Dark Paradise


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Keylan El'gash
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 156
Age : 29
Date d'inscription : 25/06/2007

Personnage
Race: Elfe noir
Monde d'Origine: Reflets d'acier
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 1 Juil - 22:28

Ils marchaient depuis quelques minutes, Keylan précédant Cyceuliko dans le progression vers la maison sur la colline. L'elfe noir était resté silencieux depuis les quelques minutes précédant leur départ du cimetière. Le caractère étrange du lieu ne le dérangeait pas plus que ça, mais le fait de se trouver dans un lieu si... physique après sa mort le perturbait quelque peu. Et puis cette histoire d'autres mondes... il existait des plans, certes. Mais un monde tout entier composé d'humains... rien que cette pensée lui donnait des haut-le-coeur.

Tout doucement, ils se rapprochaient du haut du monticule. Le vent balayait l'herbe rase de la montée, et les cheveux de Keylan flottaient librement derrière lui, sa cape faisant de même. En observant le haut de la colline, il lui sembla voir du mouvement. A cette distance, il n'était pas sûr, mais il aurait juré voir une forme s'élever dans les airs. Avec ce vent, son vol ne devait pas être aisé. L'instant d'après ses soupçons furent confirmés : la forme redescendait au sol, près d'une seconde.
Il se tourna vers Cyceuliko :


"-Il y a quelque chose, là haut. L'une d'elle vole, et l'autre, je ne sais pas, mais il sont au moins deux. Il est possible que ce soit les autres 'arrivants' qui nous ont précédé. Mais on ne sait jamais, tenez vous sur vos gardes. Peut-être nous ont-ils vu."

_________________

Fiche de personnage : cliquez sur l'image ci-dessus
couleur de modération
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyceuliko de la Carza
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 2 Juil - 11:25

Cyceuliko était concentrée sur ses pieds. Elle regardait avec attention où les mettre. *Ces chaussures no sont vraiment pas aisées à porter...si j'avais su...mais comment prévoir au-delà de la mort? *

Ils montaient, montaient. Elle n'était pas habituée à de tels efforts physiques, mais elle ne se plaignait pas. Une petite brise de leva, rafraîchissant ex-future mariée. Elle respira profondément.

Soudain, Keylan, qui était resté silencieux jusqu'à lors se tourna vers elle

"-Il y a quelque chose, là haut. L'une d'elle vole, et l'autre, je ne sais pas, mais il sont au moins deux. Il est possible que ce soit les autres 'arrivants' qui nous ont précédé. Mais on ne sait jamais, tenez vous sur vos gardes. Peut-être nous ont-ils vu."

Elle leva la tete. Effectivement. Deux silhouettes étaient sur l’horizon, dont une volait. Volait !

Dans l'impossibilité de parler elle acquiesça simplement.

Il continuèrent d’avancer, sur l’herbe, ses chaussures s’enfonçaient moins mais elles restaient très incommodes. Elle décida de les enlever et de continuer pieds nus.

*ça ira bien plus vite, et sera moins douloureux*

Au contact de l’herbe, douce, certes, mais surtout froide, elle frissonna.

Enfin arrivant en vue de la maison il stoppèrent.

-Que fait-on ? Celui qui vole à l’air de nous avoir repérés…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 2 Juil - 14:31

Quand Zelda s’envola par la fenêtre, Ziassan ne put s’empêcher d’être quelque peu surpris. Cette créature était bien étonnante. Au bout d'un moment, elle revint et se posa.

« Alors, à notre droite, il y a la mer. Derrière une forêt, et devant une grande plaine. Je crois que les autres y sont, mais je ne peux pas en être sure. Je ne suis pas sure que vous soyez d’accord, mais à mon avis, on ira plus vite en volant. Je pourrai vous porter. Je serai pour aller visiter la
Forêt. »


La vampire n’avait pas l’air d’être enthousiasmée par la perspective de revoir les autres. Ca tombait plutôt bien. Ziassan vit le petit groupe dans la plaine. Ils n’étaient pas trop loin. De la colline, Ziassan pourrait toujours les voir. Sauf si le brouillard tombait. Ou la nuit. D’ailleurs... Quelle heure était-il ? Difficile de le savoir, avec ces nuages humides. Est-ce que les jours passaient sur cette île ? Cela impliquerait un vieillissement du corps et des cellules. Donc logiquement... non. Mais rien n’était logique depuis son réveil ici. Alors à quoi se fier ? Le scientifique était passablement énervé, c’était le troisième problème auquel il ne pouvait pas apporter de réponse. Impossible de faire une conjecture viable sur un endroit magique. Si la magie était la science poussée à son paroxysme, il pourrait trouver une explication. Mais il n’était surement pas assez intelligent pour cela. Si c’était bien ce qu’il pensait, personne ne pourrait comprendre les rouages de cette magie. Lui comprit. Mais il s’embourbait. Il fallait revenir sur terre. Enfin, façon de parler. Il y avait des problèmes plus urgents.

- Et bien... Il faudra tôt ou tard faire le point avec les autres. C’est nécessaire à notre survie. Ils possèdent surement des informations précieuses. Mais rien ne presse. L’île n’est pas si grande, on aura vite fait de les retrouver. De plus... Je ne recherche pas particulièrement la compagnie de mes semblables. Je... je n’ai pas l’instinct grégaire de ma race. Je préfère donc aller d’abord en forêt. Il sourit. C’est bien gentil à vous de vouloir me porter. Je n’ai encore jamais volé de la sorte. Mais vous êtes sur que ça ne vous dérange pas ?

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 2 Juil - 20:59

J’écoute distraitement la réponse de Ziassan, l’odeur humaine que m’apporte le vent m’est inconnue. Serait-ce de nouveaux morts vivant ? Le terme convient parfaitement je crois. Ils sont deux, un humain et une autre créature. J’ai oublié de regarder en bas de la colline, ils viennent très certainement du cimetière… Un autre raison pour laquelle je préfère que Ziassan et moi volions est que les hommes laissent des traces de pas derrière eux. Alors qu’en accomplissant le trajet dans les hauteurs, personne ne peut se vanter de pouvoir suivre notre piste. Si je lui propose de le porter, ce n’est pas pour quelques secondes plus tard changer d’avis. Quand je dis quelque chose, en général je le fais, il s’en apercevra sans doute par la suite. Il a l’air d’être de ces humains dévorés par la soif de choses nouvelles. Ils ont sans doute suivi les traces laissées par Obscur et Ziassan, dans le but de nous questionner je suppose. Malheureusement pour eux, on n’est pas beaucoup plus avancés qu’eux. Bon, ils ne sont que deux, ça va encore ! Mais je n’ai pas envie de faire la conversation, et comme Ziassan vient de me l’expliquer. Il n’est pas non plus du genre grand bavard qui recherche la compagnie de ses semblables. Au moins on est d’accord sur un point. Le plus tard possible ça m’allait très bien, qu’est ce qu’ils font ici ces deux là ! On pourrait s’enfuir en volant… Mais je ne suis pas certaine que la fuite soit un très bon moyen de se faire des alliés. Surtout si comme je le pense, ils ont repéré notre présence, je devais être bien visible à quelques mètres de hauteur, en train de lutter contre le vent. Le fait que j’ai des ailes a également dû attirer leur attention. Bon, à force de rester là à réfléchir, ils se sont rapprochés.

D’après ce que m’a dit Ziassan nous sommes sur une île dont on a rapidement fait le tour. Bien, dans ce cas, pas la peine de se mettre à quinze pour ratisser me secteur. C’est plutôt un bon point. Enfin si nous voulons nous « échappe » de cet endroit glauque et dangereux, il faudra le faire par voie maritime. Quelle ironie pour un oiseau de n’avoir pour seule échappatoire que de prendre la mer. N’ y connaissant rien je devrais avoir confiance en ces humains, quelle plaie ! S’ils veulent me noyer, ils n’auront qu’à me jeter par-dessus bord et il en sera fini de l’ange vampire. Je n’ai malheureusement pas vraiment le choix, c’est la seule issue. Je plante mes yeux dans ceux de Ziassan et commence à parler. Je veux saisir entièrement sa réaction, est ce qu’il se ficherait de moi en disant qu’il n’est pas comme les autres humains ? Non, il a eu une légère hésitation ‘je… je n’ai pas l’instinct grégaire’. Enfin, je préfère rester prudente.

« Il y a deux personnes qui approchent, on ne les a pas encore rencontrés. Je ne les avais pas non plus vus tout à l’heure. Autant aller là leur rencontre. C’est plutôt pratique que vous n’appréciiez pas plus que ça la compagnie des autres hommes. Pour être sincère, c’est la première fois de ma vie que je passe plus de dix minutes avec des humains, sans qu’ils n’essayent de me tuer ou vice versa. »

Au moins c’est clair, je ne suis pas douce comme un agneau. Et s’il est intelligent il comprendra que je me méfie de lui et qu’il ferait bien d’en faire de même à mon égard. Ses yeux ont pétillés quand il a accepté de voler avec moi. Je vais lui offrir son baptême de l’air, je veux faire une entrée théâtrale devant les deux intrus en dessous. Que l’on se pose entre eux deux. Oui, s’ils ont de mauvaises intentions, ils auront forcément un moment de latence et j’aurais déjà eu le temps de me mettre sur la défensive. Ziassan fera bien de suivre mon exemple. Il n’a pas l’air d’avoir mené une vie dangereuse, ni de s’être déjà senti vraiment menacé. Je l’envie ! Et pourtant cela lui sera peut être fatale…

« Accroche toi ! »

J’enserre fermement la poitrine de Ziassan et d’un battement d’aile je nous propulse quatre mètres au dessus du sol. J’ai envie de m’amuser, pour le moment on ne peut pas dire que j’en ai eu vraiment l’occasion. Je réunis mes deux amas de plumes et les temps de façon à avoir une meilleure pénétration de l’air. Et aussitôt fait je fonce en direction des deux nouveaux arrivants. Le vent me fouette le visage, j’espère que Ziassan en profite aussi ! Si je ne freine pas maintenant je vais m’écraser sur la femme. Je me redresse donc brusquement et m’arrête ‘en douceur’ entre eux deux. Hmm, l’homme a des oreilles pointus c’est un elfe, c’est pour ça que son odeur était différente. Je n’avais jamais vu d’elfe avec une peau aussi foncée, peut être une nouvelle création ? La femme contraste avec le décor, à commencer par ses longs cheveux blonds et le fait qu’elle soit très soigné. J’imagine que gravir une colline perchée sur des talons, ça ne doit pas être aisé !

« Désolé si je vous ai effrayé. Je m’appelle Zelda et voici Ziassan. »

Ca suffira pour le moment. Ziassan est derrière moi, j’ancre mon pied droit profondément dans le sol. Je pourrai m’élancer dans les airs immédiatement s’il y a le moindre problème. Et du même coup je donnerai un coup de pied à Ziassan pour l'écarter. Enfin j'espère ne pas avoir à faire cela, déjà l'homme est un elfe, il ne s'attaquerait donc pas à une créature ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keylan El'gash
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 156
Age : 29
Date d'inscription : 25/06/2007

Personnage
Race: Elfe noir
Monde d'Origine: Reflets d'acier
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 2 Juil - 23:22

"-Que fait-on ? Celui qui vole à l’air de nous avoir repérés…"
Pas grand chose à faire, puisque de toute façon les deux formes se précipitèrent à la rencontre des deux marcheurs.

"-Ne bougez pas, ils viennent par ici."

Seul un des deux être semblait avoir la capacité de vol, car il souleva l'autre dans les airs jusqu'à le porter entre Keylan et Cyceuliko, se posant avec douceur après son rapide voyage. Un réflexe dirigea la main de l'elfe noir dans son dos, avant qu'il ne se rappelle qu'il était parti sans sa lance. Muscles tendus, il attendait.

"-Désolé si je vous ai effrayé. Je m’appelle Zelda et voici Ziassan."

*Au moins il n'y a pas que des humains...*
Mais humains ou pas, ils se tenaient sur leurs gardes. Il était probable qu'ils aient été embarqués dans la même galère mortuaire.
Keylan décida de briser le silence tendu installé depuis l'arrivée des nommés Zelda et Ziassan.

"-Mon nom est Keylan Enoch Till'Gald Manyonen El'gash, fondateur de la Maison El'gash et premier membre du Conseil. Et je crois que la seule peur qui me restait à vivre a disparu avec mon décès."

Il observa encore la créature tombée des cieux. L'autre était humain, mais elle... Son teint pâle, ses plumes blanches... une grâce angélique! Il y avait quelque chose qui clochait, cependant. Tout d'abord l'impression étrange qui se dégageait d'elle, et puis une infime odeur de sang, que les sens exacerbés de sa race avaient capté...


"-Avez vous également décédé puis ressuscité ici?"
Question posée surtout en vue de détendre un peu l'atmosphère...

_________________

Fiche de personnage : cliquez sur l'image ci-dessus
couleur de modération
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Mar 3 Juil - 15:27

Avant qu’il n’ait pu dire quoique ce soit, Ziassan fut emporté dans les airs. Il avait souvent vu son dæmon voler, parfois avec envie. Mais jamais il ne l’avait fait réellement. C’était la première fois de sa vie que... non... C’était la première fois qu’il volait de la sorte. Où plutôt qu’il en avait conscience. La sorcière avait bien dû la ramener par la voix des airs***. Heureusement pour lui, il n’avait jamais été sujet au vertige. Ils arrivèrent rapidement auprès des personnes qu’avait repéré Zelda. Elles avaient l’air surprises par leur arrivée soudaine.


Il y avait deux personnes. La première était une femme. De grande taille, assez jeune. Des cheveux blonds, presque clairs, assortis au teint de son épiderme. Une longue robe de mariée. Des chaussures à talons serrés par des mains blanches. Un port altier et de nombreux bijoux. Sans aucun doute, elle provenait d’un milieu riche de la haute société. Elle semblait provenir d’une autre époque. Après tout, c’était fort possible. Ziassan songea en souriant à l’ascension de la colline boueuse. Pieds nus. Elle n’avait pas l’air d’avoir l’habitude de se trouver dans pareille situation. Il fallait espérer qu’elle ne ferait pas trop de manière pour vivre à la dure. Elle n’aura pas le choix de toute façon. Ici, tout le monde est égal, elle devra s’y faire.


Le second personnage était encore plus étrange. Ce n’était pas un humain ordinaire. Ce n’en était même pas du tout un. A vrai dire... Il ressemblait étrangement aux descriptions qu’il avait lues des elfes... Mais cette couleur. Le doute n’était plus permit, s’il faisait confiance à ses souvenirs de jeunesse, ce qu’il avait devant lui était... Un elfe noir !
Il y a donc certainement un lien entre tous ces mondes. La plupart des créatures rencontrées non humaines faisaient parties de la fiction de mon monde. Tout porte à croire qu’un jour ces mondes ne formaient qu’un seul. *Il faudra que je revienne là-dessus.* Ziassan leva les yeux sur le drow. Grand, comme beaucoup de sa race. Il avait le même trait de noblesse que sa compagne. Ses yeux reflétaient l’image d’une vie remplit. Longue. C’était sans doute un guerrier, comme sa tenue le montrait, et surement un haut grader. Voir très haut. Tant mieux. Ils auraient besoin de gens comme ça pour se défendre. En espérant que son rang ne lui fasse pas prendre la grosse tête. *Je ne pourrais pas faire grand-chose s’il l’envie lui prenait de régner sur cette île...*


"-Avez vous également décédé puis ressuscité ici?"

- Oui. Je suis mort il y a peu. Mais ressuscité... Peut-être. Enfin, c’est la théorie la plus probable. Vous venez d'arriver n’est-ce pas ?



*** Voir fiche - Background

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Cyceuliko de la Carza
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Jeu 5 Juil - 23:09

Cyceuliko prit soudainement la parole, à bout.

-Oui, nous venons d'arriver. Au fait je me présente aussi, excusez-moi cette impolitesse, Cyceuliko Abéla Ezal, duchesse de la Carza. J’espere que vous saurez nous en apprendre un peu sur …ce…monde… ?

Une pointe d’interrogation laissa sa phrase en suspend.
Etaient-ils vraiment dans un « monde », « réel » ? Elle repris son souffle, elle sentait ses joues s’enflammer.

*Serait-ce donc ça, la vie après la mort ? Aurai-je mérité cela ? *

Elle repris,

-Cette … demeure… est-elle habitée ? Y aurait-il quelques autorités de par ici ?

Son regard passait de cette étrange femme ailée *Un ange ? Non, elle n’a pas l’air d’en être un, quelque chose cloche…dans son regard, dans sa bouche…*à l’homme brun à ses cotés *Enfin quelqu’un ayant à peu près l’air humain…*.

Elle se tut, ç’en était décidément trop. Elle, duchesse de la Carza, obligée de marcher dans cette immonde boue, pieds nus, en montée, et pour comble d’humiliation, devoir converser avec ces personnages étranges, rustres et mal mis ! Biensûr, petite, elle adorait jouer à la paysanne, mais elle n’était plus petite, et ce n’était pas un… jeu ?

* Oh et pourquoi pas après tout ?…*

Elle respira un grand coup, la fatigue, l’absurdité des événements lui faisait émerger des idées toutes aussi illogiques… Elle devait être en train de rêver… Peut-être ce poison était-il hallucinogène et qu’elle se réveillerait une fois les effets passés?

Elle s’essuya la tempe d’un petit mouchoir de soie blanc, et considéra les personnes présentes, sans même feindre de cacher son trouble et son anxiété.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guy Stammons Hayne
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Sam 7 Juil - 14:32

Après le départ de Zelda et de Ziassan, Guy sourit. *Enfin seul. Il est amusant de voir à quel point ces gens ont la phobie des tâches ménagères. Peut-être n'y sont ils pas habitués ? Il est vrai que je serai dans le même cas si certaines filles de Jald ne m'avaient appris les vertus de ces tâches. On pense à une musique agréable puis on se met à la tâche. Telles avaient été les paroles de Clotilde lorsque l'on était encore sur Terre. Et dire que maintenant elle est morte elle aussi !!! Comment ai-je pu laisser l'Usurpateur faire cela ? Je n'ai même pas su les venger. Ma vie entière fut une succession d'erreurs. Je me hais viscéralement.* Guy regarda autour de lui. *L'obscurité est une bonne chose lorsque l'on connait les lieux. Là par contre, je pense que je ferai mieux d'ouvrir tous les rideaux et fenêtres ainsi que de laisser les portes ouvertes. Cette maison a un grand besoin de s'aérer.* Et Guy se dirigea vers le bout du couloir et ouvrit la porte la plus au fond. Il resta sur le palier, le temps de s'habituer à l'obscurité et de discerner les objets contenus dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 8 Juil - 23:37

Je ne me retiens pas de sourire lorsque le dénommé « Keylan Enoch Till’Gald machin » prend la parole. Une sorte de chef de clan hein ? En tout cas il en a l’étoffe, reste à savoir s’il contrôle ses désirs d’obtenir le pouvoir, si le cas échéant ils peuvent devenir un problème. En terme général les elfes ont plutôt une âme noble, pas de perfidie dans leur comportement. Tout cela n’est bien sur qu’un bête stéréotype ! Il ne connaît plus la peur ? Avoir peur peut parfois s’avérer bien utile, une montée d’adrénaline peut être bénéfique… Stimuler les muscles, les neurones. Personne ne peut se vanter de ne pas avoir besoin d’un coup de sang dans certaines circonstances… Enfin soit, si cet elfe est si courageux qu’il le prétend, il ne faut pas s’en faire un ennemi. Une chance que le sang elfique soit aussi répugnant ! Ca m’évitera bien des problèmes !
Il pense donc que nous sommes morts, puis ressuscités ?Ou bien que quelqu’un nous a ressuscités, dans tous les cas nous pataugeons en eau trouble… Pour le moment tout porte à penser que quelqu’un nous a redonné la vie, un puissant magicien. Dans tous les cas quelqu’un qui nous surpasse en intelligence et en puissance. Oh une duchesse ! Ca saute aux yeux, les chaussures à talon aiguilles, les cheveux d’une blondeur éblouissante… Le maquillage, et une robe… de mariée ? Elle est morte à sa cérémonie de mariage ? Certainement pas de manière naturelle… Ces femmes sont des légendes dans mon monde. Tout le monde en parle, mais personne ne les a jamais vu ces grandes dames qui portent la tête bien haute. Je ne pensais pas que j’en rencontrerai une dans la mort. Mais qui sait quel genre de créature je vais rencontrer par la suite ?!
Oui madame nous avons des tas de choses à raconter, mais je doute que vous possédiez la même bravoure que les elfes. Cela risquerait de vous effrayer… Hmm, serait elle gênée, apeurée peut être ? Vient on du même monde elle et moi ? Ce regard fuyant je ne le connais que trop bien ! Amadouer d’abord pour mieux pouvoir abattre ensuite ! Restons vagues dans nos propos… Ziassan se fera certainement un plaisir de répondre à vos questions !

« Ce monde est à première vu hostile. Deux de nos… compagnons de route se sont vus aspirés par un livre. Un homme atteint de folie s’est défenestré. La maison là-haut est abandonnée depuis un temps certain apparemment. Un homme la remet en état pour que nous puissions nous y installer. »
Je suppose que nous ne sommes pas prêts de nous en aller ! J’aurais peut-être dû emprunter une de ses armes à Obscur, trop de personnes sont conscientes de ma vraie nature ! Je dois à tout prix éviter que d’autres ne le découvre. Ils pourraient décider de me supprimer, cette île -ah oui j’ai oublié de leur dire ça !- est suffisamment dangereuse, s’encombrer d’un vampire quelle folie ! Je les vois d’ici… Ma présence ne peut que leur nuire ! Si j'ai besoin de me défendre, à part si je ne peux faire autrement, j'éviterai à tout prix de me révéler tel que je suis.

« Ah oui, j’oubliais ! Nous sommes sur une île. »

Je ne saurais dire pourquoi, mais ces bois en dernier plan m'intriguent... Tout est glauque ici, même la nature ! Ces arbres doivent certainement être anciens, peut-être que les habitants se sont repliés dans la forêt ? Il n'y a beaucoup de faune par ici. Juste quelques corbeaux qui semblent nous épier... L'odeur de l'écorce et de la terre humide étouffe toutes les autres odeurs, c'est sans doute un espoir fou que d'imaginer la présence d'êtres humains ici. Non, ils ont dû prendre la mer, fuir cet endroit inquiétant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keylan El'gash
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 156
Age : 29
Date d'inscription : 25/06/2007

Personnage
Race: Elfe noir
Monde d'Origine: Reflets d'acier
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Mar 10 Juil - 1:15

Keylan écouta attentivement les informations données par Zelda, pendant que Cyceuliko paraissait de plus en plus perturbée. Ils étaient sur une île, hostile et abandonnée... rien de bien engageant à première vue. Et il subsistait comme une trace de population, en atteste la présence du suicidaire.
Un détail cependant pris une importance considérable à ses yeux. La créature ailée avait dit qu'un livre avait fait disparaître deux de ses 'compagnons'.


*Seul un ouvrage enchanté aurait la puissance nécessaire pour un acte pareil... et donc il doit exister un flux magique sur cette île. Quel idiot! je n'ai même pas vérifié si mes sortilèges fonctionnent!*
Il se hâta de vérifier, délaissant la discution un moment pour prononcer une formule simple. Malgré son faible talent, la déesse lui avait tout de même accordé le pouvoir de réaliser quelques tours mineurs.
Il ouvrit la paume de sa main gauche, et une sphère lumineuse, semblable à une lune modèle réduit, les baigna de sa lueur argentée.


"-Excellent, excellent..."
Il referma la main et la sphère se volatilisa.

"-Excusez moi, simple vérification... Alors vous dites que vos compagnons d'infortune ont été aspirés par un livre. Intéressant, très intéressant! J'aimerais savoir si... mais nous devrions plutôt poursuivre tout cela en haut, certains d'entre nous ne semblent ne pas apprécier la nature du terrain."
Son regard se posa sur la duchesse pataugeant dans la boue.
"-Qu'en dites vous?"

_________________

Fiche de personnage : cliquez sur l'image ci-dessus
couleur de modération
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Mer 11 Juil - 14:29

Je n’y avais pas vraiment prêté attention, mais lorsque j’ai parlé du livre qui avait aspiré la fée et Nodestrum, il me semble qu’une lumière s’est allumée dans les yeux du dénommé Keylan.
Ce genre d’ « incident » lui serait-il familier ? Cet elfe… il n’est pas ordinaire, il n’est pas comme ceux que j’ai côtoyé durant ma vie. La forme de ses oreilles est typique de la race elfique, cela on ne peut s’y tromper. Mais sa couleur de peau… A mi-chemin entre le bleu et le noir, le tout parsemé de légers reflets cuivrés quasiment imperceptibles à l’œil nu ; le fruit d’un croisement ? Non, je ne crois pas… Ses yeux rouges que je n’avais eu l’occasion de voir avant que sur des albinos, ils sont si troublants... Sa physionomie à la fois sereine et rassurante donne l’impression qu’il a mille ans de vécu derrière lui. C’est étrange, ses yeux expriment une certaine lassitude mais ils couvent aussi une énergie peu commune ! C’est comme s’ils menaçaient de s’enflammer à tout moment, et toute sa puissance exploserait d’un seul coup, grandiose. Il paraît avoir vu tant de choses… Sans doute ne puis-je seulement imaginer qu’une infime partie de celles-ci. Ne pouvant même pas envisager certaines d’elles. Nos mœurs sont différentes, nous ne sommes pas originaires de la même région. Des idées me paraissant tout à fait saugrenues peuvent lui paraître tout ce qu’il y a de plus banales…

Sa différence d’origine se distingue d’abord par son accoutrement, j’avoue que c’est la première fois que j’ai l’occasion d’admirer quelqu’un en armure. Je veux dire, il la porte au quotidien, de manière naturelle. Sa longue cape et son magnifique plastron porté fièrement sur le torse. Le serpent qui s’entremêle avec l’araignée, deux animaux venimeux et pouvant parfois être dangereux. Est-ce aussi simple que cela ou bien y a-t-il une explication plus complexe connue de son clan seul ? Sa façon de se tenir atteste également de sa provenance étrangère (si l’on se réfère à moi évidemment). Cette fierté, cette assurance lorsqu’il prend la parole. Il s’exprime avec facilité, quelqu’un de sociable sans doute ? Les créatures de mon monde avaient plutôt tendance à se cacher, à vouloir disparaître dès que quelqu’un osait poser son regard sur eux. Si ma vue a gardée sa précision d’antan, il possède une arme cachée sous sa cape. Ou bien n'est ce qu'un faux pli ? Il faudrait que... Comme si Keylan avait lu dans mes pensées il remue légèrement. Le pan de tissu que je suspectais de cacher une arme se tend. Non, finalement il n'est pas armé. Mais il a tout de même la dégaine d'un combattant. Il a dit qu’il était membre d’un conseil, d’un clan ou je ne sais trop quoi. Quelqu’un d’intelligent, de haut placé certainement. Mais aussi son odeur… Il est vieux, à présent c’est indéniable. Sa peau devrait avoir été affectée par l’usure du temps ? Pourtant on dirait que l’effet inverse s’est produit, elle s’est durcie… Comment est ce possible ?

Qu’est ce que… C’est de la magie ? Je tourne ma main dans tous les sens, observant avec fascination la lumière dans laquelle elle baigne. Ma peau a la couleur de la lune, c’est étrangement apaisant. Ce n’est décidément pas un être inintéressant ! Possèdent-ils tous des pouvoirs magiques ? Ce serait très embêtant… Cet endroit me plaît. Je me tourne vers Ziassan, c’est vrai qu’il n’a pas eu l’air très étonné que la fée se soit « allumée », Obscur non plus d’ailleurs. N’y a-t-il que moi qui suis ignorante de ces pratiques ? Cet espèce d’astre lumineux miniature n’est qu’un aperçu de ce dont ils sont tous capables n’est-ce pas ? Peut-être connaissent-ils des sorts dangereux, qui sont peut-être même capables de tuer ?... Je commence à regretter de n’être pas entourée que d’humains pour une fois. Je suis vulnérable, mon ignorance ne pourra être qu’un fardeau, mais cela peut aussi être un avantage. S’ils ignorent ce qu’est un vampire, ils ne se méfieront pas de moi. Ils penseront que je suis un simple ange, juste un peu plus morbide que la normale. J'ai juste à espérer que leur odorat ne soit pas trop fin pour détecter cette odeur de sang indélébile qui me suit partout. Je ne peux même pas faire croire que ce sang m'appartient, mes vêtements blanc comme la neige sont immaculés. Si je me blesse volontairement, je m'affaiblirai et je ne ferai qu'avancer l'heure de mon prochain repas. En avançant au passage l'heure de ma mort. Non. Nous sommes déjà morts !

Qu'est ce qui est intérressant dans le fait que deux de nos compagnons se soient fait aspirés ? Saurait-il quelque chose ? Il faut que je gagne leur confiance à tous... Mais comment faire ? Déjà ils ont des soupçons, je crois. Remonter dans la maison ? Je regarde alternativement la bâtisse et la forêt, je n'ai pas la moindre envie de me retrouver à nouveau enfermée entre ses planches de bois. J'ai l'impression d'étouffer. Et l'atmosphère qui y règne me stresse. Le stress provoque une dépense d'énergie plus importante, et je finis toujours par me rapprocher un peu plus du moment où je ne pourrai plus me retenir de sauter à la gorge de Ziassan ou de la duchesse. Non, il faut que je m'éloigne d'eux. Mais il ne faut pas... Si je les perds de vue, je risque de disparaître absorbée par je ne sais quoi, et personne pour venir me chercher. Mais tu rêves ma pauvre, tu délires totalement ! Tu te mets à penser comme ces stupides créatures, tu commences à dépendre d'eux, à t'y attacher. Eloigne toi... Avant qu' il ne soit trop tard, pars.


Dernière édition par le Dim 29 Juil - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Jeu 19 Juil - 15:29

Alors que la discussion se poursuivait, Ziassan repensa à son dæmon. Où donc pouvait –il être ? Même si Nodestrum était assez prudent pour assurer sa propre sécurité, elle pourrait se mettre en péril pour essayer de protéger la fée. Encore faut-il qu’elles soient au même endroit. Après tout, ce livre pouvait très bien envoyer aléatoirement ses utilisateurs dans différents endroits... Ou différents plans... Il paraît que l’espoir est l’une des plus grandes vertus de l’humain. Cependant, était-il vraiment humain ? Mais voilà que ces compagnons parlent justement de cet ouvrage maudit. L’elfe noir sembla vivement intéressé. Peut-être voyait- il ce manuscrit comme une arme machiavélique. Le scientifique chassa vite cette idée de sa tête. Il commençait à devenir paranoïaque. Enfin, il y avait de quoi.

Soudain, Keylan bougea la main. Ziassan pu voir une sphère lumineuse l’entourer. Incroyable. C’était la deuxième fois de sa vie qu’il se retrouvait en présence de magie. Bien que d’après ce qu’il avait compris***, chaque acte dû à une réflexion était une sorte de magie. Mais celle-là... on aurait dit une magie instinctive, animale. Une magie sauvage, pratiquée dans l’ignorance de son fondement. Ziassan esquissa un léger sourire, amer. La mort était plus intéressante que la vie apparemment. Il y avait tellement de chose qu’il aurait voulu comprendre. Mais pour cela, il fallait d’abord qu’il gagne la confiance de chacun. Ce ne serait pas chose facile. Du coin de l’œil, il vit la vampire s’agiter. Peut-être en avait-elle marre de cette conversation ? Il avait été maladroit avec elle, jamais il n’aurait dû dire ouvertement sa curiosité. Mais comme il avait souvent eu l’occasion de le constater durant sa carrière de « chercheur », on progresse grâce à ses erreurs. Il ne commettra pas deux fois la même gaffe.

Une idée traversa la tête de Ziassan. Il ne préférait pas en parler tout de suite, et surtout avec ces nouveaux arrivants. Ils n’étaient pas antipathiques, mais Ziassan ne les connaissaient que depuis peu. De plus, ils semblaient tout deux appartenir à de hauts rangs sociaux, ce qui pourraient poser des problèmes par la suite. C’est alors que l’elfe proposa de revenir à la maisonnette. Alors qu’ils allaient la quitter ?

- Je ne sais pas si nous allons vous raccompagner... Zelda et moi partions à l’instant visiter la forêt, là-bas. Ce n’est pas que nous voulions particulièrement vous délaisser, mais nous avons déjà visité la maison. A moins que vous ne vouliez venir avec nous, ce qui je l’avoue nous ralentirait, Un certain Obscur vous fera bon accueil. C’est un de nos compagnons qui devaient garder la maison pendant notre absence. Voyez-vous, cette habitation est un lieu important de l’île, stratégique, il est important d’y garder un pied. Je ne vous connais pas assez pour vous faire totalement confiance, vous comprenez. Mais quoi qu’il en soit, nous ne pouvons vous refuser l’entrée d’un lieu qui ne nous appartient pas. Mais si vous préférez que l’on vous accompagne, c’est comme vous voulez.

Rajouta-il avec un sourire.


***voir background

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps


Dernière édition par le Dim 2 Sep - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Keylan El'gash
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 156
Age : 29
Date d'inscription : 25/06/2007

Personnage
Race: Elfe noir
Monde d'Origine: Reflets d'acier
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Sam 21 Juil - 16:42

Ziassan a écrit:
- Je ne sais pas si nous allons vous raccompagner... Zelda et moi partions à l’instant visiter la forêt, là-bas. Ce n’est pas que nous voulions particulièrement vous délaisser, mais nous avons déjà visité la maison. A moins que vous ne vouliez venir avec nous, ce qui je l’avoue nous ralentirait, Un certain Guy vous fera bon accueil. C’est un de nos compagnons qui devaient garder la maison pendant notre absence. Voyez-vous, cette habitation est un lieu important de l’île, stratégique, il est important d’y garder un pied. Je ne vous connais pas assez pour vous faire totalement confiance, vous comprenez. Mais quoi qu’il en soit, nous ne pouvons vous refuser l’entrée d’un lieu qui ne nous appartient pas. Mais si vous préférez que l’on vous accompagne, c’est comme vous voulez.

*Bien évidemment... la peur de l'inconnu, typiquement humain... mais il a raison, il n'est pas sage de confier sa vie à des étrangers. Encore moins à des gens que l'on connaît...*

"-Alors comme ça vous prétendez être plus rapide que moi dans ce qui fût les fondations de ma cité? Nous verrons..."
La remarque n'était particulièrement déclamée d'un ton mauvais, mais on le sentait partagé entre l'incrédulité et l'amusement. Keylan porta un court regard à la forêt.
"-Si la maison a déjà été visitée, alors il ne sert à rien de s'y attarder tant que d'autres s'y occupent. Pour ma part, cette forêt m'attire bien plus qu'une bâtisse dressée sur une colline. Je vous accompagne."

Visiblement, sa décision ne souffrait aucune contestation.

_________________

Fiche de personnage : cliquez sur l'image ci-dessus
couleur de modération
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 30 Juil - 17:53

La voix de Ziassan interrompt le fil de mes pensées, son timbre est assez grave mais pas assez pour provoquer des vibrations comme certaines voix masculines qu’on qualifie ainsi souvent de « très viriles ». Je ferme les yeux et me laisse bercer pas son discours trop long. Son ton est autoritaire mais certainement pas assez pour les convaincre de partir en direction de la maison. Il soupèse trop ces mots, la meilleure façon de faire comprendre aux autres qu’ils dérangent est d’être le plus direct possible. Ce surplus de paroles inutiles pour ne pas les blesser, ne pas s’en faire des ennemis ? Ne sommes nous pas déjà morts ? Il y a quelque chose de rassurant dans cet humain. Peut-être cela réside-t-il dans le fait qu’il aime la solitude même s’il ne le dit pas ouvertement. Mais il est trop gentil, chercher à plaire à tout le monde, mieux vaut avoir des ennemis bien définis et des alliés surs. Je ne pense pas qu’il feigne d’être quelqu’un de sympathique, non, ou alors c’est un excellent comédien. Quoiqu’il en soit il n’aurait de toute façon pas la force nécessaire pour me maîtriser. C’est vrai, s’il n’a pas l’étoffe d’un chef, il n’a pas non plus la carrure d’un soldat, ni leurs manières un peu bourrues. Et puis sa façon de se tenir atteste d’un certain laisser-aller. Un ancien artiste ? Un scientifique, je tressaillis à cette idée et la chasse rapidement. Non, trop gentil pour faire partie de ces enfo*rés égoïstes avides de détruire notre « belle planète ».

Je fronce les sourcils en écoutant, heu… Kilan ? Oui quelque chose du genre. Cela ne crée aucune tension, et pourtant cette réponse ne me plaît guère. Il veut démontrer qu’il est plus fort ? Rien qu’avec un coup d’œil je suis certaine qu’ils brillent tous deux par leur intelligence ! Pour ce qui est de la force… Hum, enfin Ziassan n’a pas été assez convaincant comme je le pensais. A vrai dire même s’il avait été plu sec, l’elfe aurait certainement voulu venir. En tout cas le ton de sa voix le laisse croire, reste à savoir ce que va décider la duchesse. Je me tourne vers elle et croise volontairement les bras, pour montrer que mon impatience commence à se faire ressentir. Je me pince les lèvres, j’aurai préféré y aller seule avec Ziassan. Si jamais je revenais… seule, il n’y aurait personne pour contredire mon récit. Cela fait longtemps que je n’ai plus honte de penser ainsi, mais pourtant aujourd’hui je m’en sens coupable. Alors quoi ? Je devrais me laisser mourir de faim pour sauver leur vie ?! Et à quoi bon, cela me rendrait folle et totalement incontrôlable. C’est parce que je le connais, même si ce n’est qu’ un peu, c’est déjà trop pour que je le tue sans remords aucun. Je baisse les yeux, un sourire amer se dessine sur mes lèvres. Je ne dois pas me laissée dépasser par les évènements, je serre les poings.
Je regarde Obscur apparaître à une fenêtre de la maison. Il finit de visiter la bâtisse, quant à moi j’aimerais aller explorer la forêt sans plus tarder.

Je plante mes yeux dans ceux de Cyceuliko, il y a deux solutions. Ou elle se découvre dans les quelques minutes qui suivent le goût de l’aventure et elle décide de nous accompagner. Dans ce cas je me repentirais de l’avoir jugée sur sa simple apparence physique. Pour elle ce ne sera pas une véritable partie de plaisir de patauger dans la boue en robe de mariée. Ou elle préfèrera rejoindre Obscur et l’aider à nettoyer. Ce qu’a d’ailleurs omis de préciser Ziassan. Ce qui est sur c’est qu’elle n’a pas l’air de se sentir dans son élément ! Et je dois certainement faire partie de ces ‘choses’ qu’elle n’a pas l’habitude de voir, et qui la perturbent tant.
Je prends soudainement conscience que je suis capable de comprendre ce qu’elle peut ressentir. Elle ne se sent pas chez elle, comme moi je ne me sentais pas chez moi ces trente six dernières années sur Terre. Alors que cet endroit… Personne ne m’attend à la lisière de la forêt avec un pieu en main… je suppose. Et puis si je ne me trompe pas, personne n’a de pieu ici. En espérant que l’un d’eux ait été un fan de Science Fiction de son vivant et pense qu’ils auront besoin de cela pour m’éliminer. Jusqu’à ce qu’ils découvrent que je n’ai pas besoin de cela pour mourir, je ne suis pas en trop mauvaise posture.

Je regarde autour de moi et en arrive à une conclusion plutôt dérangeante.

« Il n’y a pas d’animaux à part ces corbeaux dans les alentours. La forêt couvre peut-être pas mal d’odeurs mais s’il y a des animaux… il va falloir aller les chercher ! »

On n’avait pas encore évoqué le problème de la nourriture, enfin pour eux je veux dire. Je regarde Ziassan en biais, je ne pense pas qu’il leur révèlera que je me nourris d’humains. Je ne pense pas me tromper, du moins je l’espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 20 Aoû - 14:55



"-Alors comme ça vous prétendez être plus rapide que moi dans ce qui fût les fondations de ma cité? Nous verrons..."

Dans ce qui fût les fondations de sa cité ? Qu’avait –il bien voulu faire entendre par là ? Ziassan n’aimait pas le ton sur lequel il parlait. On sentait qu’il avait l’habitude de se faire obéir.

Ca risquerait de poser des problèmes. Surtout qu’il n’était pas de taille à lutter physiquement. En revanche, en cas de réel problème, il pourrait toujours confectionner des armes de bases. Mais vraiment si il n’avait pas le choix. Il ne ferait jamais la guerre par plaisir. Espérons ne pas en arriver à cette extrémité...

-Je ne doute pas que vous soyez rapide. Mais de là à courir à la vitesse des ailes, permettez moi d’en douter. Si vous voulez absolument y aller, je ne vous retiendrais pas. Mais n’oubliez pas que nous sommes tous égaux dans la mort. Je vois bien que vous êtes un homme qui a l’habitude de dominer, mais ici il serait souhaitable que vous ravaliez vous prétentions, si vous en avez. Avez-vous pensez à la dame qui vous accompagne ? Peut-être n’a-t-elle pas envie de courir la prairie boueuse et les bois ? Mais bon. Zelda a raison, il nous faut trouver de la nourriture, j’ai l’impression que la mort ne nous allèges pas des obligations quotidiennes. Il serait dommage de devoir nous entre-dévorer n’est-ce pas ? Il faut absolument éviter cela. Il tourna imperceptiblement les yeux vers la vampire. Pensons aussi à l’eau potable, la pluie s’il il en tombe ne nous suffiras pas. Sinon, si quelqu’un à de l’argent, au sens du métal, sur lui, je pourrais rendre l’eau de mer potable. Ou du permanganate de potassium, mais bon là je ne vois pas où en trouver. Sinon nous pourrons toujours la distiller, mais il nous faudrait du métal et du feu. Et puis ce n’est pas très bon.

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Keylan El'gash
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 156
Age : 29
Date d'inscription : 25/06/2007

Personnage
Race: Elfe noir
Monde d'Origine: Reflets d'acier
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 20 Aoû - 15:41

Keylan écouta attentivement les propos de l'homme. Il s'exprimait facilement et sans peur.

*Il n'est pas de ceux à qui on peut dicter facilement leur conduite, et il sait ce qu'il fait. C'est un bon état d'esprit. Il a bien réagi.*

Il se détendit, plus en confiance. Les responsabilités qu'il avait assumé dans sa vie lui avaient forgé un caractère bien trempé, et ceux qui s'effaçaient facilement devant l'autorité n'avaient pas leur place chez les elfes noirs. Du moins pas dans son clan.

Son ton se fit plus chaleureux ;
"-Excellent. Vous avez le sens des priorités, et effectivement il importe plus que nous trouvions des ressources que nous enfoncer dans des querelles stériles.
Pour ce qui est de l'eau, même si cette forêt présente un aspect peu engageant, il est certainement possible qu'elle abrite un petit court d'eau. Le vrai problème concerne la nourriture... il y a très peu de vie hormis les "réveillés", j'ai l'impression. A moins que la viande de corbeau n'offre plus d'attrait qu'elle n'en a l'air.
"

_________________

Fiche de personnage : cliquez sur l'image ci-dessus
couleur de modération
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyceuliko de la Carza
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Mar 21 Aoû - 23:16

Cyceuliko commença à ce demander si elle n'était pas en train d'imaginer tout ce qu'elle voyait... et entendait, ils étaient loin maintenant, elle se sentait glisser, glisser prise par la fatigue. Elle ne sentait plus ses pieds, ni ses jambes, ni rien d'autre d'ailleurs.

La voix de Zassian la fit sortir de sa torpeur:

- Je ne sais pas si nous allons vous raccompagner... Zelda et moi partions à l’instant visiter la forêt, là-bas. Ce n’est pas que nous voulions particulièrement vous délaisser, mais nous avons déjà visité la maison. A moins que vous ne vouliez venir avec nous, ce qui je l’avoue nous ralentirait, Un certain Obscur vous fera bon accueil. C’est un de nos compagnons qui devaient garder la maison pendant notre absence. Voyez-vous, cette habitation est un lieu important de l’île, stratégique, il est important d’y garder un pied. Je ne vous connais pas assez pour vous faire totalement confiance, vous comprenez. Mais quoi qu’il en soit, nous ne pouvons vous refuser l’entrée d’un lieu qui ne nous appartient pas. Mais si vous préférez que l’on vous accompagne, c’est comme vous voulez.

*Ouf, je vais enfin pouvoir me poser*

Mais Keylan ne lui laissa pas le temps de répondre, et ils repartirent de plus belle... rapidité, guerre, problèmes...
*Finalement, les soucis sont les même dans la vie que dans la mort, enfin du moins dans cette mort-ci... Oh, tiens et en parlant de ravitaillement et de soucis, effectivement, mon estomac commençait à se manifester...*
Une fois de plus elle avait passé outre la conversation.
* Ah ces yeux... cette créature aille est bien intrigante... Mais que me veut-elle a la fin?*
Un fois de plus elle fut sortie de ses pensées:

...Avez-vous pensé à la dame qui vous accompagne ? Peut-être n’a-t-elle pas envie de courir la prairie boueuse et les bois ? Mais bon. Zelda a raison, il nous faut trouver de la nourriture, j’ai l’impression que la mort ne nous allèges pas des obligations quotidiennes. Il serait dommage de devoir nous entre-dévorer n’est-ce pas ? Il faut absolument éviter cela. Il tourna imperceptiblement les yeux vers la vampire. Pensons aussi à l’eau potable, la pluie s’il il en tombe ne nous suffiras pas. Sinon, si quelqu’un à de l’argent, au sens du métal, sur lui, je pourrais rendre l’eau de mer potable. Ou du permanganate de potassium, mais bon là je ne vois pas où en trouver. Sinon nous pourrons toujours la distiller, mais il nous faudrait du métal et du feu. Et puis ce n’est pas très bon.

*Oh mais nous avons ici un savant...bien, très bien même...Elle se prit à sourire pour la première fois depuis son arrivée.*

Ne se laissant pas a nouveau submerger par les paroles des deux hommes, elle prit la parole juste après l'elfe

-Effectivement, je ne pense pas être en état de courir les forets, de plus on ne peux pas dire que je ne sois vraiment équipée pour... Il sera sûrement mieux pour moi et pour vous, que je gagne ce ...cabanon.

Elle se tourna vers Keylan:

Il serait peut être aussi sage que vous fassiez de même, je pense qu'ils iront plus vite à leurs affaires ainsi et qu'en cas d'un éventuel dangers, la voie des airs est plus sure...Mais si il vous chante d'aller explorer cette foret, en quête de nourriture ou quoique ce fut, faites a votre guise.


Dernière édition par le Dim 2 Sep - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Jeu 23 Aoû - 22:59

"Il serait dommage de devoir nous entre-dévorer n'est ce pas ?"
Comment ne pas sourire à cette réflexion ? J'évite soigneusement de croiser son regard. A-t-il pensé que s'il choisit de me protéger, du moins de ne pas révéler ma vraie nature aux autres, il met peut-être sa vie en péril ? Je pense, il ne semble pas être de ces êtres stupides qui foncent tête baissée, et se rendent compte, mais trop tard, qu'ils ont commis une erreur monumentale. Oui, il a bien dû réaliser que l'amitié qu'il m'offre,(ou je ne sais quel nom cela porte), est à double tranchant.
Je ne sais pas ce qu'est de l'eau distillée, ni du "permanganate de potassium"... Il existe un fossé énorme entre nos cultures respectives, si tout le monde pouvait utiliser des mots simples. Enfin ce qui paraît simple aux uns, peut paraître extrêmement compliqué aux autres ! C'est une véritable torture de l'esprit. J'ai l'impression que j'apprendrai plus de choses pendant ma mort que je n'en ai apprises durant ma vie. On m'a volé ma vie, me volera-t-on ma mort ? Aucun n'a l'air agressif, ou dangereux, mais ce ne sont là que des apparences.

C'est tout de même étrange que nous nous comprenions. On vient de mondes très différents, et pourtant on est capables de se comprendre. Alors que sur Terre, des centaines de langues existaient. Mais est ce que l'on parle tous vraiment la même langue ? Ou bien est ce encore de la magie ? C'est possible que chacun ait une traduction instantané des paroles des autres. Non, je ne comprends pas. Tout ça est tellement... invraisemblable. Tout ici donne l'impression d'être tiré à l'extrême. Un ciel comme ça, ça n'existe pas, il n'y a même pas un rayon de soleil qui perce les nuages ! Et pourtant il y a de la lumière, j'ai l'impression d'être dans un de mes rêves. Mais mon subconscient n'a pas une imagination aussi riche que cela ! Il ne peut avoir inventé tout ça, c'est trop cohérent !
Ou bien trop incohérent, je n'arrive pas à prendre le recul nécessaire pour juger. A vrai dire, j'ai l'impression d'avoir perdu tout sens critique.

De la viande de corbeau, il va falloir que j'avale de la viande de corbeau pour ne pas éveiller leurs soupçons ?! Je me mords la lèvre, comme toujours lorsque quelque chose me gêne. J'ai tellement l'impression d'être vivante... De toute façon il faudra que je mange, que ce soit un corbeau ou un rat quelle différence ? Tout ça est tellement fade à côté du goût du sang. Est-il possible que certains humains aiment le sang ? Peut-être que le sang a dans leur bouche un goût de cendre. [...] Mais il faut tout de même que les corbeaux en question se nourrissent ! Evidemment les corbeaux que je connaissais se nourrissaient des restes que laissaient traîner les passants par terre. Mais ici il n'y a pas tout ça, des mulots, des rats ? Très frugal comme repas ! S'ils ne se nourrissent pas ils vont mourir je suppose...

Ca, un "cabanon" ?! Ah oui, le fossé... La différence sociale aussi, je l'avais presque oublié ! On dirait que j'avais vu juste, elle ne veut pas se risquer dans la forêt habillée comme ça ! Ce n'est pas plus mal... Je suppose qu'une fois que l'elfe aura répondu on pourra bouger. On va finir par prendre racine ! Cette fois-ci je ne peux pas me retenir de sourire, s' il y a quelque danger que ce soit, s'il est d'origine humaine je me ferai un plaisir de tous leur sauver la vie ! De toute façon je ne sens aucune autre odeur d'êtres vivants que celle des corbeaux et des trois personnes ici présentes ainsi que celle d'Obscure. Et d'autres nouveaux réveillés un peu plus bas, mais ce n'est pas important. Enfin, si le danger se présente sous la forme d'un livre ou quelque chose du genre comme dans la maison. Mes ailes ne seront d'aucun secours à personne !
Eh bien ! La blancheur immaculée de mes vêtements n'aura pas faits long feu. Enfin, la robe de la duchesse non plus ! C'est tout de même un étrange contraste, "ils" m'ont donné des habits blancs, alors qu'ici tout est tellement sombre ! Une tâche de sang sur ma manche attire mon regard. Oh, ça va être pratique pour ça aussi ! Heureusement ils sont trop loins pour la voir, et sinon que feront-ils ? Je garde le silence, attendant que quelqu'un d'autre prenne la parole, il ne sert à rien de relancer la conversation sur les corbeaux et leurs éventuelles proies. Je ne sais pas si nous disposons de beaucoup de temps. Pet-être que nous ne résiderons pas ici indéfiniment, le cas échéant j'aimerais bien pouvoir visiter cette forêt avant ! Elle m'intrigue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guy Stammons Hayne
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 2 Sep - 0:32

Il s'éloigna de la fenêtre et redescendit les escaliers. Il sortit de la maison et s'approcha du groupe où se trouvait Zelda. De nouvelles personnes l'accompagnaient. Il s'approcha sans se cacher. Il n'était plus habitué à apparaitre au grand jour sans même prévoir de plan de sortie mais cette fois encore, il se rappela qu'il était déjà mort, peu importait donc. Lorsqu'il fut à portée de voix, il toussota légèrement pour indiquer sa présence à eux qui ne l'avaient pas encore remarqué.

"Excusez moi de vous déranger mais voyez vous, je me sentais seul dans cette bâtisse lugubre. Re-bonjour Zelda, re-bonjour aussi à toi Ziassan", ajouta-t-il.

Il remarqua alors Cyceuliko de la Carza et eut les yeux qui s'équarquillèrent.

"Oh mais je manque à tous mes devoirs ! Mademoiselle, permettez moi de me présenter. On me surnomme Obscur et un nom n'étant qu'un mot, je ne vois pas d'utilité à ce que vous me connaissiez autrement que par ce pseudonyme. À moins que vous n'en fassiez la requête mademoiselle... ?"

Ignorant la situation familiale de Cyceuliko, il avait préféré la nommer Mademoiselle, cela semblait d'ailleurs correspondre à l'âge de la femme. Tout en parlant, il avait incliné le buste et, reculant légèrement la jambe droite, s'était fendu d'une révérence à l'adresse de l'inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyceuliko de la Carza
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Dim 2 Sep - 21:53

Cyceuliko contempla avec surprise le nouvel arrivant, sorti de la maison, à présent incliné devant elle. Elle ne le repris pas pour le « mademoiselle », amusée. Ses trais de décrispèrent et un air entre l’étonnement et le ravissement s’esquissa sur son visage, laissant apparaître un timide petit sourire.
-Redressez-vous, Obscur, lui dit-elle en lui tendant sa main gantée *Enfin quelqu’un d’à peut près au courant de certaines mœurs de base… quoiqu’un peu erronées, qu’importe*
Et lui souriant maintenant franchement, -Je me présente de même, duchesse Cyeuliko de la Carza. *Oh mais je ne sais pas si les titres sont encore vraiment utiles ici, vieux réflexe…* , et pour reprendre vos dires, un nom n’étant qu’un mot, je ne vois pas d’objections à connaître le votre. Mais, nous discuterons plutôt à l’abris dans cette…cette…la cabane, si vous voulez bien, je ne me sens pas véritablement à mon aise présentement.
Ses pieds et ses jambes la faisaient souffrire et l’humidité avait à présent atteint chaque parcelle de son habit de mariée, elle sentait ses petits cheveux collés dans sa nuque et sur ses tempes. * Je dois être affreuse, je n’ose imaginer mon maquillage avec cette saturation de l’air ambiant*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guy Stammons Hayne
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 3 Sep - 10:08

La présence de la Duchesse avait ramené de nombreux souvenirs à l'esprit de Guy. Souvenirs qui le traversèrent en un instant. Les livres qu'il lisait enfant. L'éducation à la politesse que lui avait donné sa grand-mère. La découverte de la condition de roi de ce vieux Jald. Les quatre princesses de Silménide. La cour de Silménide où il officiait en tant que garde. Beaucoup de souvenirs étaient apportés par cette nouvelle personne mais cela ne dura qu'un instant. Il écouta la paroles de Cyeuliko et suivit son regard vers ses pieds nus et humides.

"Il me semble en effet qu'un peu de chaleur et un sol sec vous feraient le plus grand bien." La parole lui revanait peu à peu. Il n'avait plus parlé le beau langage depuis quelques années, se contentant de la familiarité de ses compagnons. "La maison n'est pas encore tout à fait vivable, ni tout à fait grande, mais pour le moment, c'est tout ce que nous ayons trouvé. J'ai déjà préparé une chambre qui sera vôtre si vous le souhaitez quant au salon, si on coupe la musique du graphophone, il semble accueuillant. Si vous voulez bien me suivre, je vous y mènerai."

Et il proposa son bras à la Duchesse afin de la conduire jusqu'au cabanon avec plus d'aisance et de courtoisie que celle qu'elle avait peut-être pu rencontrer chez celui qui ressemblait aux Drows des livres de son enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyceuliko de la Carza
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 3 Sep - 14:40

" Oh, mais avec joie, cher Obscur, ce n'est vraiment pas de refus!"
Cyceuliko accepta ce bras qui lui était proposé avec joie et soulagement. En passant ses mains autour du bras, elle effleura les muscles d'Obscur, ce qui lui donna une sensation de suretée.
Elle jeta un regard derière elle, "Allez-y, vous n'avez plus besoin de m'accompagner à présent Sieur El'Gash, merci, -excusez moi d'avoir été un poids-, à moins que vous ne nous accompagniez?"Et à l'attention de Zassian et Zelda, "bonne chance à vous deux."
Puis elle se détourna, cette arrivée l'avait décidement mise de bonne humeur, *Comme quoi il ne suffit que d'un peu de politesse et d'attentions...*
Une main tenant sa robe et ses bottes, l'autre appuyée à son chevalier servant, elle glissait encore un peu, mais au moins avançait et se réchauffait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziassan Sarisiël
The Phenix Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 26
Date d'inscription : 08/05/2007

Personnage
Race: Humain
Monde d'Origine: La terre, tiré de A la Croisée des mondes
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Lun 3 Sep - 15:35

*C’est surement mieux ainsi*

Obscur avait eu la bonne initiative. Mais Ziassan n’aimait pas trop cette avalanche de formules de politesses... Cela ne faisait qu’insister sur le rang social de cette dame.

*Enfin bon, peut-être que je me fais des idées, il essaye sans doute simplement d’éviter tout problème*

Cet homme semblait être habitué aux relations mondaines et aux bonnes manières... tant mieux, ils auraient sans doute bientôt besoin d’un diplomate...
Maintenant, il faudrait se décider. Ziassan ne connaissait pas assez cet elfe pour lui faire totalement confiance. Dans, la forêt, il pourrait aurait très bien les tuer, ils ne feraient pas le poids. En plus, il serait facile de camoufler notre mort par un bête accident, ou par une attaque de bête sauvage... Mais il ne pouvait pas concrètement s’opposer à sa décision.

-Bien... Messire elfe, quel est votre choix ? Je ne pense pas que vous alliez aussi vite que Zelda, mais si vous souhaitez quand même nous accompagner, nous marcherons à vos cotés.

_________________
-"paroles"/*pensées*/*pensées du daemon*
>Ziassan, sa fiche
Correction
Maître du jeu
Présent le week-end et le mercredi, et en semaine de temps en temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tout82.free.fr/forum/index.php
Keylan El'gash
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 156
Age : 29
Date d'inscription : 25/06/2007

Personnage
Race: Elfe noir
Monde d'Origine: Reflets d'acier
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Mer 5 Sep - 14:40

Keylan ugea un moment le nouveau venu du nom d'Obscur, qui lui jeta à peine un regard. On aurait dit qu'il se souvenait de quelque chose en le regardant...
Revenant à l'humain et à... l'ange?, il prit sa décision.

"-Pour ce qui est de voler, je ne pense pas pourvoir égaler un habitant naturel des cieux. La lévitation n'est pas vraiment taillée pour la vitesse. Mais je pense avoir des capacités suffisantes pour ce qui est de l'environnement forestier. Et avec cette obscurité, les sens de mon espèce ne seront pas de trop. Ma décision reste la même, je vous accompagne.
Si notre séjour ici doit durer, autant se rendre utile le plus vite possible.
"

Malgré tout, l'humain semblait déplorer sa présence. Mais il ne reviendrait pas sur sa décision. Si un membre de sa race était arrivé ici, c'est certainement l'endroit à habiter qu'il aurait choisi. On ne sait jamais...

_________________

Fiche de personnage : cliquez sur l'image ci-dessus
couleur de modération
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda Rozova
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Féminin Nombre de messages : 245
Age : 25
Date d'inscription : 01/05/2007

Personnage
Race: Ange-vampire
Monde d'Origine: Terre-5824
Informations:

MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   Ven 7 Sep - 19:43

Tiens, on dirait que les voix des nouveaux venus ont attiré Obscur. J’observe avec amusement la scène qui se déroule ensuite, les belles tournures de phrase, la petite courbette, il ne s’est pas encombré de tout cela avec moi. Lorsque la duchesse tend sa main vers Obscur, il s’en faut de peu que je n’éclate franchement de rire. Finalement tout ceci a réussi à me détendre moi aussi ! J’étais tellement obnubilée par ces manières si lointaines des miennes que j’en ai oublié d’observer la réaction des deux autres… On dirait bien que les chambres de la maison sont dors et déjà réservées. Pour ma part je peux dormir à même le sol, ça m’est bien égal, mais je ne suis pas sure que tout le monde s’en accommodera. Je suis même quasiment certaine que cela va poser des problèmes. Il suffit de comparer le nombre de tombes, au nombre de chambres pour le deviner. J’espère que les gens de haut rang ne seront pas plus nombreux que les lits qui peuvent les accueillir !

Enfin ! A présent, nous allons peut-être pouvoir nous rendre dans la forêt. Une dernière tentative de la part de Ziassan de persuader l’elfe de ne pas venir avec nous ? Ah, j’ai failli attendre ! Je suis du regard le couple étrange que forment Obscur et « Mademoiselle de la Carza ». En effet le contraste entre l’homme vêtu tout de noir et la femme vêtue exclusivement de blanc ne passe pas inaperçu, c’est plutôt amusant. Et très inattendu de la part d’Obscur d’utiliser toutes ces conventions, il a plutôt l’air de quelqu’un qui peu de cas des formules de politesses. On en revient toujours et encore aux préjugés qu’incitent les apparences ! Mais l’elfe n’en démord pas, d’ailleurs « l’elfe »n’est pas un pseudonyme très convenable… Je vais attendre qu’il ait fini de répondre pour lui demander s’il n’a pas un nom plus court. J’aurais dû être un peu plus attentive quand il s’est présenté.

" un habitant naturel des cieux "
Etre vu comme un ange, un être pur et innocent lorsque l’on est un vampire. C’est on ne peut plus paradoxale ! Ces créatures ont un regard qui se veut protecteur, apaisant, le mien ne correspond pas à ces critères je crois. Il m’est impossible de dissimuler complètement cette terreur et cette méfiance constantes qui m’habitent. Non, il n’est pas stupide, cherche-t-il me faire comprendre qu’il a senti que quelque chose clochait ? Ou bien ces paroles étaient-elles anodines ? Comment savoir… Hmm, ses sens combinés aux miens cela peut-être effectivement utile, du moins nos chances de ne pas détecter la présence de quelqu’un ou quelque chose sont-elles réduites ! Je me tourne vers l’elfe noir, j’espère que cette excursion de passera bien, ou peut-être vaudrait-il mieux pour moi que nous soyons obligés à un moment ou un autre de nous séparer… Sa réaction lorsqu’il découvrira ma vraie nature n’est pas aisée à deviner. Est-ce que les gens de sa race sont étroits d’esprit, ou très tolérants ? Il n’a pas montré de rancœur à l’égard des humains, se pourrait-il qu’il soit un elfe naturel ? Dans ce cas je ne connais pas assez ses mœurs pour savoir s’il me condamnerait à mort ou bien s’il me protègerait… Le tout est de gagner sa confiance.

« Est-ce qu’il y a un pseudonyme plus court par lequel on pourrait vous nommer ? On devrait y aller, je vais finir par prendre racines ! »

Je ponctue ma dernière phrase d'un léger sourire, la perspective de bouger me réjouit. Avant qu’il n'ait répondu je commence à me diriger lentement en direction de la forêt, je reste à portée de sa voix. Si d’autres arrivaient maintenant on en aura encore pour pas mal de temps. Je sens leur odeur, mais c’est le vent qui les apporte, il m’est donc impossible de juger de la distance qui nous sépare. La forêt se dresse devant nous, les arbres sont tous plus tordus les uns que les autres. Une légère brume plane au dessus du sol, les mulots devraient grouiller dans les feuilles mortes, mais tout est immobile. Aucune trace de vie dans cette forêt, cela donne des frissons dans le dos. Et pourtant ce paysage me rassure, peut-être est-ce cette désolation qui m’est si familière. Je me sens tout à coup moins perdue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite d'une demeure lugubre [21/05/2007 - Sujet n°2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une demeure lugubre
» Kanaval dè flè. Mateli lan Tabou Konbo
» Description de la demeure
» Carnaval 2007 de Jacmel, une réussite
» Haïti 2007 : la quadrature du cercle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Paradise :: L'île :: La maison en haut de la colline-
Sauter vers: