Dark Paradise


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Renaissance [02/07/07]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Puck Le Vifier
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Renaissance [02/07/07]   Lun 2 Juil - 20:12

Puck, les yeux encore fermés, se débattit comme pour se libérer de l’étreinte invisible d’un autre homme. Après plusieurs seconde, il ouvrit les yeux et se rendit compte avec stupeur que les trois individus avaient disparu. Sa première réaction fut d’utiliser son Vif pour détecter une présence proche, mais la seule qui lui apparut fut celle de Keeneye, une seconde avant que celui-ci ne se pose sur son épaule dans de grands battements d’ailes.

~ Où sommes-nous ? ~

~ Je ne sais pas, il y a de l’eau tout autour et il fait très sombre. Ca ne ressemble en rien à la ville de Forge.~

~ Et as-tu vu quelqu’un dans les environs ? ~

~ Ce n’est pas évident avec toute cette obscurité, mais j’ai cru discerner deux personnes qui marchaient dans la plaine : une femme avec une robe de soirée, accompagnée d’un homme à la chevelure des anciens de ta race, mais il semblait pourtant jeune et vigoureux. ~

~ Alors allons les rejoindre ! Ils sauront sûrement nous dire où nous sommes ! ~

Puck se releva rapidement et commença à épousseter sa tunique, prêt à partir vers la plaine à petites foulées.

~ Attend l’oisillon ~ Keeneye lui mordit l’oreille. ~ Tu devrais plutôt jeter un œil derrière toi~

Puck se retourna et découvrit une stèle en marbre, juste à côté de l’endroit où il était étendu auparavant. Il lut a voix haute les quelques mots gravés sur celle-ci :

" Ici repose Puck A’drill dit « Le Vifier » "


~ C’est une tombe d’un des membres du Lignage qui a du être pendu et écartelé comme de nombreux autres, rien de plus ~

~ Oisillon, nous étions dans cette ville et ces trois hommes nous ont attaqués, l’un d’eux s’est jeté sur toi et je n’ai rien pu faire. J’ai vu ses doigts se resserrer sur ta gorge et faire bleuir ton visage. Tu étais bien mort, j’ai vu ton cadavre gisant…. Et quelques minutes plus tard nous voici sur cette île étrange, devant la tombe d’un Vifier. Tout ceci est bien trop mystérieux pour se lancer dans des battements d’ailes précipités ~

Puck tituba… Keeneye l’avait vu mourir sous les mains de cet homme, il le voyait lui-même en utilisant son Vif pour sonder les souvenirs du volatile. Il voyait ses muscles se tendre dans une dernière lutte pour sa survie, et retomber dans la mort la plus indéniable qui soit. Pourtant il était a présent bien vivant ! Il s’était relevé sans aucun problème et Keeneye était auprès de lui. Et cette tombe…. « Le Vifier »… ce surnom il l’avait entendu pendant des années, mais il était aussi celui de nombreux membres du Lignage. Il pouvait s’appeler aussi bien Puck A’drill que tout autre nom…
Il s’assit dans la poussière, la tête dans ses mains, et se mit a réfléchir. Il aurait sûrement besoin d’aide pour résoudre cette énigme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/lolays
William Grey
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 27
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Lun 9 Juil - 23:12

-Grande inspiration buccale-

Les yeux de William s'ouvrirent subitement, et s'exorbitèrent. Le rythme cardiaque du garçon s'accélèra.

*Qu'est-ce que je fais là?*

Il était cloitré dans un récipient, dans l'obscurité, et de ce fait était incapable de bouger. Commençant à se contortionner, il parvint à ôter le couvercle de son cercueil. La lumière n'était pas éblouissante comme il s'y attendait. Au contraire, tout en subtilité, elle lui révéla un paysage velouté, tout en nuages, en ombres, en gris.

*Quel paysage agréable. L'atmosphère est reposante.*

Il décida alors de s'extirper de la boite, et scrutat d'un rapide coup d'oeil les alentours. Il se trouvait dans un cimetière, et les tombes comme la sienne s'étendaient à perte de vue.
Mais passée la phase de découverte, des question lui vinrent à l'esprit.

*Ne suis-je pas décédé? Ne devrais-je pas être en phase de décomposition, au lieu de me réveiller? Et surtout, quel est ce lieu, et suis-je le seul à y demeurer?*

La dernière question connu une réponse plus rapide qu'escomptée, puisqu'à une centaine de mètre sur sa droite se trouvait un homme, profondément plongé dans ses pensées.

*Mais, il est grotesque, grotesque. Son habillement moyennâgeux est ridicule, ne s'en rend-t-il pas compte?*

Billy commençais à s'interroger sur la santé mentale de son vis-à-vis, quand il se dit que ce serait l'hopital qui se moquerais de la charité. Après tout, n'était-il pas un dangereux psycopathe?
Il décida de faire quelques pas en direction de l'homme, qui ne semblait pas le voir. Après tout, il n'avait pas l'air du fou dangereux, mais plutôt d'un attardé mental. Au pire il pourrait lui arracher les tripes, si celui-ci se montrait agressif.


Dernière édition par le Mar 10 Juil - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Puck Le Vifier
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 10 Juil - 0:07

Cela faisait maintenant plusieurs minutes que son Vif lui indiquait une force vitale qui augmentait, à quelques mètres de lui, comme lorsque quelqu'un sort d'un profond coma. Il avait envoyé Keeneye jeter un oeil, tandis que lui se perdait toujours dans ses pensées et dans des questions toujours sans réponses.

~ Un oisillon ~

Un gosse ! C'est tout ce que les dieux avaient trouvé comme aide a lui envoyer ! Son Vif lui indiquait que celui-ci venait vers lui.
Puck hésitait... il ne savait pas du tout qui était ce môme, et l'idée d'un nouveau contact humain le répugnait au plus haut point. Mais il était seul avec Keeneye depuis un moment déjà, et il cherchait toujours les réponses.

Il soupira, pria les dieux que le gamin soit assez hardi pour ne pas être un fardeau, et pas trop pour ne pas se montrer une menace, se leva et le héla en faisant un signe de la main

"Hola gamin ! Viens par ici."

Il était habillé de vêtements très coloré et de coupe étrange. Sans doute quelque fils de troubadour, plus entrainé à voler les bourses des honnêtes gens pendant la représentation qu'à réellement amuser par ses calembours.

L'enfant l'avait entendu et avançait vers lui en le fixant d'un regard... étrange.

*Un enfant si jeune et déjà adepte de la Fumée ou d'une quelconque drogue, c'est plutôt étrange. Ou peut-être est-ce une lueur de folie qui allume son regard*

Tandis que Puck regardait l'enfant venir à lui, sa main gauche caressait la poignée de sa dague dans un geste de prudence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/lolays
William Grey
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 27
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 10 Juil - 1:03

William avait perdu tout sens de la réalité. Au fur et à mesure qu'il avançait, sa délectation augmentait. Il avait trouvé une proie. Oh non, il ne s'y attaquerais pas directement, oh non... Il allait jouer avec lui.

*Oui, amusons nous un peu, peu. Si. Prenons l'air niais, et attendons qu'il s'endorme. Oui, là je pourrais lui arracher les intestins. Oui.*

Il laissa une bourrasque de vent le décoiffer d'avantage, pris son air le plus infantil possible, puis il balbutia :

"Bonjour monsieur, je, je suis désolé. Je me suis réveillé dans un.. un cercueil. J'ai peur monsieur. Pourriez-vous.. pourriez-vous m'aider?"

Mais Billy bouillait intérieurement. Malgré tous ses efforts pour le dissimuler, il exhultait, empli d'une rage jouissive qui lui indiquait de le tuer, là, sur place. Mais non, il ne fallait pas céder à la tentation. Après tout, il ne savait pas où il était, et si c'était le seul autre humain à des kilomètres à la ronde, quel plaisir aurait-il à lui ôter la vie maintenant (si tenté qu'il le puisse, son vis-à-vis étant armé, et plutôt bien bâti). Mieux valait lui soutirer les informations qu'il détenait. Ensuite.. ah.. ensuite il pourrait lui arracher le coeur.

*Et là, là, je me sentirais exister. Si. Non, non, je ne suis pas humain.*

Et comme son interlocuteur ne répondis pas de suite, il se rapprocha d'avantage de lui, jusqu'à être à quelques centimètres de celui-ci, ce qui le força à lever la tête pour le contempler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Puck Le Vifier
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 10 Juil - 1:33

L'enfant n'était plus qu'à quelques mètres de lui.

"Bonjour monsieur, je, je suis désolé. Je me suis réveillé dans un.. un cercueil. J'ai peur monsieur. Pourriez-vous.. pourriez-vous m'aider?"

Puck baissa sa garde et ses muscles se déraidirent alors que l'enfant s'avançait encore un peu et levait vers lui un regard plein d'innocence. Comment avait-il pu douter de la candeur de la jeunesse. Son Vif lui indiquait que l'enfant était en proie a un profond bouillonement d'émotions, mais il ne parvenait pas à les identifier.

*De la peur sans doute, il ne sait pas plus que moi où il est, ni qui je suis*

Cependant, il ne céda pas sa confiance. Si jeune que soit son interlocuteur, il ne devait pas connaitre son appartenance au Lignage, il serait effrayé, voire même répugné. Et si ses parents l'avaient assez renseigné sur cette prétendue tare, il pourrait très bien devenir un obstacle.

Puck ébouriffa les cheveux de l'enfant:

"Allons bonhomme, ne t'inquiète pas. Je suis là."

Quelle fausse assurance, voyez vous ça ! Il était en terrain inconnu lui aussi, et ne savait pas plus que l'enfant ce qui lui était arrivé et ce qui allait survenir, mais mieux valait ne pas l'effrayer pour le moment.

"Allons viens par là, nous allons nous asseoir et discuter un peu"

Puck se rassit à l'endroit où il se trouvait auparavant. L'enfant hésita un moment, puis s'assit en tailleur en face de lui, sans cesser de le fixer, tandis que Puck sortait du pain de voyage de la poche intèrieure de sa tunique et lui en tendait.

"Alors, comment t'appelles-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/lolays
William Grey
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 27
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 10 Juil - 13:16

L'homme avait mis Billy en confiance. Il était tombé droit dans le piège qu'il lui avait tendu, il ne restait alors plus qu'à le refermer... en temps voulut.

L'homme dit :

"Alors, comment t'appelles-tu ?"

William répondit, en prenant le pain que l'inconnu lui tendait :

"William Grey monsieur, mais on m'appelle Billy."

*Enfin disons que je m'appelle Billy tout seul, seul. Après tout ne le suis-je pas? Seul. Il est cocasse que je lui ai donné le surnom si ridicule dont m'affublaient mes parents, avec autant de facilité.*

Il reprit :

"Je.. je peux vous demander le vôtre?"

Billy voulait connaitre les motivations de son interlocuteur, mais il devait continuer à jouer son rôle. Cependant, bizarrement, au fur et à mesure qu'il parlait et contemplait l'homme, il était de moins en moins sûr de l'humanité de celui-ci.

*Il a quelque chose d'un animal, animal. Peut-être ne le tuerais-je pas? Observons la suite des évènements. Si. Et puis son volatile... quel lien peut bien les unir?*

Il mordit un grand coup dans le pain qui lui avait été donné, sans quitter l'homme du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drannoc
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 10 Juil - 14:22

Drannoc se réveille les bras en croix la tronche dans l'herbe avec une gueule de bois digne d'entrer dans le Guinness des records.
Il se relève lentement la vue encore toute brouillé, titube sur quelques mètres pour aller s'exploser violemment le petit orteil dans une stèle qui traînait là.
Tout en aspergeant le calme ambiant par une rafale de ses jurons les plus choquant (des histoires d’infection anales etc…) il tente de se saisir de son pistoblaster pour désintégrer sur le champ le caillou criminel mais s’aperçoit que son étui est vide.
"Putain de bordel à cul ! Qui a osé ?! Qui m’a piqué mon flingue ?! Si je retrouve le salaud qui a fait ça je transforme sa jolie petite caboche en un nid douillet pour un plomb à l’instant ou je le vois !"
Retrouvant ses esprits en un temps record (encore un pour le Guinness) grâce au remarquable effet déssoulant de la douleur, Drannoc regarde autour de lui. La stèle assassine portait des inscriptions incompréhensibles mais il reconnu son nom au milieu de tout ces hiéroglyphe; un coup de chance, c'était à peu près la seul chose que Drannoc savait lire, et nous aurions vite fait le tour de ce qu'il savait écrire.
*Gné ?!* (ses pensées sont souvent assez limitées)
"Qu’est ce que c’est que ce bordel ? Il est ou mon vaisseau ?"
¤paradoxe, erreur de données, aucune réponse disponible¤
"Et puis c'est ou ici ? Sur quelle planète pourrie j'ai atterri?"
¤paradoxe, erreur de données, aucune réponse disponible¤
*Il m'est vraiment d'une aide précieuse cet ordinateur intègré... on appelle ça intelligence artificielle? Sa connerie est bien réelle en tout cas!*
"Ferme ta gueule machine débile !"
¤Action impossible, vérifiez que vous disposez des droits suffisants pour cette commande¤
"(Censuré)"

Regardant alentour en quête d'une réponse que la technologie ne semble pas pouvoir lui fournir, Drannoc aperçoit deux silhouettes dans la pénombre un peu plus loin.
Il commence donc à s’approcher discrètement moins bruyamment que d'habitude des deux individus pour trouver des réponses à ses questions.
*Avec un peu de chance ils refuseront de parler et je pourrai les torturer pour leur faire avouer un tas de trucs utiles.* (admirez l'effort de réflexion)
En s’approchant il entend les voix des deux silhouettes qui semblent être en train de tailler la bavette. "...mais on m'appelle Billy." "...demander le votre"
¤Probabilité d’existence d’êtres intelligents à proximité : 87.24%¤
*désespérant…*


Dernière édition par le Mer 11 Juil - 17:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Puck Le Vifier
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 10 Juil - 14:52

Bon, il avait rassuré l'enfant, c'était déjà ça..... mais il y avait toujours ce regard. Il y avait quelque chose de terriblement inhumain dans ces yeux, et le fait qu'ils soient constamment posés sur lui rendaient Puck mal à l'aise. Tout comme cette force vitale qui augmentait à quelques mètres de là et titillait son Vif.... et cette odeur de bière qui lui inondait les narines à l'en faire vomir.

Les cris et jurons venant du nouvel arrivant en dirent long sur son éducation. Malgrès la discrétion de celui-ci, l'enfant ne semblait pas l'avoir entendu.

"Je.. je peux vous demander le vôtre?"

"Ferme ta gueule machine débile !"

Bily tourna la tête en direction du juron: cette fois il l'avait bel et bien entendu !

"Fais comme si tu ignorais sa présence, ne t'en fais pas, un ami va s'en charger"

~ Tomber ~

~ D'accord ~

"Appelle moi ... Puck. Ce n'étais pas mon nom d'usage mais il semble l'être ici"

Il valait mieux que l'enfant ne connaisse pas son surnom, que personne ne connaisse sa magie.

C'est à ce moment qu'il y eut un bruissement d'ailes. Keeneye fondit sur le nouvel arrivant, et , aidé par le peu d'équilibre qu'avait recouvert celui-ci, saisit ses vêtement aux épaules et l'envoya faire un vol plané de plusieurs mètres qui se termina a plat ventre dans la boue, juste entre Puck et Billy.

Alors que Keeneye se posait sur son épaule, Puck éclata de rire devant l'entrée fracassante du nouvel arrivant.

" Belle entrée, Maître Nain"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/lolays
William Grey
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 27
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 10 Juil - 16:16

"Belle entrée, Maître Nain."

Bien malgré lui, William eu un mouvement de recul en voyant le vieu nain s'étaler dans la boue. Alors que Puck riait, Billy se plongea dans une intense réflexion.

*Comment est-ce possible? Comment ce volatile a-t-il pu faire ce qu'il vient de faire, faire. Puck serait-il pourvu d'un don de télépathie, un don lui permettant de communiquer avec son rapace? Si. Je comprend maintenant oui. Non? Voilà pourquoi il semblait si animal, animal.*

Il comtempla l'homme de petite taille avec dédain, puis détourna ses yeux vers le volatile, qui le fixait. L'entrée de l'homme avait éclaboussé William, et la boue, d'une couleur rouge/marron, donnait l'impression d'être du sang séché. Elle recouvrait le T-shirt de l'enfant à la manière pointilliste, ce qui rappelait étrangement une projection d'hémoglobine, suite à un quelconque acte meurtrier. Il nettoya les quelques gouttes sur son visage, puis se rappela qu'il aurait peut-être du feindre la surprise.

*Trop tard, tard. Mieux vaut flatter, faire comme si j'étais impressionné. Si.*

"Monsieur Puck! Vous avez drôlement bien dréssé votre oiseau!"

Puis, au nain :

"Pourquoi vous nous regardiez en vous cachant? Vous auriez quand même pu vous présenter. C'est pas gentil."

*Bien qu'atteind de nanisme, lui aussi est humain. Il devra, devra mourir. Ah.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drannoc
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 10 Juil - 17:20

Drannoc se relève avec difficulté trempé dehors, imbibé dedans.

*Ah putain! J'me suis fait poutrer par un piaf, la honte! Il lui donne des amphet à la place des graines ou quoi?*
¤Base de donnée paléontologique. Il s'agit d'un Faucon, race qui vivait sur la planette terre ayant disparue avec la planette lors de la première guerre spatiale ...¤
"Ta gueule, rien à foutre! T'en fais un vrai de con toi! Ah ah!"

à Puck:
"Bon et toi tu refais ça et ton piaf je lui arrache la tête pour te la foutre dans le cul!"

à William:
"Et pour ta gouverne sale mioche je me cachais pas je ... euh ... cherchais mon flingue dans les buissons et t'a bien de la chance que je l'ai pas retrouvé pasque je vous aurais pourri la gueule à grands coups de laser sinon! Et pour ta gouverne encore: ouais je suis pas gentil! Je suis plus programmé pour lècher le cul des gens depuis un bail!"

"Alors maintenant vous allez m'expliquer sur quelle planète on est et m'indiquer le spatioport le plus proche avant que je m'énnerve!"


Dernière édition par le Mer 11 Juil - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Grey
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 27
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 10 Juil - 17:45

*Planète? Spatioport? Je crois que cet individu a trop bu pour tenir des propos cohérents. Un fan de SF sans doute, doute. Je ne dois cependant pas répondre, non. Laissons parler les adultes, oui, ce sera mieux dans mon rôle d'enfant timide.*

William fit alors son possible pour paraître géné, bredouilla des excuses, et fit quelques pas en arrière, laissant à Puck le soin de répondre. Et qui sait, peut-être s'en suivrait-il une bataille sanglante, à laquelle il pourrait assister, peut-être que cette fois les projections ne seraient pas faites de boue.

Le dompteur de rapace allait répondre quand tous trois virent un individu au loin, qui s'approchait à grands pas.


Dernière édition par le Mar 10 Juil - 19:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melkior Tartaron
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 10 Juil - 19:21

Les pieds profondéments ancrés dans le sol de Naggaroth, entouré de milliers de guerriers les fixant avec inquiétude, Malékith et Tartaron brandirent Destructrice pour le premier, Ironie pour le second, et le placèrent pointe contre leur plastron. Les sorciers des deux peuples commencèrent leurs invocations, implorant la réincarnation des deux âmes dans le Chaudron de Sang. Leurs sortilèges combinés devraient façonner un nouveau corps, appelé à dominer. Alors que les chants avaient atteint un dégré assourdissant, ils enfoncèrent d'un seul coup, profondémment les lames dans leur coeur. Leth'Tzeenkhar sentit l'acier pénétrer sa chair et perforer le siège de la vie. La douleur fut fulgurante, mordante, comme l'avaient senti nombre d'adversaires du Chaos. Traversé de part en part, Tartaron cracha une longue gerbe de sang qui vint arroser l'herbe matinale. Il tomba à terre, ressentant à la fois le suicide comme une douleur et un plaisir intense. Slaa, l'esprit du Plaisir, s'ennivrait de la morsure d'Ironie. Rapidement, Melkior sentit la vie s'échapper, perdit conscience.
Le vide. C'était noir, noir, noir. Vide. Il n'y avait rien, juste la voix des Quatre, murmurant dans son esprit. Puis, brusquement, ses yeux se rouvrirent, le noir laissant place à un ciel empli de nuages. Il se sentit à nouveau en possession de ses moyens. Le vent soufflait à travers les interstices de son armure, et le raffraîchit. Il se releva. Un cimetière. La plaine était parsemée de tombes plus ou moins délabrées. Naggarond et les armées avaient disparu. Comment était-ce possible? Les sorciers avaient-ils mal guidé son âme? Les incapables! Ils étaient une centaine, et ils ne pouvaient pas rematérialiser une simple âme, eux qui avaient sorti du monde des dieux nombre de démons?! Impossible. Ils étaient parmi les meilleurs de tout le Nord, comment auraient-ils pu se tromper ainsi? Avec un grognement sombre, Tartaron se redressa, son armure ayant été bénie de manière à être d'une grande légèreté, afin de rendre les mouvements plus flexibles, il n'eut pour cela aucune difficulté. Il se tourna et regarda les tombes les plus éloignées, puis passa aux plus proches, jusqu'à fixer celle qui lui faisait face.

Citation :
Melkior Tartaron
2500-2541

Mort? C'était assez ironique. Il s'était suicidé pour renaître dans un corps jeune et puissant, n'étant pas vraiment sensé mourir, et voilà qu'il était bel et bien vivant, mais pas là où il le souhaitait, et considéré comme mort. Si on le considérait mort, sur ce monde étrange ( à moins qu'il ne soit simplement sur une île inconnue?), c'est qu'il était une sorte de fantôme. C'était totalement contradictoire: les âmes des défunts étaient censé rejoindre leurs dieux, sous forme immatérielle, pas devenir il ne savait trop quoi, un être vivant mais que l'on disait mort!

*C'est un complot pour te faire perdre la tête! Sois fort.
Un nouveau monde à dominer! Commençons par le début: rallions des guerriers. D'autres morts, peut-être?
Cela me semble évident. Tu es là pour dépasser l'aspect sombre de ce monde et trouver la jouissance.
C'est une mutation mentale...en attendant les mutations physiques! Tu a toujours refusé les mutations, les dieux te punissent en t'installant sur ce monde qui, en réalité, est dans ton esprit!*

Pour faire taire les voix, Melkior regarda autour de lui. Peut-être trouverait-il quelque chose sur quoi détourner leur attention. Tiens...trois personnes discutaient, non loin. Un humain à l'air civilisé vêtu de manière légère et flexible, un nain grande gueule et un enfant. Ses bottes de métal claquant fort, comme il aimait, il s'approcha du groupe et lui adressa la parole:

"-Salutations. Je suis Melkior Tartaron, guerrier-sorcier. Qui êtes-vous? Je vois que vous êtes rassemblés près de ces tombes, j'imagine que vous vous êtes retrouvés dans ce lieu après votre mort? Savez-vous quoi que ce soit sur cet endroit?"

Ne pas faire le fier. Melkior avait appris à se méfier des êtres à l'aspect peu robustes, une force dissimulée n'est que plus forte. Mieux vallait ne pas dévoiler qui il était. Si ils étaient d'une autre monde, il ne serait pas trop remarqué-bien sûr, son armure se voyait de loin, mais d'après ce qu'il voyait, les morts venaient d'endroit divers et son aspect ne serait vu que comme venant d'un monde particulièrement guerrier, rien de plus.-, et pourrait le tirer à son profit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Puck Le Vifier
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mer 11 Juil - 1:32

C'est seulement lorsque le nain se releva que Puck remarqua son étrange accoutrement. Il n'avait jamais vu pareil tissu pour une tunique, pas même dans les riches cargaisons arrivant de Terrilville, qui pourtant regorgeaient de trésors, de riches atours et d'artefacts magiques. Mais il n'eut pas le temps de s'attarder a l'examination plus détaillé du nain avant que celui-ci ne se mette a maugréer:

"Ta gueule, rien à foutre! T'en fais un vrai de con toi! Ah ah!"

*L'alcool l'a complètement anhestésié, le voilà qui parle seul*

"Bon et toi tu refais ça et ton piaf je lui arrache la tête pour te la foutre dans le cul!

Et pour ta gouverne sale mioche je me cachais pas je ... euh ... cherchais mon flingue dans les buissons et t'a bien de la chance que je l'ai pas retrouvé pasque je vous aurais pourri la gueule à grands coups de laser sinon! Et pour ta gouverne encore: ouais je suis pas gentil! Je suis plus programmé pour lècher le cul des gens depuis un bail!

Alors maintenant vous allez m'expliquer sur quelle planète on est et m'indiquer le spatioport le plus proche avant que je m'énerve"

Cette fois c'était bien à lui qu'il s'addressait... et à Billy. Comment pouvait-il être aussi aggressif et vulgaire avec un être si innocent?

*Spatioport? Qu'est ce que cela peut bien être? Décidément, on devrait interdire l'alcool aux individus n'ayant pas la carrure pour l'encaisser*

" Maitre Nain...."

Puck s'interrompit... Son Vif lui indiquait un nouvel arrivant, mais sa force vitale augmentait beaucoup plus vite que celle de l'enfant et du nain. Il vit l'individu en armure se relever avec une surprenante agilité et s'avancer vers eux, dégageant une aura de respect impressionante.

"-Salutations. Je suis Melkior Tartaron, guerrier-sorcier. Qui êtes-vous? Je vois que vous êtes rassemblés près de ces tombes, j'imagine que vous vous êtes retrouvés dans ce lieu après votre mort? Savez-vous quoi que ce soit sur cet endroit?"

Guerrier-sorcier? Les seuls personnes que Puck connaissait, étant capable d'allier maîtrise du combat et magie, étaient la lignée royale des Loinvoyant, dotée de l'Art.

*Nul doute que celui-ci est un personnage de haut rang. Son armure le montre*

Puck inclina légèrement la tête et bredouilla une réponse. Son nouveau vis-à-vis le laissait sans voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/lolays
William Grey
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 27
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mer 11 Juil - 13:15

Billy prit la parole, ce qui surpris toute l'assemblée, lui le premier :

"Bon..Bonjour monsieur le guerrier-sorcier. Je m'appelle William Grey."

Puis, se tournant vers le nain et le dresseur :

"..Et voici Puck, et, euh un nain pas très poli qui a commencé à nous insulter sans se présenter."

*Aah!! Pourquoi n'ai-je pu me retenir de parler, parler. Bon. Ma couverture n'est pas mise à jour, j'ai gardé un vocabulaire niais. Si. Mais pourquoi Puck semble-t-il si impressionné par le nouvel arrivant? Il est certes corpulent, corpulent, mais nombreuses sont les failles de son armure, et un être si robuste et lourdement protégé ne pourrait sûrement rien faire contre une attaque calculée et rapide. Oui. Oui.*

Il reprit :

"Je pense pas que nous pouvons vous en dire plus sur où on est. On s'est réveillé juste un petit peu avant vous."

William esquissa un sourir bambin, visant à émouvoir son interlocuteur, et à le persuader de ses bonnes intentions.

*Ils deviennent trop nombreux pour que je puisse les contrôler en cas de problème, problème. C'est mauvais. Oui. Non?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drannoc
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mer 11 Juil - 17:48

A Billy:
"J'm'appel Drannoc sale mioche! Drannoc 111211211 c'est même écrit sur mon cul si ça t'intéresse! Et si t'es choqué par ce que je dis et bas tu peux aller te faire cuire un oeuf!"

A Melkior:
"Eh toi le gros costeau, viens voir ici, baisse toi un peu qu'on discute sérieusement."
(à part): "T'a lair moins ahuri que les deux autres toi alors on pourait faire une sorte de contrat tout les deux: tu vois un dresseur de volatiles et un gamin ça vaut rien mais toi j'ai tout de suite compri que t'avais du potentiel à l'instant ou je t'ai vu. Ecoute je suis sûr que y'a moyen de se faire plein de blé sur cette planète même si elle paye pas de mine à première vue. Qu'est ce que tu dirais de rentrer dans mon équipage? Tu m'aide à sortir d'ici et sitot barré je t'engage comme sergent d'assaut sur mon vaisseau avec une double prime et liberté totale sur les pillages! qu'est ce que t'en dis? L'offre est plus qu'alléchante hein!"
(de nouveau à voix haute): "Bon tu réfléchi à ce que je t'ai dis hein, et puis si ça t'intéresse tu vien m'en reparler d'accord!"

"... Euh par contre... juste un truc ... pourquoi t'a dis qu'on était mort? Moi j'était complètement mort hier parce qu'on a fêté la victoire Eh! Eh! Mais ce matin ça va mieux quand même! Je me remet vite c'est pour ça! Mais qu'est ce que tu voulai dire par là?"

¤mort
n. fém.
1. BIOL. État défini par l’arrêt irréversible des fonctions respiratoire et circulatoire. / Cour. Cessation de la vie. Avoir peur de la mort. Une mort accidentelle. Peine de mort. Être à (l’article de) la mort, sur le point de mourir. Engins de mort, qui tuent. / Fig. Silence de mort, total et sinistre. Loc. adv. À mort: d’une manière qui provoque la mort. Blessé, battu à mort. / Fig. (Valeur intensive.) Très fortement. Être brouillé à mort avec quelqu’un. Fam. Se soûler à mort.
2. Moment où un individu perd la vie. C’est arrivé peu après sa mort.
3. Fig. Douleur physique ou morale intense. Souffrir mille morts. Avoir la mort dans l’âme.
4. (Choses.) Fin, disparition. La mort des petites entreprises. La mort des valeurs spirituelles.¤

*Je désespère*


Dernière édition par le Jeu 12 Juil - 13:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melkior Tartaron
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mer 11 Juil - 19:11

Melkior remarqua que sa carrure semblait susciter plus l'interêt et l'intimidation que la répulsion qu'elle ne manquait pas d'attirer dans son monde: ici, personne ne devait connaître le Chaos. Les choses ne se présentaient pas si mal avec l'humain, sans doute pourrait-il tirer les choses à son profit. Ce fut l'enfant qui lui adressa la parole en premier:

"Bon..Bonjour monsieur le guerrier-sorcier. Je m'appelle William Grey."

"Salut à toi, William Grey."

Etrange qu'un si jeune enfant se retrouve dans ce monde sombre et rude. Et...son regard était étrange. Fixe. Une lueur indéfninissable y brillait. Il se reconnut un peu dans ces yeux: une expression qu'on ne pouvait exactement préciser. A surveiller. Tout simplement parce que cette île ne recueillait sûrement pas tous les morts, il semblait y avoir une sélection, et elle semblait s'opérer chez des personnes disposant d'un certain potentiel à risques. Des trois, c'était sûrement de lui qu'il faudrait se méfier, il était moins évident que les autres.

"..Et voici Puck, et, euh un nain pas très poli qui a commencé à nous insulter sans se présenter.Je pense pas que nous pouvons vous en dire plus sur où on est. On s'est réveillé juste un petit peu avant vous."
"Enchanté, Puck. Je vois que vous semblez avoir une certaine maîtrise de l'art du combat, c'est rassurant dans ce paysage désolé."
"J'm'appel Drannoc sale mioche! Drannoc 111211211 c'est même écrit sur mon cul si ça t'intéresse! Et si t'es choqué par ce que je dis et bas tu peu aller te faire cuire un oeuf!"
"Vous avez des manières étranges pour un nain, messire Drannoc. Du moins, vous avez du cran, néanmoins je vous conseille de vous montrer plus respectueux vis à vis de ce que l'on peut appeler notre groupe. Un "accident" est si vite arrivé...
"Eh toi le gros costeau, viens voir ici, baisse toi un peu qu'on discute sérieusement."

Gros costeau...ce nain commençait à lui courir sévèrement sur le haricot. Il agissait avec nonchance et dédain, le moment venu, il faudrait lui enseigner certaines leçons. Le petit être poursuivit:

"T'a lair moins ahuri que les deux autres toi alors on pourai faire une sorte de contrat tout les deux: tu vois un dresseur de volatiles et un gamin ça vaut rien mais toi j'ai tout de suite compri que t'avais du potentiel à l'instant ou je t'ai vu. Ecoute je suis sur que y'a moyen de se faire plein de blé sur cette planète même si elle paye pas de mine à première vue. Qu'est ce que tu dirais de rentrer dans mon équipage? Tu m'aide à sortir d'ici et sitot barré je t'engage comme sergent d'assaut sur mon vaisseau avec une double prime et liberté totale sur les pillages! qu'est ce que t'en dis? L'offre est plus qu'alléchante hein!
(de nouveau à voix haute): "Bon tu réfléchi à ce que je t'ai dis hein, et puis si ça t'intéresse tu vien m'en reparler d'accord!"
"... Euh par contre... juste un truc ... pourquoi t'a dis qu'on était mort? Moi j'était complètement mort hier parce qu'on a fêté la victoire Eh! Eh! Mais ce matin ça va mieux quand même! Je me remet vite c'est pour ça! Mais qu'est ce que tu voulai dire par là?

Avec un sourire mauvais, caché par son casque, Melkior posa sa main gantée sur l'épaule gauche du nain, et la pressa légèrement, prenant garde à ne pas casser l'os tout en occasionnant une certaine douleur. Il parla à vois basse, d'une voix légèrement différente, plus vicieuse que d'habitude:

"Sachez, Maître ( il insista sur ce mot avec ironie) nain, que je ne suis pas du genre à me laisser marcher sur les pieds et cantonner à un simlpe rôle d'homme d'équipage corsaire. Sachez que sur mon monde, je suis Leth'Tzeenkhar, l'Elu des Dieux Sombres, de dieux, vous m'entendez? Je suis le maître de forces des milliers de fois plus imposantes qu'un simple navire corsaire, je suis le second de puissances qui peuvent réduire votre équipage en cendres et l'envoyer dans des espaces de tourments éternels. Si vous ne voulez pas vous retrouver pendu à un de ces arbres pliés par le vent, je vous conseille de filer droit."

Puis, il se releva, libérant Drannoc de l'emprise de son gant métallique.

"Entendu, Messire Drannoc. Nous pourrons en reparler, une fois que nous aurons trouvé un point de chute."

Ainsi, non seulement le nain garderait ses distances, mais, de plus, il pourrait retourner les deux autres contre lui. Quand il ne sera d'aucune utilité, à condition qu'il en ait une dans le futur proche. Il s'adressa à l'ensemble du groupe.

"Etant donné que nous ne savons rien de cet endroit, mieux vaut s'informer. Au loin, il y a une sorte de manoir, ainsi qu'une forêt et j'aperçois un sorte de brume. Je sens l'odeur de la mer...il doit y avoir une plage, non loin. Décidons."

Soudainement, une étrange mélopée parvint à ses oreilles. Un son äïgu, assez perçant, et mélancolique. ( HRP: Je ne pense pas qu'il y ait de violon dans le monde médiéval de Warhammer, c'est donc un son qu'il n'a jamais entendu^^). Il aimait beaucoup, mais, dans le contexte actuel, cela avait un aspect angoissant. Il ne sut déterminer d'où il venait.

"Entendez...je ne connais pas ce son. Cela semble être une quelconque musique, il faudrait trouver:

-Un: d'autres "revenants". Plus on est, mieux c'est, dans un tel environnement.
-Deux: la provenance du bruit. Qui dit musique dit musicien, peut-être sait-il, ou sait-elle quelque chose?
Pour ma part, je pencherai pour se rendre, soit dans la brume, soit au manoir, sachant que la première solution est plus risquée, et qu'il y a plus de chances de trouver quelqu'un "non-ennemi" dans le manoir. Quoi que nous fassions, faisons-le vite, je crains que cette brume ne s'étende sur l'île...au fait, Maître nain, cherchez vite fait sur les stèles non loin, vous devriez peut-être avoir la réponse à votre dernière question..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drannoc
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Jeu 12 Juil - 21:08

Libéré de l'étreinte de l'espèce de brutasse, Drannoc réprime l'envie soudaine de lui mordre les parties génitales se trouvant désormais à sa hauteur, mais l'armure risquerai de faire un choc électrostatique avec un de ses plombage ce qui serait extrèmement douloureux. Il décide donc de détruire purement et simplement son adversaire:

A Melkior:
"Alors comme ça on est un grand seigneur? On se la pète, on se croit plus fort, plus beau, plus intelligent et tout?
Pour information, le codec de lecture ne fait pas parti des programmes intégrés aux microprocesseurs des spatioprolétariens et c'est pas plus mal comme ça! La lecture ça sert à rien, c'est un truc de bourgeois!
Mais de toute façon tu dois rien comprendre de ce que je dis parce que vu ton look rétro tu dois sortir d'une caverne de priton-IX. T'espère arrèter un tir de protons avec ton armure en plastique? Ngnaha !
Et puis comme ça tu crois en la magie? Y'a plein d'article du ARCCCCIEP
(voir fiche) ou ils parlent de magie eh bah tu sais quoi? J'me torche le cul avec de la magie tous les jours ça m'a jamais fait chier un lingot!"

*Haha! Comment je l'ai atomisé! Il a Rien compri de ce qui lui arrivai!*

Aux autres:
"Bon et puis c'est de la connerie d'aller vers le centre de l'île: Pour partir d'une Île faut aller vers la mer pour trouver un vehicule flottant.
Parce que vu comment c'est paumé ici ça m'étonnerai qu'il y ait un spatioport derrière cette coline, en plus ça s'entendrait! Alors moi je dis on va vers les barraques au bord de la mer! On décampe vite fait de cette île et tout le monde il est content"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Grey
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 27
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 17 Juil - 19:13

Les mots de Drannoc résonnaient dans la tête de William sans qu'il puisse en comprendre la signification. Peu à peu, il perdait le sens de la réalité, toutes ses fonctions cognitives se brouillaient. Bientôt, comme possédé, il commenca à marcher vers une direction inconnue. Les yeux retournés, la démarche saccadée, il marchait. Lentement.

La scène aussi déconcertante qu'effrayante, ne laissa pas de marbre l'assemblée, qui, dès les premiers pas de l'enfant, le suivèrent des yeux.

Soudain, une forte bourrasque de vent mis William à terre. Impassible, il se revela, et, les genoux en sang, continua sa route vers le nord. Quelqu'un, quelque chose l'appelait. Là, dans la sombre forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanashi
Jeune fille aveugle et terrorisée ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Sam 28 Juil - 23:47

La jeune fille à l'apparence fine et élancée reprenait lentement conscience sur le sol humide. Elle devait avoir 17 ans, mais en réalité elle n'en avait aucune idée.
Elle était couchée, nue et recroquevillée sur elle même, au pied d'une tombe vierge de toute inscription. Des habits blancs pliés étaient posés à côté d'elle.
Elle grelottait, tremblait comme une feuille. Elle semblait à la fois terrorisée et frigorifiée.
Elle n'osait pas bouger, restant immobile dans l'humidité de l'herbe.
Elle était à environ 2m du groupe qui discutait, mais la peur l'empêchait d'esquisser le moindre geste, de laisser échapper la moindre parole.
Mais de quoi avait-elle peur ? Elle ne le savait pas elle-même, elle ne se rappelait de rien. Peut-être était-ce d'ailleurs sa première naissance ... Elle n'en savait rien.
Ses paupières étaient fermées sur des yeux d'une blancheur effroyable.
Ses pupilles étaient grisâtre, preuve qu'ils n'avaientplus l'utilité à laquelle ils étaient originellement dédiés. Même si elle savait que cela ne changerait rien à sa perception, elle n'osait ouvrir ses paupières.
Ses cheveux noirs et assez longs recouvraient son visage, si elle s'était tenu debout, du haut de son mètre 50, ses cheveux lui tomberaient aisément sur sa poitrine par ailleurs assez faible, mais pas inexistante.
Ce n'était pas ce que l'on appelait un "canon", mais elle était mignonne.
On avait envie de la prendre dans ses bras, un peu comme un chaton sans défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiryu N'EX
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 27
Date d'inscription : 22/07/2007

Personnage
Race: Erk'halien
Monde d'Origine: Erk'halice
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Dim 29 Juil - 12:14

Seiryu ouvris ses yeux lentement et vit le ciel noir, il était couché.

*Où suis-je? Est-ce que j'ai réussi à faire revivre Vincent? Kyro?*
"KYRO?"

*Je suis là. On est où?*
*C'est bien la question que je me pose. Il fait sombre, un brouillard nous entoure. En tout cas il fait nuit.*
*Et? Rien ne te saute aux yeux?*
*Ben... Un cimetière?*
*Tiens... voilà qui est mieux. Regarde, t'es assis sur une pierre tombale*
"Ci-git, Seiryu N'EX"
*Ca part bien*
*Chut! Je détecte des présences.*

Seiryu sentais la présence de forme de vie dans l'entourage. Une seule chose lui vint à l'esprit: Se défendre en cas d'attaque.

[Créer son épée à 2 mains (avec son énergie)]

Il n'avait pas encore très bien compris pourquoi il avait sorti son épée... et pourquoi il l'avait encore. Il remarqua tout de suite qu'il était habillé comme il était quand il a essayé de faire revivre Vincent. Il est habillé d'une cape avec un capuchon (retiré). Son visage n'est pas très visible, mais la lueur de ses yeux brillent dans le noir (en bleu, pour le moment).

[Vision nocturne]

Seiryu n'arrivait pas voir quoi que ce soit à cause du brouillard qui l'entourait.

*Oublies-tu que je suis là?*
*... Non, je ne veux pas te perdre.*

[Odorat développé]

*En effet... il y a bien quelqu'un... Il est environ à 20mètres derrière ta pierre tombale.*


Seiryu et Kyro avancèrent tout doucement vers cet individu inconnu. Les yeux de Seiryu passèrent de bleu saphir à vert émeraude. Il voyait aussi les autres individus qui discutaient à 2m mais pensait tout d'abord à la personne en face de lui. C'est une fille, elle n'a pas l'air d'être en forme et a des long cheveux. Il fit disparaître son épée et dit d'une voix douce:

"Bonsoir, à qui ai-je l'honneur? Puis-je vous être utile?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cof.rpg-world.net/GuardiaSoft/
Melkior Tartaron
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Mar 31 Juil - 16:55

"Alors comme ça on est un grand seigneur? On se la pète, on se croit plus fort, plus beau, plus intelligent et tout?
Pour information, le codec de lecture ne fait pas parti des programmes intégrés aux microprocesseurs des spatioprolétariens et c'est pas plus mal comme ça! La lecture ça sert à rien, c'est un truc de bourgeois!
Mais de toute façon tu dois rien comprendre de ce que je dis parce que vu ton look rétro tu dois sortir d'une caverne de priton-IX. T'espère arrèter un tir de protons avec ton armure en plastique? Ngnaha !
Et puis comme ça tu crois en la magie? Y'a plein d'article du ARCCCCIEP (voir fiche) ou ils parlent de magie eh bah tu sais quoi? J'me torche le cul avec de la magie tous les jours ça m'a jamais fait chier un lingot!"


Melkior attendit patiemmet que le nabot eut terminé sa tirade, puis, réprimant Khar qui l'incitait à shooter dans le nain présenté susditement, répliqua avec flegme:

-Et bien, on est soudainement moins intéressé par mes talents? Un gros lourdaud c'est bien utile quand ça cogne et ferme sa gueule, mais si ça a un libre arbitre, ça peut aller crever, c'est ça? Belle mentalité. S vous croyez que j'ai besoin de vous pour me repérer en terre inconnue, vous pouvez aller vous torcher le cul, comme vous dites, on verra à quoi ressemble votre cervelle!

"Bon et puis c'est de la connerie d'aller vers le centre de l'île: Pour partir d'une Île faut aller vers la mer pour trouver un vehicule flottant.
Parce que vu comment c'est paumé ici ça m'étonnerai qu'il y ait un spatioport derrière cette coline, en plus ça s'entendrait! Alors moi je dis on va vers les barraques au bord de la mer! On décampe vite fait de cette île et tout le monde il est content"


-Les barraques en question sont recouvertes de brume, si nous voulons nous repérer, il vaut mieux ne pas se séparer.

Puis, il lui semble entendre des voix, non pas dans son esprit, comme il en avait l'habitude, mais dans la matière. Il regarda autour de lui, et aperçut deux silhouettes à proximité. Il attendit qu'ils aient échangé quelques phrases avant de les inviter à s'approcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiryu N'EX
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 27
Date d'inscription : 22/07/2007

Personnage
Race: Erk'halien
Monde d'Origine: Erk'halice
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Dim 5 Aoû - 17:51

Peu après... Seiryu remarqua la nudité de la fille et en fut gêné... il ramassa les vêtements qui étaient justement à côté de cette fille et la recouvra.

"Tenez, vous allez avoir froid. Ne vous inquiétez pas, je ne vous veux aucun mal..."

Seiryu jeta un coup d'oeil sur la tombe et remarqua qu'elle n'avait aucune inscription.

*Tiens... étrange... Aucune inscription... Je ne peux pas la laisser seule en tout cas.*

"Je vais me retourner, pour que vous puissiez vous rhabiller sans gêne."

Seiryu et Kyro se retournèrent et Seiryu réfléchissait comment il est parvenu ici.

*Une chose est certaine: Je suis mort et ma tombe y est. Mais pourquoi sommes-nous

atte r ris ici?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cof.rpg-world.net/GuardiaSoft/
Nanashi
Jeune fille aveugle et terrorisée ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Jeu 23 Aoû - 12:53

La jeune fille mit quelques minutes à mettre timidement et maladroitement les habits que lui avait donné Seiryu.
Elle dut faire de gros efforts pour contenir quelque peu sa peur et se mouvoir pour enfiler les habits, pour se faire, elle ne s'était pas levée, elle était restée au sol, se débrouillant tant bien que mal.
Puis elle s'assit en tailleur, regardant le sol de ses yeux tristes, elle sanglotait et visiblement les maigres vétements ne l'avaient pas réchauffé.
La vie n'avait pas dû lui faire de cadeau et il semble que la mort n'avait pas été douce non plus ...
La pauvre fille, aveugle traumatisée, terrorisée et frigorifiée, dans ce lieu hostile, elle n'allait pas faire long feu.
Elle n'osait plus bouger, elle n'oser pas parler, la peur la parallisait de nouveau ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiryu N'EX
A peine mort, de nouveau en vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 80
Age : 27
Date d'inscription : 22/07/2007

Personnage
Race: Erk'halien
Monde d'Origine: Erk'halice
Informations:

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Lun 27 Aoû - 5:07


Seiryu remarqua que la fille avait fini de s'habiller et commença à la regarder d'un regard aussi doux et gentil qu'il aurait pu avoir.

"Dites-moi..."

Il vit de suite qu'elle était dans un de ces états...

"Allons, ce n'est pas la peine d'avoir aussi peur... je ne vous veux aucun mal..."

Il se sentit gêné et ôta son manteau...

"Mettez-vous ça... ça va vous tenir chaud... Et vous vous nommez?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cof.rpg-world.net/GuardiaSoft/
Nanashi
Jeune fille aveugle et terrorisée ...
avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   Lun 27 Aoû - 5:19

Nanashi n'osait bougé, elle tremblait comme une feuille.
Elle continuait de sangloter, écoutant Seiryu en essayant de se calmer quelque peu.
Elle commença à promener ses mains discrétement sur le sol autour d'elle, prenant la terre dans ses mains puis la laissant tomber, tâtant l'herbe tout autour d'elle.
Elle essayait de savoir où elle était atterit, comme une fourmi promenant ses antennes.
Elle écoutait bien entendu le gentil jeune homme qui lui parlait, mais n'odait dire un mot.
Ellle finit tout de même par bredouiller faiblement, la tête tournée vers le sol :

"Na ... na ... shi."


En réalité, elle ne savait pas vraiment ce que voulait dire ce mot, mais elle était sur qu'elle lui convenait.
Ne savant elle-même pas qui elle était, nanashi (anonyme en japonais) était en effet un terme tout à fait approprié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Renaissance [02/07/07]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renaissance [02/07/07]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Paradise :: L'île :: Le cimetière-
Sauter vers: