Dark Paradise


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Lily
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 318
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 21 Mai - 7:34

La vieille bâtisse, qui semblait si fragile sous ce vent si fort, tenait encore bon.
Bien que semblant abandonnée depuis des lustres, aucune fenêtre n'était cassée et la maison toute en bois ne semblait percée de nulle part, comme si les planches étaient gardées intactes par une force immuable.

Une fois à l'intérieur, il était surprenant de ne plus entendre le moindre souffle venant de l'extérieur.
Si on devait donner une époque à cette maison, je dirais qu'elle viendrait des années 1900 de la Terre.
Il y avait une grande cheminée dans le salon et un étrange tourne disque qui jouait encore un magnifique, sinistre et mélancolique morceau de violon, retentissant dans toute la maison.
Mais comment pouvait-il encore jouer après tant d'années si cette maison était abandonnée ?
A part cet étrange objet, la demeure semblait totalement déserte depuis une dizaine d'années et de la poussière recouvrait tout. Il y avait aussi nombre de toiles d'araignées, mais celles-ci semblaient elles aussi abandonnées depuis longtemps.
Aucun bruit, à part la musique, l'horrible grincement des planches lorsque quelqu'un mettait le pied su' l'une d'elle et l'autre horrible grincement que faisaient les vieilles portes lorsque quelqu'un en actionnait une.

(Note pour le RP : pour arrêter la musique, il suffit d'enlever le disque vinyle ou de soulever le diamant de lecture.)

_________________

Lily, admin en chef et "fantôme" à ses heures perdues ...


Dernière édition par le Dim 17 Juin - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkparadise.frbb.net
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Mer 23 Mai - 15:25

Avant que les autres ne me rejoignent j’ai un peu de répit. La pente est escarpée, ils doivent gravir lentement la colline, quasiment à tâtons dans la pénombre. Ajoutez à cela les bourrasques de vent qui font perdre l'équilibre. J'ai largement le temps de me calmer, de reprendre mes esprits, si seulement je pouvais trouver un animal à me mettre sous la dent ! Malheureusement l’endroit a l’air totalement désert. Même pas un oiseau, rien… S’il y en a ils doivent s’abriter de la foudre. Un croassement sinistre me signale que je me trompe, il y a bien des volatiles. Un corbeau est perché sur une branche d'arbre mort. Ses grands yeux rouges me donnent la chair de poule. Il émet un long cri qui me déchire les tympans, je ne vais tout de même pas m'abaisser à sucer le sang de ces oiseaux présages de malheur ?! Sauf si je n'ai pas le choix... Seulement si je n'ai pas le choix ! Est on en enfer ? Puisque ça n’a rien du paradis ça ne peut être que ça. Pourtant je ne vois ni démon, ni diablotin armé d’une fourche, ni le célèbre Cerbère prêt à me dévorer. Ce n’est pas si impressionnant que ça, plutôt ennuyant même ! Pourquoi je peux pas m’empêcher de faire des conneries, pourquoi je réfléchis jamais quand il faut !
Je n’aurais pas dû leur proposer de venir… C’était vraiment idiot de ma part, je fais quoi maintenant ? Je les attends en prenant le risque de succomber à nouveau à la tentation de planter mes crocs dans leur chair, ou bien je m’en vais pour être obligée de partir à leur recherche quand j’aurais faim ? Les avoir tout le temps sous les yeux peut être pratique, les traquer pendant des heures ne sera pas toujours une partie de plaisir ! Des heures, peut être des jours…Si ce «monde » a la même taille qua ma Terre ils peuvent aller n’importe où. Avec ce temps humide je suis vraiment chanceuse si je n’attrape pas un rhume. A ce moment là ce sera vraiment la galère, je ne pourrai même plus les pister grâce à leur odeur. Je mourrai de faim et… Non ! J’ai toujours rêvé de m’échapper de cette foutue terre qui ne m’a apporté que de la souffrance et de la tristesse ; et maintenant que mon vœu se réalise enfin, qu’est ce que je fais ? Je meurs bêtement de faim parce que je n’ai pas su prendre la bonne décision au bon moment ?

« Réveille toi ma fille ! Ces gens là ne viennent pas du même monde que toi, quand t’as dit qu’ils t’avaient crée t’as vu la tête qu’ils ont tirées ? Ils n’étaient pas au courant ! Ils sont différents de ceux que tu connais ! DIF-FE-RENTS ! »

Je parle toute seule, ça y est la folie pointe le bout de son nez. La solitude ne va pas arranger les choses, venez à moi ! C’est vraiment flippant ici, ce temps ! Jamais vu autant d’éclairs déchirer le ciel, c’est pas naturel. Il y a quelque chose de bizarre ici, l’endroit est malsain. Et c’est quoi cette sensation perpétuelle d’être épiée qui ne me quitte pas depuis que je suis réveillée ? Il fait noir partout, n’importe qui a pu me suivre comme il voulait. Mais ce n’est pas ça, ce n’est pas humain, ça provoque des frissons un peu partout. J’ai les mains moites, sur tout mon corps les poils sont hérissés, une menace… Elle ne plane pas seulement sur moi, partout, elle est présente dans chaque particule d’air. Me laissez pas seule… C’est oppressant, je vais étouffer… Je peux pas rester plantée là à rien faire à attendre que ces messieurs dames daignent se bouger ! Je me place entre la porte et une fenêtre, là au moins personne ne peut me prendre au dépourvu. Je surveille les alentours, scrutant la pénombre, le vent souffle puissamment m’envoyant m’écraser contre la porte à plusieurs reprises. J’évite le plus possible de poser mes mains contre les planches de bois, quelques échardes m’en ont brillamment dissuadée. Tous mes sens sont alertes, je suis prête à quitter le sol au moindre bruit ou mouvement bizarre. J’entreprends de ronger l’ongle de mon pouce pour passer le temps, bientôt j’attaque les peaux, puis enfin mon propre sang vient se mêler à ma salive. Le contact du liquide chaud me fait agréablement tourner la tête, je me retrouve enveloppée dans un nuage de chaleur crée par mon corps. Je me sers de mes ailes comme d’une couverture, je me surprends à ronronner doucement, la peur laisse cède du terrain au bien-être. Et bientôt j’ai envie que le temps se fige sur cet instant, que personne ne vienne troubler ma douce somnolence.


Dernière édition par le Mer 23 Mai - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarindaël Nénmacil
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Mer 23 Mai - 16:24

Saly eut beaucoup de mal à suivre Zelda et ses grandes ailes.
Bien qu'elle vola vite pour une fée, ses petites ailes et le vent fort ne lui permettait pas d'atteindre une altitude et une vitesse élevées.
Après s'être fait écartée de son itinéraire plusieurs fois par de fortes bourasques et après avoir presque cogné un pauvre arbre se trouvant sur son chemin, Saly atteignit l'étrange demeure.
Voyant Zelda se blotir dans ses ailes contre la maison, la fée s'inquiétait.


*Peut-être s'est-elle blessée avec ce vent ?*

Elle s'approcha de Zelda, essayant de voir ce qui n'allait pas.

"Ange d'un autre monde, vous êtes blessé ? Quelque chose ne va pas ?"


Voletant autour de la tête de la créature ailée, elle essayait de la diagnostiquer. N'était-ce pas son travail lors de l' "invasion" de soigner les gens ? C'avait été en effet une de ces compétences, mais est-ce que cela peut encore servir dans ce monde de mort ?.. Saly l'espérait, sinon elle-n'aurait plus grand chose d'utile à fournir ...
Mais l'ange semblait seulement épuisé et la fée était un peu déçut qu'elle ne puisse servir à grand chose à son homologue non-humain.
Elle finit par se désinterressé de Zelda, observant la bâtisse qui lui semblait gigantesque et vraiment lugubre ...

"Je me demande ce qui se trouve à l'intérieur ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Mer 30 Mai - 15:04

Les images s’évaporent, les contours du tronc d’arbre en contrebas s’effacent, tout devient flou. La nuit enveloppe peu à peu mon esprit. Je lutte désespérément pour garder les yeux ouverts, mais la fatigue est trop forte. Je sombre dans un sommeil peuplé de rêves étranges. L’écran est noir, je me vois de dos les membres raidis, les poings serrés… un rire moqueur résonne dans le silence, et puis une voix haut perchée entre en scène. Je ne comprends pas ce qu’elle dit. Elle ne parle pas ma langue, mais je sais qu’elle m’insulte. Si elle pouvait elle me cracherait à la figure, elle me tuerait. Une lumière éblouissante apparaît, d’abord ce n’est qu’un point lointain. Il se rapproche de moi, une silhouette commence à se dessiner. Je reconnais une forme humaine, mais ce n’est qu’un contour fait de lumière, l’intérieur du dessin est noir, plus noir que le reste. Et puis tout s’accélère, l’étrange dessin fonce à toute allure sur moi, en quelques secondes il est sur moi, la forme s’étire pour pouvoir m’envelopper, elle me dévore et je disparais en elle, puis à son tour elle succombe, ses traits deviennent imprécis, elle rapetisse jusqu’à redevenir un point. Puis le point explose envoyant des milliers d’étoiles jaunes dans le décor. Un point se redessine à nouveau, puis il approche. Mais la sensation est différente, mon cœur se serre, cette fois ci j’ai peur, parce que cette chose… c’est moi. Un long hurlement me glace le sang, des pleurs d’enfants font écho au cri. Mon autre moi s’approche, à sa démarche je sais qu’il me veut du mal, qu’il me provoque, je sais qu’il afficherait un sourire hargneux s’il en avait eux. L’air est chargé de haine, une fureur si intense que rien ne peut l’apaiser sinon la mort. J’ai envie de fuir, mais dans ce rêve je n’existe pas.

Une petite voix fluette m’arrache des bras de Morphée. Je ne saurai donc pas si dans ce monde, les rêves peuvent nous faire du mal. Combien de temps ai-je dormi ? J’ai un goût amer dans la bouche, mes membres son encore engourdis. De petits frissons parcourent tout mon corps. Comme à chaque réveil après avoir passée une longue nuit dans une position inconfortable. D’où venait la voix il n’y a personne ? La petite voix se fait à nouveau attendre, je me retourne, me préparant à voir un humain. Je tombe nez à nez avec la petite femme rose, je sursaute et par réflexe je bondis sur mes jambes. Un être miniature peut s’avérer plus dangereux qu’un grand dadais sans cervelle. Pourquoi elle me suit partout ?! Pourquoi elle va pas avec les autres, moi un ange ? Tu parles ! En tout cas pas le genre d’ange qu’on décrit dans ce livre que vénéraient presque les humains de l’ancien temps. Ha, ha, de grandes ailes blanches, une auréole sur la tête, une voix bienveillante, et hop ma jolie je t’envoie au paradis ! Je ricane doucement, j’espère que la petite demoiselle n’a pas remarqué comme je suis crispée. Toujours paraître plus fort qu’on ne l’est, c’est la clef ! Qu’est ce qu’il y a dans cette maison ? On le saura tôt ou tard, si les autres daignent se dépêcher ! A première vue c’est désert, il faut espérer que cet abandon ne soit pas qu’une apparence. Sinon cela veut dire que notre adversaire n'a pas d'odeur, qu'il n'est pas humain. Et que par conséquent il peut nous surprendre très facilement et peut être beaucoup plus fort que nous. Mieux vaut ne pas parler de malheur.

« Je ne suis pas un ange… Je sais pas ce qu'il y a à l'intérieur, et je préfère attendre les autres pour aller voir. Sans vouloir te vexer, s’il y a un danger là dedans, toi et moi on ne pourra pas faire face. Etant donné ta petite taille et mon peu de… »

Non ! Ne révèle pas tes failles ! Si elle pouvait se vexer et se méfier de moi au lieu de me tourner autour comme si j’étais une bête curieuse. Je soupire discrètement, je pourrais me lier d’amitié avec, mais pourquoi quelque chose me dit qu’il ne faut pas ? C’est cet endroit ! C’est trop lugubre, trop inquiétant, la tension est tellement forte qu’on croirait presque que c’est irréel. Oui c’est cela irréel. On se craint les uns les autres, une relation de confiance dans un endroit pareil c'est inimaginable. Si certains se promettent de se protéger, cette promesse ne tiendra qu'à un fil. Si le moindre problème survient ce sera chacun pour sa peau. Au fond d'eux ils le savent, ce ne sont que des humains après tout, comment leur en vouloir ? Ils savent si bien user de belles paroles, mais c'est pour mieux les trahir ensuite. Pour que ça fasse plus mal, que la plaie saigne abondamment et plus longtemps. Ce dévouement sera superficiel... Mais où on est ? Parlez nous, vous qui nous avez amené ici, qu’est ce que vous attendez de nous, on n'est pas là par hasard ! C'est pas ça la mort, Dieu, Lucifer n'existent pas ! Alors qui, qui ?! Qui vit là ? Montrez vous ! Cette maison a été habitée ? Non… C’est… J’y comprends rien, si c’est ça la mort… On va passer l’éternité à se demander ce qu’on fait ici ? A chercher pourquoi, pourquoi nous plutôt que les milliards d'autres ? On va tourner en rond dans cet endroit inhospitalier, s'épier les uns les autres, se pourchasser. Les humains en arriveront bien à se dévorer entre eux pour survivre si c'est nécessaire. Si on peut se barrer d’ici, alors quel qu’en soit le prix, je m’en irai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarindaël Nénmacil
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Mer 30 Mai - 17:37

Saly fronça les sourcils en essayant d'avoir l'air menaçante, mais cela était inutile ... Avec tout ce rose et ses traits doux, elle avait beau faire sa grimace, elle restait toute mignonne.

"Attendre ces stupides humains ?! Tu es folle pour une créature ...
Peu importe que tu soit ange ou non, tu n'es pas une des leurs ... "


Son expression se détendit, puis elle se mit à rire.

"En plus, tu leur a foutue une de ces trouilles ...
Ces stupides humains ne comprennent que la peur, ils savent maintenant qu'ils ne doivent pas se frotter à nous.
Ca m'étonnerait beaucoup qu'un d'eux nous suive jusqu'ici."


Elle avait bien s
ûr tort, la guerre manichéenne qu'elle avait connue lui avait foutu des idées abracadabrantesquesdans la tête ...
Les humains, curieux par nature, les suivraient malgré le risque.


"De toute façon, on est mortes, que veux tu qu'il nous arrive ?!
On saura jamais pourquoi on est ici si on fait rien.
Comme disait le vieu
x gobelin : "Qui ne tente rien n'a rien." "

Elle s'approcha alors de la porte de la maison, voletant dans l'air.
Elle saisit avec ses deux mains la poignée de la porte qui était énorme pour elle et la tourna aussi fort et aussi vite qu'elle le pouvait, c'est à dire très lentement ...


*On aurait peut-être dû toquer ... Si quelqu'un habite encore ici, on va sûrement le déranger ...*

Mais il était trop tard, la porte s'ouvrait maintenant avec un lourd grincement, de la poussière sortit de la maison en abondance.
Saly toussa et dû fermer les yeux à cause de la poussière, se protégeant avec ses petits bras frêles ...
Le morceau de violon commença alors à se faire entendre et l'atmosphère devint tout à coup encore plus pesante et étrange ... (si, si, c'est possible)


Dernière édition par le Sam 16 Juin - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guy Stammons Hayne
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Sam 2 Juin - 13:04

*Au coeur du danger... J'y ai presque toujours vécu,... Mais il a raison, on ne pense jamais à chercher ses ennemis chez soi. Sauf qu'ici, nul n'est chez lui, enfin je crois. Donc tous sont sur leurs gardes.*

Guy entendit alors l'homme lui parler.

*Pas de daemon ? Viendrait-il vraiment du monde de ce livre ? Auquel cas Nox avait raison, tous les mondes existent et sot reliés pas quelque chose. La Faille existerait-elle vraiment ? Le vieux Nox et Ombre ne se trompaient peut être pas. Cela veut dire que je pourrai rentrer chez moi un jour. Ah ! Je me souviens du livre. La Croisée des Mondes. Etrange coïncidence n'est-ce pas ?*

"Hum,... Vous voulez que je vous parle de mon monde. Hé bien, il existe depuis 5 milliards d'années environ selon nos scientifiques. Mais l'homme n'y vit que depuis 3 millions d'années. Il y a 10.000 ans, ce fut les débuts de l'agriculture, puis, il y a 8.000 ans, les débuts de l'écriture. Il y a 2.000 ans environ, la naissance d'un homme et d'une religion marque le début de l'ère chrétienne et le début de notre calendrier. La suite (comme ce qui précède en fait) est surtout une succession de périodes de paix et de guerres. Pour dire, au début de mon siècle de naissance (le 20e siècle), le conflit est même devenu mondial. La plupart des pays s'est battue dans deux camps pendant 4 ans. On appelle cette Guerre la première guerre mondiale car elle ne fut pas la seule. En effet, 21 ans plus tard, ce sera la seconde Guerre mondiale. Elle est plus destructrice et lutte contre un dictateur. Ce n'est plus une lutte pour les territoire mais pour les idéaux. 6 ans plus tard, le débarquement de la plus grande puissance mondiale (les Etats Unis d'Amérique) via l'Angleterre sur le sol de mon pays (la France), marque la défaite du dictateur et de on pays, l'Allemagne. Mais les guerres ne se sont pas arrêtées pour autant. A ma naissance, c'est la chute d'une autre dictature, la dictature Russe. Bref, bien que mon pays de naissance soit en paix depuis 40 ans (car il a essuyé une guerre civile sur le sol africain), il suffit d'allumer la télévision et d'écouter les infos pour voir que de nombreuses personnes ont péri dans la journée.

Sinon, au niveau technologique. On envoit des fusées dans l'espace, on communique avec l'autre bout du monde en moins de deux secondes. On maitrise bien des technologies informatiques,... Les progrès de la médecine sont phénoménaux. Et nous ne possédons pas de daemon. En effet, notre daemon est en nous. Voilà un bref résumé. Si tu veux des précisions, demande moi. J'essaierai de me souvenir des détails. Cela fait quand même 20 ans que je ne suis pas retourné dans mon monde, alors..."

Guy regarda autour de lui et percut un grincement. *Une porte qui s'ouvre ? Peut être. Soyons sur nos gardes.* Guy remarqua alors qu'un petit être ailé venait d'ouvrir la porte de la bâtisse où ils se rendaient. Il s'approcha de cet ... être et ne sut que faire tant il l'intriguait. Il opta donc pour l'observation. Il n'était certes pas discret mais en l'occurence ce n'était pas son but. Il opta donc pour un léger :

"Salut ! Moi c'est Obscur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Sam 16 Juin - 18:17

Tiens, tiens on dirait qu’elle n’apprécie que moyennement la réflexion que je lui ai faite. Elle boude. Enfin elle essaye, à vrai dire c’est plus attendrissant que vexant. Je fais un gros effort pour empêcher un sourire niais de tordre mes lèvres. Il ne faut pas que je me réjouisse, ce serait stupide de gâcher ce moment. Folle ? Oui peut être… Mais s’ils avaient voulu me tuer ils l’auraient déjà fait n’est ce pas ? Il lui suffisait de me trancher la gorge mais il ne l’a pas fait. A sa place je n’aurais eu aucune hésitation, étais-je si pathétique qu’il n’a pas eu le courage d’achever là ma pauvre vie.
Je ne suis pas une des leurs. Je suis une créature sortie tout droit de leur imagination. Ce qui me peine le plus, c’est qu’ils ont crée les vampires à cause de livres écrits par des gens d’une imagination débordante. Et des scientifiques se sont pris à fantasmer sur un monde où l’insécurité et la violence seraient maîtresses. En plus je leur ai foutu la trouille, j’essaie de cacher mes sentiments, de ne pas laisser mon visage s’assombrir, mais une fois de plus j’échoue. Je sens les larmes affluer et se bousculer au bord de mes yeux, ma vue se brouille et une goutte va se perdre le long de ma joue. Peur… Ils ont peur de moi, c’est tellement injuste. Mes ancêtres n’ont rien demandé. C’est tellement simple de faire une bêtise sur un coup de tête et se dire que l’on aura tout le temps de regretter cet acte plus tard. Et puis finalement l’erreur est telle que l’on se voit obligé de la dissimuler aux yeux des autres. Mais si l’on peut cacher un vase brisé, il est plus dur de nier l’existence de quelques milliers d’êtres. Une population de créatures tout juste nées ; qui ont soif de vivre, de découvrir le monde. C’était une possibilité parmi tant d’autre que de nous cacher, mais non. Ils ne pouvaient se contenter de nous avoir crées, il fallait nous faire « entrer en collision » avec les gens, parce que c’est le terme approprié. Ils n’ont pas cherché à garder secrète notre existence, bien au contraire. Seulement ils pensaient que c’était un jeu, que quand ils en auraient marre tout s’arrêterait. Qu’ils pourraient faire valser les pièces aux quatre coins du plateau, qu’un jet de dé règlerait leur compte à « toutes ces sales bêtes », achèverait la partie. Une sorte de Jumanji à l’échelle planétaire voilà ce qui s’est produit ! Mais cette fois-ci le jeu ne s’est pas arrêté… « L’erreur est humaine », cette phrase qu’ils ressassent à longueur de journée, sans doute pour se déculpabiliser. Parfois j’aimerais être dans leur tête, pour savoir comment ils se considèrent. Mais si j’étais l’une des leurs sans doute me suiciderais-je, je ne saurais accepter leur lourd passé, je ne pourrais assumer tous les débordements commis.

C’est quoi un gobelin, une autre créature condamnée par les Hommes ? Est-ce que j’ai vraiment envie de savoir pourquoi on est là ? Oui on est morte… Mais qui nous dit que la mort est la fin de tout ? On n’est pas invincible, je l’ai prouvé à tous en mordant cet homme. Il est encore en vie, mais si j’avais pu boire ne serait ce que six gorgées de sang de plus, il se serait évanoui. J’en suis sure. Hein ? Qu’est ce qu’elle fait ? Elle a pas écouté un mot de ce que je lui ai dit hein ?! Je vais pas jouer les gardes du corps avec elle si c'est ce qu'elle espère. Et vu comme c'est parti, c'est ainsi que ça va se terminer ! Et puis si ils sont un danger pour nous, il vaut mieux qu'on les ait sous le nez pour mieux pouvoir les surveiller.

"Hé, attend !"

On n’y voit rien ! Elle est passée où la demoiselle, quelque part dans le nuage de poussière sans doute… C’est sur c’est inhabité quoique en tendant l’oreille, la mélodie vient de l’intérieur ? C’est vraiment lugubre, il ne manquait vraiment que la petite musique de fond pour achever de me foutre la trouille. Bien, puisque la prote est ouverte autant ne…

"Salut ! Moi c'est Obscur."

La voix grave me fit sursauter, que… Ah joli nom, parfaitement approprié à la situation. Il aurait pas pu prévenir de son arrivée. Déjà que l’atmosphère est pesante alors si en plus tout le monde sort de nulle part ! Ah tiens il est pas tout seul, il était dans le groupe de tout à l’heure lui non ? Je lui répond d’un léger signe de tête, de toute façon il fixe la petite fée et n’a pas l’air de s’adresser à moi. Je m’engouffre dans la maison, la parquet émet des grincements inquiétants sous le poids de mes pas. Les murs des pièces sont nus, aucun tableau ni rien de ce genre. Dans la cuisine une simple table. Et aha ! Mais c’est une antiquité ce truc ? Un vieux tourne disque trône sur la table, je soulève le diamant et la musique s’arrête. Je lance un sourire ravi à mes compagnons.

« C’est mieux comme ça, non ? »

Ah ! Une chaise longue près de la cheminée ?! Ce qui est sur c’est que cette maison a été habité par des humains. J’imagine très bien la petite grand-mère en train de tricoter au coin du feu en se balançant au rythme de la musique. Papi lit le journal en fumant la pipe pas très loin d’elle. Les violons apportent une petite –grosse- touche de tristesse à la scène, ils n’ont pas d’enfant. C’est peut-être pour ça qu’ils sont tristes ? Mamie est morte en première et le petit grand père l'a enterré dans le jardin. Hein ? Non il n'y avait pas de tombe... Enfin je ne crois pas. Et puis après ça c'est lui qui s'est assis dans le fauteuil à bascule, un jour il en a eu assez d'être enfermé dans ses souvenirs. Alors il a fait ses bagages et il est parti pour la ville... Peut-être qu'il s'est fait attaqué en chemin par des bandits ? Qui sait ? Hé ho, t'es morte ma vieille. Cet endroit c'est pas un monde à part entière, c'est peut-être une sorte de continent perdu d'où l'on ne peut s'échapper... Je ferme les yeux, un détail me perturbe. Je n'ai jamais eu aucune croyance mais s'il y a bien une chose en laquelle j'ai cru dur comme fer c'est à l'existence de la faucheuse. Elle devrait être là... Sans m’en rendre compte je me balance dans le fauteuil, de la poussière vient titiller mes narines. Ils n’y a rien ici…

« Et maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guy Stammons Hayne
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Sam 16 Juin - 19:22

Guy avait suivi la "vampire" dans la maison. *En voilà une personne étrange. Elle semble presque aussi sombre que moi et pourtant elle n'a pas du tout l'air rassurée. Quant à cette maison, on dirait que quelqu'un s'y trouvait il y a peu pourtant, au vu de la quantité de poussière, personne n'a mis les pieds ici depuis des lustres. Pourtant, quelqu'un a bien du passer pour mettre le disque.*

"Et mainteant ?"

"Hé bien, la maison semble accueuillante. Avec un petit coup de balai, elle sera parfaite. Qui m'aide à trouver de quoi faire le ménage ? Parce que personnellement, je compte bien m'installer ici. Les habitants ne semble pas trop encombrants et s'ils se plaignent, on leur aura au moins fait le ménage."

Et Guy se mit à arpenter la pièce, à la recherche d'un endroit où se trouverait un balai. Au passage, il ouvrit les rideaux et fenêtres et dut forcer un peu à cause du temps depuis lequel elles n'avaient subi aucun mouvement.

"Il est vrai que j'aime les lieux sombres mais l'extérieur est assez sombre pour ne pas rester dans une pîèce plongée dans le noir. Et l'air est étouffant ici."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Sam 16 Juin - 21:36



Partagé entre inquiétude et curiosité, Ziassan arriva rapidement à la maisonnette. Il ne savait pas si ces sentiments venaient de la demeure ou de la créature qu’elle abritait. Sans doute les deux. Il s’approcha d’un pas prudent, quand soudain la porte s’ouvrit tout seule... Toute seul ? Non, c’était la petite fée qu’il avait vue au cimetière qui l’avait poussé.
Alors qu’il allait se présenter, Obscure le devança.

Ils entrèrent par la porte pour se retrouver dans une petite pièce. La maison semblait abandonnée, bien que... Oui ... Une étrange atmosphère planait, écrasante. Mais c’était sans doute du au temps orageux, qui comme tout le monde le sait augmente la pression de l’air. Oui, pas de quoi s’inquiéter. Mais Ziassan trouvait qu’il devenait bien impressionnable. Enfin, n’importe quel homme, le plus cartésien qu’il soit serait ébranlé par les derniers événements.
Bizarrement, on aurait dit que la pièce avait aménagé pour un film, cela ressemblait beaucoup à de la mise en scène. La musique. Mais oui. Il ne l’avait pas remarqué tellement elle correspondait à l’ambiance. Mais la vampire l’éteignit.

Ziassan voulu saluer les personnes présentes, mais Obscure prit la parole et fit l’état des lieux. Il avait raison.

-L’air est étouffant, en effet. Mais c’est surement du au temps très orageux. Vous voyez comme les nuages sont bas et compactes ? Dommage que n’ait plus mon baromètre. Ziassan se tourna vers l’ange-vampire.
Au fait, j’ai failli oublier de vous saluer. Je m’appelle Ziassan. Vous m’intéressez beaucoup, et n’avez pas l’air d’être une créature naturelle rajouta t-il avec un sourire.
-Mais nous avons d’autres préoccupations plus urgentes pour le moment. Vous avez raison Obscure. Cet endroit semble être l’endroit idéal pour faire une sorte de base. Nous sommes sur un point culminant. De plus, la maison semble pouvoir nous abriter tous. L’endroit est calme et... nous avons même l’électricité ! Ce tourne disque doit bien tirer son énergie de quelque part... Bon, l’eau courante est absente, mais je ne crois pas que nous en ayons besoin. Il faut penser à moyen terme. Nous devons d’abord nous établir un point de départ, nous verrons pour d’autres choses après... La forêt pourra nous fournir le bois nécessaire je pense. Nous sommes partis pour rester un bon bout de temps ici si vous voulez mon avis.

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Sarindaël Nénmacil
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Sam 16 Juin - 22:07

Saly était entrée dans la maison elle aussi, sans remarquer le "Salut!" de Obscur. Elle avait fait ensuite le tour de la pièce en voletant. Elle regretta que la vampire n'arrète la musique qui donnait une superbe ambiance, mais ne fit pas de remarque, sachant que cela n'arrangerait rien.
Se baladant un peu partout, elle commença à se lasser, il n'y avait pas grand chose d'intéressant, ni de significatif dans cette pièce.


"Y'a rien ici, c'est juste une vieille ruine !"

Remarqua t'elle à haute voix. Elle fit enfin attention à ce qui se passait autour d'elle, elle aperçut les humains ...

"Créature, que font ces humains ici ?! Ils ne sont pas des notres !
Ces êtres impurs n'ont pas le droit de nous piquer ce qu'on a trouver ..."


Saly commençait à être légérement indignée, mais le sourire au coin de ses lèvres trahissait un rire qu'elle avait du mal à retenir ...
Ces idiots étaient si minables ... Ils ne valaient pas mieux que des rats.
Mais que pouvait-elle faire ? Elle ne connaissait que de l'alchimie et de la magie blanche, ce qui était tout à fait inutile pour provoquer quelques dégats sur quoi que se soit ...
Bon, elle se résolue à s'en aller d'ici, visiter les autres pièce, en faisant semblant d'être vexée et d'aller bouder ...
Elle passa une porte et se retrouva dans ce qui sembla être un couloir, quelques armoires et un escalier qui montait à l'étage se trouvait là.
L'étage semblait très sombre, elle "s'alluma" grâce à sa magie blanche ce qui créa un halo de lumière autour d'elle et lui permi de palier à ce manque de lumière, elle commença alors à voleter vers l'étage, visitant ce lieu jusqu'alors inédit, espérant trouver quelque chose d'intéressant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 318
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Sam 16 Juin - 22:19

Tout à coup un bruit sourd résonna dans la maison, des coups contre un meuble ou un truc du genre.
Une porte souvrit brusquement à l'étage et une lumière aveuglante parcoura un moment le couloir de l'étage.
Une sorte de jeune fille entourée d'un halo lumineux très intense.
Elle fut surprise par la présence de la fée, elle laregarda un bref instant puis disparue dans un éclair encore plus intense, ne faisant acun bruit. Tout redevint comme avant, calme. A part la porte qui était encore ouverte et les coups qui étaient encore présents. Ceux-ci provenaient d'un placard se situant dans la pièce que la jeune fille venait de quitter.
Les fenètres et les volets étaient fermés, c'était une grande bilbiothèque.
Il y avait un bureau et un vieux siège poussiéreux, ainsi qu'une lampe à huile posée à terre près d'un grand mirroir.

_________________

Lily, admin en chef et "fantôme" à ses heures perdues ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkparadise.frbb.net
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 17 Juin - 12:35

Accueillante ? On doit pas avoir tout à fait la même définition du mot, je dirais plutôt effrayant… Un petit coup de balais, heu ben pourquoi pas. Je suppose que s’ils restent tous ici, si je veux m’intégrer, il va falloir que je demeure dans cet endroit avec eux. Je soupire doucement en regardant Obscur fouiller chaque recoin de la pièce, l'idée ne me plaît pas plus que ça. Mais je suppose que l'endroit est idéal ! Bien isolé, surplombant tout. Obscur s'éloigne, je ne vois qu’une silhouette s'affairer bruyamment. Bonne initiative, une raie lumineuse traverse la pièce, la poussière danse dans le soleil. Je reste quelques secondes bouche bée devant le spectacle. J’écoute distraitement la tirade de l’autre homme présent.

« Un baromètre ? »

C’est vraiment le moment de penser à un baromètre… M’est avis que l’orage n’est pas le seul responsable de la lourdeur de l’air. Je soutiens que quelque chose ne tourne pas rond. Je lui rends un sourire crispé, il est en train de me dire qu’il a l’intention de m’étudier ou je rêve ? Effectivement ce n’est pas le moment, et si tu crois que je vais te laisser m’observer tu te mets le doigt dans l’œil ! Ce qui est sur c’est qu’il ne vient pas du même monde que moi, c’est définitif. Donc on va rester ici, hein ? Je veux bien aller chercher le bois.

« Hum, moi c’est Zelda. »

Ma phrase à peine achevée, la petite fée débarque en confirmant ma conclusion. Il n’y a rien ici, enfin une vieille ruine ça se remet en état. Ces êtres impurs, je ne peux m’empêcher de sourire. Je dévisage les deux hommes, tentant de saisir leur réaction. En tout cas ils ne peuvent rien nous piquer, on n’a encore rien trouvé. Elle sort l’air un peu boudeur, elle donne de la gaieté à l’endroit je vais quand même pas la laisser filer comme ça ! J’attrape la lampe à huile posée sur la cheminée, ah mais j’ai rien pour l’allumer. La petite fée est déjà hors de vue, tant pis je le lance à sa poursuite dans la pénombre.

« On va essayer de mettre nos rancoeurs de côté si on doit cohabiter… »

Je me lève du fauteuil à regret, un léger sourire planant sur mes lèvres. Peu importe que ça les ait vexé, de toute façon elle ne peut pas leur de mal. Il fait noir dans le couloir, j’avance à tâtons, impossible de savoir où elle se trouve. Et puis une lumière sortant de nulle part s’allume dans ce qui semble être un escalier. Tiens, pratique ça ! Je presse le pas, en faisant toutefois attention à ne pas tomber. Les marches sont très instables, j’espère que l’une d’elle ne va pas céder. D’ici elle doit pouvoir m’entendre.

« Tu sais, je crois pas que ces humains là aient quelque chose à voir avec les humains que nous avons connus. Et nous devrions peut… »

C’est quoi ce bruit ? Comme si quelqu’un frappait contre une cloison.
La porte en haut de l’escalier s’ouvre brusquement, une lumière aveuglante me frappe en plein visage. Je recule instinctivement, mon pied bascule dans le vide. Je me rattrape de justesse à la rambarde. Qu’est ce que c’est ? Une femme ? Et puis tout à coup elle disparaît, aussi étrangement qu’elle est apparue. C’est un fantôme ? Ah, quelle ironie ! C’est nous les fantômes… Une hallucination ? Non, c’était réel. Je cherche la petite femme des yeux, mais ma vue est brouillée par des tâches irisées. La lumière était décidément très intense, je ferme les yeux quelques secondes. Les coups continuent régulièrement, ils viennent de la pièce ouverte. Je me mords la lèvre pour me donner du courage et rentre dans la pièce. Il fait tout noir, je suppose que la fenêtre est au même endroit que dans le salon. Je pose mes mains sur le mur et me déplace vers la droite, jusqu’à sentir le cadre de la fenêtre. J’ouvre les volets… C’est… la mer ? La vue est imprenable, une plaine avec en contre bas une plage et une mer déchaînée. Je me retourne, face à moi se dressent de grandes étagères remplies de livres. Un bureau, un miroir. Et… c’est de là que vient le bruit, une grande armoire à l’ancienne en bois massif. Ce qui est sure c’est qu’elle est bien décorée, quand à ce qu’il y a à l’intérieur… J’ai du courage, mais là ! Tout en gardant les yeux rivés sur l’étrange meuble. Je crie distinctement.

« Ziassan, Obscur ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarindaël Nénmacil
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 17 Juin - 13:15

Saly ne faisait qu'à moitié attention à ce qui disait Zelda, elle était bien décidé à bouder.

"Les humains sont tous les même !"

Cria-t-elle en montant sans se retourner. Mais lorsqu'elle commença à entendre des bruits de coups, sa curiosité fut aiguisée, elle voleta plus vite, se dépéchant d'atteindre l'étage.
Ce qu'elle vit alors la mis dans un drôle d'état ...
La lumière aveuglante, l'étrange regard de cette femme dans le halo ...
Elle était en transe, elle voleta lentement, les yeux grands ouverts vers cette formelumineuse.
Comme si elle ne possédait plus son corps, elle était attirée inévitablement par la jeune femme. Saly en était sûr, el
le touchait au But.
Mais avant qu'elle ne l'atteignit, le femme disparut.
Saly reprit alors conscience de ce qui l'entourait, mais elle était à moitié aveugle à force de fixer cette lumière étrange.


"Créature où es-tu ? Je ne vois presque rien !"

Saly commenaçait à s'affoler, elle était presque aveugle, des halos de lumière immatériels occupaient son champ de vision.
Même en arrêtant son sort de lumière, ces halos persistaient.
Elle essaya tant bien que mal de voleter en se guidant du bruit des coups. Elle se rapprochaiit de l'armoire sans savoir à quoi elle ressemblait.
Elle entendit les paroles de Zelda, mais il était trop tard, ne l'ayant pas vue, Saly se cogna dans le dos de Zelda, vacillant sous le choc elle s'écrasa sur le sol, une aile tordue ...


"Shamranaziël !"


Elle tempêta, mais se repris, utilisant sa magie blanche pourr se soigner. Une fois son aile guérie, elle remarqua qu'elle pouvait presque voir normalement à présent. Elle alla se poser sur l'épaule de Zelda, observant l'étrange meuble étrangement bruyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guy Stammons Hayne
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 17 Juin - 13:55

Guy farfouillait un peu partout dans la pièce à la recherche d'un balai ou, au mieux, d'un aspirateur mais, hélas, ne trouvait rien. Cela eut pour effet de le mettre un peu de mauvaise humeur mais il se souvenait bien qu'il était rare de trouver ce genre d'objets dans un salon. Il entendit alors Ziassan parler d'électricité et sourit. *Pourvu que cette électricité soit aussi bien utilisée qu'en Silménide. Ah, l'énergie lente... Quelle invention géniale... J'ai été bien stupide de ne pas m'y intéresser de mon vivant.* Continuant à chercher, il écouta ce qu'il se passait dans la pièce et entendit les paroles de la fée.

*Ces êtres impurs ???? Si tu savais ma jolie tous les êtres impurs qui existent, les humains te feraient rire. Même si l'Usurpateur et ses sbires semblent être humains, ils sont ce que l'on fait de pire. Il existe bien des humains bons envers les autres. Ghandi, l'Abbé Pierre, Jald-Patsin III, son fils, ses quatre filles. Ses quatre filles,... Pourquoi sont-ce toujours les meilleurs qui partent les premiers ?*

Le visage de l'homme se durcit, il avait du mal à accepter la mort de ses amis. Il percut alors le départ de la fée hors de la pièce. *Tant mieux, au moins elle ne nous reprochera plus rien.* Et il sentit soudait un bruit sourd faisant trembler la pièce. Cet évènement le poussa à arrêter immédiatement ses recherches et à dégainer ses armes. Ses deux lames dans la main gauche, il scruta les alentours.

*La dernière fois que j'ai entendu ce bruit, on essayait d'enfoncer la porte de notre base. Qu'est-ce que ce sera cette fois ?* Il ressera son étreinte autour de ses armes et tendit l'oreille à la recherche de nouveaux sons. Une porte claqua et les coups sourds continuaient à retentir. Un cri.

« Ziassan, Obscur ! »

Obscur entendant cet appel ne peut s'empêcher d'y répondre. *C'est Zelda qui a besoin d'aide ! Je ne connais encore vraiment personne ici et il faut donc que j'aide ceux que je peux.* Il se déplaça donc hors de la pièce, et, habitué à l'obscurité, monta prestement les marches de l'escalier puis pénétra dans la bibliothèque. Son regard fit rapidement le tour de la pièce : *Une seule entrée. Une fenêtre à une heuteur suffisamment basse pour pouvoir sortir. Des étagères. Un miroir. Un bureau avec un siège. Et une armoire d'où sortent les coups. La fée à terre près de la vampire, se sont elles battues ? Ah et une lampe à huile, faire attention à ne pas la renverser.*

"Qu'y a-t-il Zelda ?" demanda-t-il calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 17 Juin - 14:56

* Des êtres impurs ? Je vois mal comment on peut dire que quelqu’un est impur. Et puis d’abord, qu’est ce qu’est vraiment la pureté ?



« On va essayer de mettre nos rancoeurs de côté si on doit cohabiter… »



*Quelles rancoeurs ? Je ne lui en veux pas*



La vampire se leva et suivi la petit fée qui s’était envolé à l’étage. Alors que Ziassan allait les suivre, des coups sourds ébranlèrent la maison. Il vit une lumière à l’étage et se précipita juste à temps pour voir une silhouette disparaître. Guy se précipita et Ziassan le suivit. Ils arrivèrent dans une pièce étrange, où se tenait déjà la vampire et la fée. On aura dit une bibliothèque *Dans une si petite maison ? Etrange... Mais ça tombe bien, j’aime beaucoup lire, on aura de quoi passer le temps... Je me demande ce que contiennent ces livres...*

Ziassan remarqua alors l’armoire. Elle était parcourue de soubresauts. Nodestrum voleta jusqu’au meuble mais ne pu s’y poser. Les chocs étaient d’une violence redoutable.



- Tu ne vois donc pas Guy ? Il y a quelque chose dans cette armoire... Je ne sais pas si j’ai envie de l’ouvrir... Nous pourrions la lancer par la fenêtre... Où dans la mer... Mais nous ne savons pas ce que c’est...

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Guy Stammons Hayne
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 17 Juin - 18:30

Lorsque Ziassan parla, Guy ne put s'empêcher de sourire.

"J'avais remarqué que cette armoire bougeait. Mais je parlais de la petite fée et de Zelda. Par contre, concernant cette armoire, pourquoi veux tu la lancer par la fenêtre ? Si cela se trouve, quelqu'un a été piégé ici et en nous entendant rentrer a essayé de nous prévenir de sa présence. Ca n'arrive jamais les enlèvements chez toi ? Peut être même est-ce le propriétaire qui a été bloqué dans cette armoire et n'a pu en sortir. Ce qui expliquerait pourquoi la musique continuait."

*Non, quelque chose cloche. Comment quelqu'un pourrait être encore vivant ici alors qu'il y a tant de poussière sur le sol. J'aurais forcément remarqué le passage de quelqu'un. Suis-je bête ? Nous sommes tous morts ici. Donc pas besoin de manger ou de boire. Si ça se trouve il est là depuis un siècle ou deux. Oui, mon raisonnement tient la route.*

"Moi, je vais ouvrir cette porte. Pas question de rester dans le doute."

Et Guy s'approcha de l'armoire afin de découvrir ce qu'il y avait dedans. Il tira sur les poignées et ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 17 Juin - 18:43

Nodestrum arracha les mains de Guy des poignés de l'armoire. Ziassan couru vers l'armoire et dit :

- Je comprends que vous vouliez l'ouvrir, mais ça peut être très dangereux. A la limite, s'il y a quelqu'un là-dedans sans mauvaises intentions, peut-être qu'il pourra nous répondre.

Ziassan se tourna vers l'armoire, colla ses mains en porte voix contre la porte et cria :

-Y a t-il quelqu'un ici qui peut comprendre ce que je dis ? Nous sommes des amis !

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Lily
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 318
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 17 Juin - 18:50

Les coups continuèrent, une sorte de râle incompréhensible et étouffé se fit entendre, comme si quelqu'un essayait de parler avec une paire de mouffle dans la bouche.
Les coups se firent alors plus fort, mais l'armoire tenait bon et la porte aussi. Il suffirait de tourner les poignées pour l'ouvrir, mais visiblement c'était impossible de l'intérieur.

_________________

Lily, admin en chef et "fantôme" à ses heures perdues ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkparadise.frbb.net
Guy Stammons Hayne
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 17 Juin - 18:55

Guy sentit des serres lui arracher les mains des poignées de l'armoire et eut une violente plusion de haine émanant de lui.

*Foutu daemon !*

Il se calma malgré tout et écouta ce que Ziassan avait à lui dire.

- Je comprends que vous vouliez l'ouvrir, mais ça peut être très dangereux. A la limite, s'il y a quelqu'un là-dedans sans mauvaises intentions, peut-être qu'il pourra nous répondre .... Y a t-il quelqu'un ici qui peut comprendre ce que je dis ? Nous sommes des amis !

*Très dangereux ? Qu'est-ce qui est dangereux quand on est morts ? Bon, regardons le se débattre.* Obscur était d'une humeur sarcastique.

"Evidemment et la personne qui est derrière la porte va gentiement te répondre parce qu'elle peut bien entendu parler. Ca relève déjà du miracle que nous parlions tous la même langue, tu espères vraiment que cette personne te comprendra. Et qui plus est, si elle était doué de parole, n'aurait-elle pas déjà parlé plutôt que de cogner stupidement ? Hé oui, j'ai l'air d'une brute habillée en noir comme ça. Mais je réfléchis un peu... Quinze ans de guérilla ça aide."

C'est alors que la personne "répondit" à Ziassan.

"Tu vois ? Voilà ce que je voulais dire."

Et, tout en gardant ses armes à la main, Guy tourna les poignées de l'armoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 17 Juin - 19:12

L'homme était décidément bien nerveux et prompte à la colère. Ziassan comprenait ce qu'il voulait dire, il y avait pensé lui aussi, mais il n'était pas du même avis.

- Du calme... Je n'espère pas que cette personne me réponde, mais ça valait le coup d'essayer...
Sur la suite, tu te trompes. Une personne en proie à des sentiments violents agit plus avec son corps qu'avec sa tête. Par exemple, quelqu'un qu'on insulte aura plutôt tendance à frapper qu’à discuter malheureusement. Enfin dans mon monde. Dans des situations critiques peu de gens réfléchissent raisonnablement. Ils agissent plutôt par instinct animal. Enfin. De toute façon si on ne l'ouvre pas nous nous demanderons surement longtemps ce que cette armoire pouvait bien contenir. Bien que ce râle incite plus au contraire. Vas-y. Mais que tout le monde soit sur ses gardes.

Ziassan se recula imperceptiblement, et s'aperçu qu'il n'avait pas de quoi se défendre. Ses cours de judos étaient bien loin...

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Lily
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 318
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 17 Juin - 19:23

Lorsque l'armoire s'ouvrit avec fracas, un homme d'une trentaine d'années s'écroula sur le sol.
Il était mal rasé, avait les poings et les pieds liés avec de la corde et il était baillonné avec un torchon.
Il avait un livre entre les mains qui tomba lourdement sur le sol.
Le livre avait une magnifique couverture en cuir rouge, mais il
semblait très usé. Il était marqué en lettres d'or sur la couverture :
Mandavka.
Il était habillé avec des habits d'un bleu ciel délavé, tout droits sortis d'un hôpital.
Il avait l'air affolé, il essaya tant bien que mal de se relever.
Voyant le livre sur le sol et les gens qui étaient autour de lui, il essaya de pousser un cri de stupeur qui fut étouffé par le torchon qu'il avait dans la bouche.
On pouvait lire la peur sur son visage et dans la sueur qui lui perlait sur le front. Il recula, tant bien que mal avec ses pieds liés, vers le mirroir tout en regardant avec effroi l'ouvrage qu'il tenait dans ses mains quelques temps auparavant.
Il trébucha et tomba lourdement sur son postérieur.

(Notes pour le RP : l'homme ne se débattra pas si on essaye de le libérer, mais il ne se calmera pas non plus.
Dès que quelq'un lui enlève ce qui l'empèche de parler ou dès que quelqu'un ouvre l'ouvrage, l'action stoppera nette tant que je n'aurais pas posté, merci ^^
Ziassan, Guy, attendez tout de même un post de Zelda ou de Saly avant de continuer)

_________________

Lily, admin en chef et "fantôme" à ses heures perdues ...


Dernière édition par le Lun 18 Juin - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkparadise.frbb.net
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 17 Juin - 20:10

Qu’est ce que je fais ? La fée ne peut pas m’être d’une grande aide… Ah les voilà ! Qu’est ce qu’il y a, comment ça qu’est ce qu’il y a ? Le bruit vient de l’armoire, faut quand même être aveugle pour ne pas voir que ça vient de l’intérieur ! Houlà, calme toi. Pourquoi mon cœur s’emballe comme ça ? C’est juste une armoire avec quelque chose ou quelqu’un à l’intérieur, pas de quoi s’inquiéter… La jeter par la fenêtre ? Tout à fait d’accord avec Obscur, si quelqu’un est là dedans il va pas survivre à la chute. Et si c’est un esprit ou quelque chose du genre, il… Tu délires totalement ! Très bien, c’est pour ça que je vous ai appelé alors tu peux ouvrir la porte. Par prudence je m’écarte de deux pas. Allez vas y ! Une sorte de chouette surgit de nulle part et va planter ses serres dans les mains de l’homme téméraire. Elle appartient à Ziassan ? Ils ont vraiment des idées bizarres… S’il avait pu parler, il aurait crié non ?! Ca donne froid dans le dos, c’est une créature… dotée de la parole mais apparemment pas en état de parler. Bon vous l’ouvrez cette porte ! Des tremblements incontrôlables commencent à agiter mes mains, qu’est ce qui m’arrive ? Je les cache derrière mon dos, ils me croient dangereuse, il ne faut pas leur ôter cette idée de la tête. Il vaut mieux que je passe pour un prédateur que pour une proie facile. Surtout que je risque d’avoir à nouveau faim d’ici quelques temps. Oh non ! Qu’est ce que t’es allé imaginer ? Que tu pourrais vivre avec eux comme une humaine ?! Je baisse la tête. Je ne les écoute plus, qu’on ouvre cette porte et qu’on en finisse ! Ces beaux discours sont inutiles, le geste est plus efficace que la parole, ce sont bien des Hommes…

Obscur attrape les deux poignets et ouvre la porte d’un seul coup. Un homme roule à mes pieds, ça fait combien de temps qu’il est là ? Qui peut… je ne peux pas m’empêcher de lancer un regard noir aux deux hommes. Les créatures sont solidaires entre elles, il n’y a que les humains pour se tirer dans les pattes à longueur de temps et s’entretuer. Bon, à la façon dont il regarde le livre, c’est un danger. J’attrape l’objet avant que quiconque n’ait pu esquisser le moindre geste et le balance derrière moi. En prenant soin de le tenir le moins longtemps possible entre mes mains. Je lève les yeux vers Ziassan qui est le plus proche de moi. Les humains sont trop curieux c'est bien connu... J'avoue que la couverture est belle, j'aimerais bien savoir en quoi ce livre est si terrifiant pour lui. Est ce qu'il est magique ? Non, la magie ça n'existe pas. Quoique... Ce sont juste des pages recouvertes d'écriture, et après ? On verra ça après, priorité à la victime enfermée dans l'armoire. Il n'est pas très vieux. Ma conclusion de la grand mère et du grand père était apparemment trop hâtive. Mais je n'ai pas la sensation qu'il habite ici. Comment dire, il ne va pas avec le décor. Je me fais peut être des idées.

« Personne ne touche à ce livre tant qu'on n'en sait pas plus ! »

J’ai dit ça moi ? Je m’accroupis à côté de l’homme en question et entreprend de lui enlever son bâillon. Il est vraiment pitoyable à voir, il tremble de tous ces memebres. A cet instant il est comme tous les autres animaux ayant évcu sur Terre. Devant la peur on tous semblables... On a tous le pouls qui s'accélère et des sueurs froides. J'ai presque envie de le prendre dans mes bras mais quelque chose m'en empêche. Reste tranquille, moi je te ferai rien… J’essaye d’esquisser un sourire rassurant, mais le cœur n’y est pas. Je trouve ça tellement abominable de se faire du mal entre gens de même race. Je jette un coup d’œil à Obscur, j’aurais besoin de ses armes quelques secondes. Il ne me les passera pas hein ? En tout cas ce serait moi je les garderai et je serais aux aguets. Je n’aime pas être dans cette position, n’importe qui peut me sauter dessus et me maîtriser. Par réflexe, je jette un coup d ‘œil derrière moi, l’escalier s’enfonce dans le noir, menaçant. Je me tourne vers l’homme armé.

« Il faut le détacher. Vous pouvez ? »


Dernière édition par le Lun 18 Juin - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guy Stammons Hayne
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 18 Juin - 11:40

Lorsque Guy vit l'homme sortir, ou plutôt tomber, hors de l'armoire, il eut un léger réflexe de recul. Puis il observa calmement la situation. *Un homme ligoté et bâillonné, terrifié et observant sans cesse cet étrange livre à la superbe couverture. Dois-je m'intéresser d'abord au message ou au messager ?*

« Personne ne touche à ce livre tant que l’on n’a pas eu qu'on en sait pas plus ! »

*Elle a raison, on ne sait pas pourquoi il a peur de ce livre.* Il regarda Zelda s'approcher de l'homme prête à lui retirer son bâillon. Elle semble hésiter et se tourne finalement vers Guy.

« Il faut le détacher. Vous pouvez ? »

Obscur n'avait pas plus envie qu'elle de détacher cet affolé mais il détestait montrer une quelconque faiblesse devant un inconnu.

"Franchement, je ne pense pas que le détacher soit une bonne idée. Vu son état d'affolement, il vaudrait mieux attendre qu'il se calme. Par contre, on va lui retirer son bâillon pour voir s'il est en état de parler. Du moins est-ce ce que je vais faire."

Guy hésita à ce moment là. *Dois-je garder mes armes pour le libérer ? Bon, je ne vais en garder qu'une sur moi et donner l'autre à Zelda, elle est la plus proche de l'homme. Bon, je garde Cloud et je vais lui prêter Cold.* Il se tourna donc vers Zelda et lui tendit une de ses lames.

"Tenez, je vous la prête afin de me couvrir en cas de danger. Je la surnomme Cold et elle vous permettra de tuer ... froidement en cas de besoin." Il rangea Cloud dans son fourreau et se tourna vars l'inconnu. Puis il tendit prudemment les mains vers son bâillon et le retira prestement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 318
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 18 Juin - 12:21

Lorsque Guy enleva son baillon, bien que toujours tremblant, l'homme le regarda dans les yeux, semblant enfin faire attention aux personnes qui l'entouraient.

"Non ... je ne ... veux pas ... y retourner ..."


Il regarda un peu autour de lui puis prit Zelda par les épaules.

"N'y allez pas ... je vous en supplie ... c'est un enfer ... UN ENFER !"

Il lacha Zelda, se releva encore un fois avec difficulté.
Il aperçut la fenêtre, elle était à peine à un mètre mais en détourna le regard, préférant regarder le sol

"Je ne veux pas y retourner ... jamais ..."

Puis il se retourna vers Guy, des larmes coulaient sur son visage, la peur c'était un peu calmée, mais on sentait que la folie habitait toujours cet homme.

"Vous pouvez me détacher les pieds ?"

_________________

Lily, admin en chef et "fantôme" à ses heures perdues ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkparadise.frbb.net
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 18 Juin - 15:51

En voyant l’homme sortir, Ziassan avait un mouvement de recul. Mais il ne semblait pas dangereux... Attaché, bâillonné, il avait surtout l’air paniqué Un étrange livre rouge s’échappa de ses mains. Que ce que cela pouvait bien être ? Mais Zelda jeta vite le livre au loin.

Ce n’était pas logique. Ils avaient voulu ouvrir l’armoire dont ils ne connaissaient pas le contenue, et ils n’osaient pas ouvrir un livre. Alors que ce que renfermait l’armoire avait plus de raison d’inquiété qu’un vulgaire livre. Mais bon. Guy retira le bâillon de l’homme.



On aurait dit qu’il était déconnecté de la réalité... Ce regard... faisait miroir de choses horribles... Qu’avait il subit ? Ziassan en eu des frissons dans le dos... Peut-être que c’était ce qui allaient leur arriver... Il repensa à la silhouette qu’il avait aperçue dans la lumière.



Peut-être que c’était elle qui l’avait séquestré... Mais elle se serait doutée que nous le délivrions, c’est donc peut-être un piège... Mais on peut toujours lui demander, il à l’air de savoir parler...



Ziassan se pencha pour lui détacher les pieds et lui demanda au passage :



- Qui t’as enfermé ? Pourquoi ?

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une demeure lugubre
» Kanaval dè flè. Mateli lan Tabou Konbo
» Description de la demeure
» Carnaval 2007 de Jacmel, une réussite
» Haïti 2007 : la quadrature du cercle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Paradise :: L'île :: La maison en haut de la colline-
Sauter vers: