle avait plongé son regard dans le sien. Incapable de regarder ailleurs, il la vit s’avancer vers lui. Aucun de ses compagnons n’esquissa le moindre geste. Dans sa poitrine, le cœur de Westian commençait à battre à toute vitesse. Il n’arrivait plus à bouger et ce n’était pas normal. Son regard était toujours plongé dans celui de la vampire tandis qu’elle prit sa main et la porta à ses lèvres. Le guerrier sentit les crocs transpercer sa peau et commencer à aspirer son sang. Il n’avait pas mal, ne ressentait que le contact des crocs avec se chaire. Cependant, tout son corps criait au danger. En quelques instant, il avait commencé à se détendre dans ce cimetière si loin de son ancienne vie. Mais cette attaque inattendu fut comme un choc. Tous ses reflexes de guerrier reprirent le dessus. Son instinct de survie revint à la surface. Il lutta contre l’état de torpeur jusqu’à réussir à se mordre la lèvre inférieur. Cette fois, il sentit la douleur qui dopa son taux d’adrénaline. La vampire était toujours en train de boire son sang, les yeux fermés comme pour mieux profiter du goût. Sans réfléchir d’avantage, Westian arma son poing libre et asséna un coup de poing sur le coté du crâne de la vampire. Recommençant jusqu’à ce qu’elle lâche prise. Il ne sentait plus sa main blessée, n’arrivait plus à lui faire faire le moindre geste. De sa main valide, il tira son épée, la pointant sur la femme ailée.

« Je suppose que vous avez une bonne raison pour justifier cette agression, vampire ? »


Le ton de Westian était dur, agressif. Montrant qu’il se fichait complètement qu’elle réponde ou non. Tout en lui était prêt au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://portesdufantastique.bbflash.net/index.htm?sid=865adeb4fce
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renaissance funèbre [13/05/2007 - Sujet n°1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kanaval dè flè. Mateli lan Tabou Konbo
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Carnaval 2007 de Jacmel, une réussite
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Paradise :: L'île :: Le cimetière-
Sauter vers: